Accueil Forum Episodes Galerie Liens Contact


Informations :
Auteur : Tessa
: 09/02/2006
Note : 7
Nombre de votes : 1


Histoire :
Épisode 12: Le récit
Partie 2

Tessa remarqua qu'il n'y avait pas beaucoup de femmes dans ce village, les seules femmes qu'elle vit, étaient vieilles, laides ou défigurées. Tessa commençait vraiment à avoir peur.
La jeune femme, toujours accompagnés de Marcus et Léa, se dirigea vers un établissement portant une pancarte: " chez Zozus ". Ils entrèrent. L'endroit était immonde, c'était une sorte d'auberge, petit, miteux, crasseux et imprégné d'un forte odeur de pourri. La lumière du jour n'était pas présente, le seul éclairage de cette sorte de bar, provenait d'un lustre en bois avec des chandelles, placé au milieu de la pièce. Le sol était infecté de moisissure et de saletés. Toutes les personnes présentes dans ce bar, étaient bizarre. Tous la dévisageait, certains lui lançaient des clins d'œil, et d'autres des petits sourires, qui fessaient apparaître leurs dents noires, ou cassés.
Tessa s'avança vers le bar, avec les enfants. Le barman était occupé à essuyer un verre, il s'arrêta et fixa Tessa, puis répliqua:
- Les femmes et les enfants sont interdits dans cette auberge.
Tessa regarda autour d'elle, et remarqua des jeunes filles, et des femmes. C'étaient des sortes de courtisanes, les pauvres.
- Je suis désolée, mais nous cherchons un endroit pour manger et dormir, nous avons fait un long voyage, mes enfants et moi, dit Tessa calmement.
- Vous avez de quoi payer, demanda le barman.
- Non, fit Tessa.
- Un joli bout de chou comme toi, n'aura pas de mal à trouver du boulot. T'es pas vilaine, au contraire c'est la première fois que voit quelqu'un d'aussi belle. Si tu travailles pour moi, tu auras un toit sous la tête et de quoi manger.
- En quoi consistera ce travail au juste, demanda Tessa même si elle connaissait déjà la réponse.
- à distraire mes clients, fit le barman en riant.
Tessa se tourna vers les occupants de l'auberge, ils riaient.
- Désolée mais je ne suis pas intéressée...venez les enfants on s'en va, dit Tessa.
Un homme s'avança vers elle, il était accompagné de deux acolytes.
- Je peux t'aider si tu veux, dit l'homme. Mon nom est Jo l'armure et voici mes collègues. Et toi, c'est quoi ton petit nom.
- Tessa...
- Très joli...tu as besoin d'argent, pas de problème Jo en a.
- Vraiment et comment je fais pour l'obtenir...Jo.
- Tu joues avec nous au Black-White, dit Jo.
- Et ça consiste en quoi, demanda Tessa d'une voix calme.
Jo lui expliqua les règles, ce jeu était semblable au poker. Elle accepta de jouer. Jo la conduit à une table, elle s'assit, les enfants sont toujours à côté d'elle. Un homme distribua des cartes à Tessa et à Jo, le jeu commença.
- Bon je mise 50 ictac, dit-il.
- C'est quoi des ictac, demanda-t-elle.
- La monnaie de ce monde, répondit Jo. Et toi tu mises quoi.
- Je n'ais pas d'argent.
- Je sais, mais tu as autre chose, dit-il en la regardant. Si je gagne tu es à moi, et si... tu gagnes, tu auras de l'argent.
- D'accord, dit-elle.
Pour l'instant, Jo menait le jeu, il était très sûr de lui. Tessa, elle, commençait à paniquer, en la voyant dans cet état, Jo décida de mettre une mise de 500 ictac.
- J'ai quatre rois, j'ai gagné, dit il.
Tessa le fixa, puis elle lança:
- On arrête.
- Bien sûr, je t'ais battu. Tout le monde riait.
- J'ai quatre As, dit Tessa. Elle posa ses cartes sur la table, il y eut un silence dans l'auberge, tout le monde était surpris. Tessa prit l'argent et le mit dans la poche intérieure de son gilet, elle se leva, et fit signe aux enfants de sortir de l'auberge. Jo se leva et se plaça devant Tessa.
- J'ai gagné à la loyale, alors laissez moi passer, fit Tessa fermement.
- Tu n'iras nulle part ma jolie, tu vas me rendre mon argent et tu vas rester avec moi, on a des choses à faire tous les deux, répliqua Jo.
Tessa lui donna un coup de genoux dans le pénis, puis elle partit en courant, ils étaient trop nombreux. Tessa monta sur une table, et donna des coups de pieds pour se défendre. Les hommes sortirent leurs armes, Tessa sauta à terre, et se cacha derrière une table. Elle trouva un couteau, elle le prit et le lança sur un homme qui s'avançait vers elle, l'homme tomba sur le sol, Tessa lui prit son fouet, et le jeta vers le lustre. Le fouet s'accrocha au lustre, elle s'en servit comme d'une liane, et se balança dessus, dans son passage, elle mit à terre cinq hommes. Elle atterrit devant la porte, tout le monde coura vers elle, Tessa ramassa un autre couteau et le lança sur la corde qui retenait le lustre.
Le lustre tomba sur eux, Tessa sortit, Marcus et Léa l'attendaient prés de la porte.
- Courez, s'écria Tessa.
Elle prit Léa dans ses bras et Marcus par la main. Ils couraient, il y avait une nuée de villageois derrière elle, Tessa et les enfants réussirent à les semer, mais pas pour longtemps ils allaient pas tarder à les retrouver. Tessa aperçut un jeune homme prés d'une botte de foin. Elle courut dans sa direction avec les enfants.
- Cachez nous s'il vous plaît, supplia Tessa.
- Bien sûr ma petite dame, fit le jeune homme.
Ils se cachèrent. Les villageois étaient là, ils s'avancèrent vers le jeune homme.
- Vous auriez pas vu une jeune femme avec deux gamins, fit Jo.
- Oui, ils sont là dans la botte de foin.
Les villageois s'approchèrent de celle-ci, et commencèrent à chercher les fugitifs, il n'y avait personne. Jo s'approcha du jeune homme.
- Tu m'as menti.
- Je comprends pas, ils étaient là, je vous le jure, ils....
Jo lui enfonçât son épée dans le ventre, puis les villageois partirent dans une autre direction.
Le jeune homme était mort, prés de la botte de foin, il y avait une charrette et un tonneau. Marcus sortit du tonneau, Tessa et Léa sortirent de la charrette.
- Je savais qu'il allait cafarder, dit Tessa.
Tessa et les enfants coururent vers la forêt. La nuit était tombé, ils arrivèrent dans un village qui était à des kilomètres du précédent. Tessa s'avança vers une maison. Brusquement la porte s'ouvrit et un homme sortit, Tessa recula. L'homme les fixa.
- Je peux vous aider, demanda-t-il.
Les enfants se cachèrent derrière Tessa, celle-ci recula et s'avança prés d'un banc où reposait un marteau, l'homme regarda tour à tour les nouveaux arrivants et le marteau.
- Je vous ferais aucun mal ni à vous, ni à vos enfants. Rentrez, j'ai fait un feu, et il y a de la soupe, dit l'homme.
L'homme leur montra sa maison, il y avait une bonne odeur de soupe, mais Tessa ne lui faisait pas confiance.
Finalement, elle décida de rentrer avec les enfants, l'homme entra puis ferma la porte derrière lui. La pièce principale était petite mais chaleureuse.
- Mon nom est William. Et vous?
- Tessa et voici Marcus et Léa.
- Venez vous asseoir, je vais vous apporter de la soupe, dit William.
Tessa s'assit à une table avec Marcus et Léa. William arriva avec trois bols de soupe. Les enfants prirent les bols, et engloutirent leur repas d'un seul trait. Tessa, elle, continuait de fixer William, pouvait-elle lui faire confiance. Elle l'ignorait, en tout cas, il était différent des autres, son regard était gentil.
- Vous n'aimez pas la soupe, demanda William.
- Si, j'aime la soupe, dit précipitamment Tessa. Elle prit son bol, et en but une gorgée.
- Je vais vous préparez un endroit où dormir, fit William.
- Bien, dit Tessa. C'est très aimable à vous.
William se dirigea vers un escalier, et monta. Quand celui-ci disparut de son champ de vision, Tessa se leva et se précipita vers la cuisine. Elle fouilla dans tous les tiroirs, enfin elle trouva ce qu'elle cherchait, un couteau. Elle le prit, et le plaça sous son gilet. La jeune femme retourna s'asseoir. Quelques minutes plus tard, l'homme descendit.
- Voilà c'est prêt, suivez moi.
Tessa s'exécuta et fit signe aux enfants de faire pareil. Ils suivirent William à l'étage. Celui-ci les conduisit vers le fond d'un couloir, puis il ouvrit une porte.
- Entrez. Tessa n'était pas très rassurée, mais s'exécuta. La chambre était grande, avec deux lits, une petite table, une chaise et une commode. Sur celle-ci, il y avait une chandelle.
- C'est pas du grand luxe, mais je pense que cela vous conviendra.
Tessa le remercia, William les laissa seuls. Marcus et Léa se mirent au lit sans plus tarder, et s'endormirent aussitôt. Par contre, Tessa s'assit à côté d'eux, il valait mieux rester éveiller.
**********************************************************************************
Tessa fut réveillée par les premiers rayons du soleil qui traversaient la petite fenêtre de la pièce. La jeune femme remarqua qu'elle était dans le deuxième lit, quelqu'un l'avait transporté. Elle se leva, et s'aperçut qu'elle n'avait plus son gilet, ainsi que le couteau. Son gilet était plié sur une chaise, Tessa vérifia si l'argent n'avait pas disparu, non il était toujours là.
La jeune femme observa Marcus et Léa, ils dormaient profondément. Elle descendit, puis se dirigea vers l'extérieur. William était torse nu, en train de couper du bois. Tessa s'avança vers lui, celui-ci arrêta sa besogne pour se rafraîchir.
- Bien dormi.
- Oui, fit Tessa. Pourquoi m'avoir déplacé cette nuit?
- Pour vous évitiez un mal de dos en vous réveillant.
L'homme maintenant, rangeait les bouts de bois dans une caisse prés de l'étable. Tessa elle, restait plantée là devant lui.
- D'où venez vous? Interrogea William.
- De loin.
- J'essaye juste de vous aider, vous et vos enfants. Je sais que vous me faites pas confiance, la preuve, vous aviez mon couteau sur vous. Si je voulais vous faire du mal, je l'aurais fait depuis longtemps.
- Je vous remercie beaucoup pour tout ce que vous avez fait, mais je ne compte pas abuser de votre hospitalité trop longtemps. Nous partons dans quelques heures.
- Pour allez où. Vous n'avez nulle part où aller, je me trompe.
Il avait visé juste, Tessa était coincée sur cette planète. Elle devait prier pour qu'une équipe d'exploration vienne ici. Néanmoins en restant ici, elle était en danger ainsi que Marcus et Léa. En effet, Jo l'armure et toute sa troupe, n'allaient pas tarder à la dénicher dans ce village. Il fallait absolument qu'elle parte au plus vite, mais pour aller où.
- Vous êtes en sécurité ici.
- Je ne pense pas William. Des hommes me recherchent.
- Je suis au courant de votre prestation dans le bar. Mais rassurez vous, ils ne viendront pas, ils n'ont pas le droit.
Face au regard interrogateur de la jeune femme, celui-ci poursuivit:
- Ce monde est gouverné par le roi Maximus. Cet homme a établi des règles comme quoi les mercenaires ne devaient pas s'aventurer dans les parages. Donc vous êtes en sécurité ici...tant que vous ne sortez pas de village bien entendu.
- Ce roi, comment est-il?
- Gâté, cruel, prétentieux, idiot. Il ne faut pas lui faire confiance. Lui et ses soldats font régner la tyrannie sur cette planète.
- Vraiment, alors pourquoi il interdit aux mercenaires de venir ici?
- Parce que c'est grâce à nous que le roi vit loin de la misère. Nous lui fournissons la moitié de nos récoltes, et nous travaillons pour lui. Si ils autorisaient les mercenaires à venir dans le village, il n'aurait plus rien...bon...je dois partir avec quelques hommes, derrière les collines pour chasser. Je ne serais pas là de toute la journée. Il y a de quoi manger à la maison, et des vêtements propres. Si vous voulez partir, je ne vous retiens pas.
William remit sa chemise, prit son sac, scella son cheval, y monta. Celui-ci salua Tessa avant de partir au galop. La jeune femme retourna à l'intérieur, et monta dans la chambre. Marcus et Léa étaient réveillés, ils attendaient. Qu'allait-il se passer maintenant?
**********************************************************************************
Tessa avait finalement décidée de rester chez William avec Marcus et Léa. Elle n'avait pas vraiment pas d'autres choix.
La jeune femme s'était vite habituée à la vie paysanne ainsi que les enfants. Mais celle-ci pensait toujours à la cité d'Atlantis. Aucune équipe d'exploration n'avait mis les pieds sur cette planète, aucune nouvelle du lieutenant Ford. Néanmoins Tessa gardait toujours espoir, c'Est-ce qui lui permettait de se lever le matin, savoir que peut être aujourd'hui serait le jour où on la retrouverait. Elle pensait également à Rodney et Kavanagh, avaient-ils survécu?
La jeune femme avait appris beaucoup de choses sur ce monde, comme le fait que le roi Maximus s'appropriait toutes les belles femmes de la planète, soit elles devenaient ses maîtresses, soit ses servantes ou si elles refusaient de se soumettre, elles étaient livrées au monstre. C'est le sort qu'avait connu la femme et la sœur de William.
Un mois était passé, un jour Tessa se rendit au village des mercenaires pour acheter des armes, c'est là qu'elle fit une rencontre qui bouleversa sa monotonie quotidienne.
Il faisait nuit, la jeune femme passait inaperçu, son visage était dissimulée sous un capuchon. Après s'être procurée des armes, elle se dirigea vers l'autre village quand elle trébucha sur quelque chose. Un homme était allongé par terre, Tessa vérifia son pouls, il était vivant. Celui-ci se réveilla brusquement:
- Ah..., sursauta Tessa. Vous m'avez fait peur.
- Hic...
L'homme empestait l'alcool, de toute évidence il était soûl. Il était en plein délire:
- Je dois le protéger...la gardienne du trésor...me...l'a...confié...nous sommes 15...c'est un...très...grand honneur...de...protéger...le potentia....pour le ...remettre...aux...Anciens.
Après avoir entendu ces paroles, Tessa fut pétrifié, cet homme avait bien dit " anciens ", " potentia ", " quinze ". La jeune femme se souvint que l'équipe du lieutenant colonel John Sheppard, avait découvert un peuple qui possédait un E2PZ. Elle devait absolument savoir où se trouvait le générateur.
- Je dois partir...j'ai du travail...
L'homme se releva et se dirigea vers la forêt. Tessa le suivit en mettant une certaine distance, pour pas qu'elle se fasse repérer, pour quoi faire il était ivre mort, mais il valait mieux rester prudent. L'homme s'arrêta devant la porte des étoiles et composa une adresse, puis il traversa le vortex. Testa mémorisa les coordonnées, puis courut vers le village. Arrivée, elle monta dans la chambre, prendre quelques affaires.
- Tessa, tu es revenue, s'écria William en bas de l'escalier.
La jeune femme le rejoignit, elle portait un sac remplis d'armes ( couteaux, flèches, grenades wraith, poudre...) et de vêtements.
- D'où vienne ces armes? Questionna William.
- D'un marchand, répondit-elle rapidement.
- Ne me dis pas que tu t'es rendu chez les mercenaires. Tessa ne répondit pas, elle le regardait même pas. Tu es folle, s'écria William. Je te signales qu'ils veulent ta peau.
- Je sais, répliqua Tessa. J'ai un service à te demander. Je dois m'absenter pour quelques temps.
- Quoi?
- William, occupe toi de Marcus et Léa, c'est tout ce que je te demandes.
- Tessa, tu ne partiras pas d'ici avant de m'avoir donner des explications, fit William.
- J'ai trouvé un E2PZ sur une autre planète...tu sais les générateurs qui permettent à mon peuple de repousser les Wraiths, expliqua-t-elle.
- Tessa...tu pars..., dit Marcus.
Marcus et Léa étaient descendus, elle s'approcha d'eux et les embrassa:
- William va bien prendre soin de vous en mon absence...au revoir. Tessa sortit de la maison, William la retint par le bras.
- Nous t'accompagnions.
- Désolé William mais c'est trop dangereux. Il vaut mieux que je sois seule. Je reviendrais c'est promis.
- Tessa, tu ne peux pas partir, ton peuple te croie morte à l'heure qu'il est...c'est trop dangereux...pense à tes enfants.
- William, c'est pour eux que je fais ça et pour mon peuple...quand je reviendrais et que mon peuple me retrouvera...vous viendrez avec moi, et vous serez en sécurité.
- Tessa...
- Au revoir.
Tessa courut vers la porte des étoiles, elle s'arrêta pour regarder une dernière fois Marcus, Léa et William. Puis elle continua son chemin. Arrivée devant la porte, elle composa l'adresse. Prête pour le voyage.

À suivre...





Rechercher dans les fanfics (auteur, titre, mot, ...)


Reunion Stellaire David Hewlett - FR The Scifi World SeriesTele.net
Tous droits réservés © 2010 GateShip-One.net | Equipe | Copyright | Favoris
TinyButStrong