Accueil Forum Episodes Galerie Liens Contact


Informations :
Auteur : Johnelizabeth
: 13/06/2006
Note : 9
Nombre de votes : 1


Histoire :
21h
M7H-624

John, Teyla, Ronon et Rodney était dans la dernière du temple.
Rodney : Je vois pas vraiment ce qu'on doit chercher.
Teyla : N'importe quoi qui nous dise où est l'antidote.
Ronon : le teste disait "le fond du savoir".
Rodney : Alors ?
John : Alors, cette pièce n'est certainement pas la dernière du temple.
Teyla : Si il y a une autre pièce, on fait comment pour y accéder.
John : Je n'en sait rien.
Il s'appuya, une seconde contre un mur avant de se retrouver de l'autre côté, tout de suite après son passage, le passage se referma.
Ronon : Sheppard ?
John : Je suis dans la dernière pièce.
Ronon : On arrive !
Rodney : Et comment vous voulez faire, vous êtes Casper peut-être.
Teyla et Ronon se regardèrent sans comprendre de quoi le canadien pouvait bien leur parler.
Rodney : Je me sens tout seul, d'un coup.
Teyla et Ronon tirèrent sur le mur mais il ne céda pas.
John : Laissez tomber, je trouverais bien un moyen de sortir après avoir trouvé l'antidote.
Teyla : Faites attention.
John avança dans l'immense pièce, celle-ci était mal éclairé et l'on ne distinguait presque rien. Tout la pièce était complètement vide à l'exception, d'un socle en plein milieu de la pièce sur lequel se trouvait une tablette en pierre avec des inscriptions. Il la saisit et le temple commença à trembler comme si il allait bientôt s'écrouler.
Rodney ( par radio ) : Qu'es que vous avez fait ?
John reposa aussitôt la tablette sur le socle et le temple ne bougea plus.
John ( par radio ) : J'ai trouvé, enfin je crois, je crois que la solution se trouve sur une tablette mais si j'essaie de la prendre...
Rodney : La structure s'effondre.
John : Oui.
Rodney : Prenez des photos des inscriptions.
John : Bien sûr ! Qui a ramener son appareil photo ?
Rodney : Oui, d'accord !
John : Elizabeth ne tiendras pas jusqu'à ce qu'on rapporte un appareil ici. Il faut trouvé une autre solution.
Rodney : Trouvez quelque chose du même poids pour faire croire que vous avez remis en place la tablette.
John : Y a rien dans cette saleté de pièce.
Il estima environ le poids de la tablette et décida de mettre à la place une torche.
John ( par radio ) : Je ne suis pas sûr que sa trompera le temple très longtemps alors préparer vous à courir.
Ronon : Allez-y, on est prêt.
Rodney : On devrais peut-être déjà commencer à partir, non ?
Teyla et Ronon se regardèrent mais ne lui répondirent pas.
John poussa un cri affreux, au même à l'infirmerie Elizabeth hurla, Carson et plusieurs infirmier essayèrent de la calmer mais rien n'y faisait, elle était au plus mal et John le sentait.
Teyla ( par radio ) : Colonel, que ce passe t il ?
John : C'est Elizabeth.
Il n'en dit pas plus mais tout le monde compris qu'il ne leur restait plus beaucoup de temps.
John était à terre, la douleur s'intensifiait et sachant qu'il n'éprouvait que le quart de se qu'Elizabeth éprouvait, il ne voulait pas penser à l'état dans lequel devait être en ce moment.
Un flash apparut dans sa tête, il était net, il la voyait Elizabeth à l'infirmerie en ce moment puis il y eut un autre flash, c'était encore Elizabeth, elle était dans un salon, c'était il y a longtemps, elle se tenait debout puis se mit à crier de désespoir et de rage, elle tomba à genou et pleura, elle semblait effondrée, les larmes coulaient sur ses joues, elle pleurait et hurlait son malheur, elle avait l'air de tellement souffrir. A cette vision, John oublia sa tête qui lui faisait horriblement mal et se releva. Il remplaça la tablette par la torche et courut aussi vite que possible vers la sortie, il arriva à passer le mur et ce retrouva devant Ronon, Teyla et Rodney.
Rodney : C'est ça ?
John : Oui.
Le temple se mit à trembler et tous coururent vers la sortie, ils arrivèrent juste à temps pour voir le temple s'écrouler mais il resta ainsi cette fois.
Teyla : Il est définitivement hors de porté des wraith maintenant.
Ils repartirent sur Atlantis et continuèrent à courir jusqu'à l'infirmerie. Une fois arrivé, John tendit la tablette à la linguiste qui était toujours là et demanda des nouvelles sur l'état d'Elizabeth à Carson.
John : Comment va t elle ? (1)
Carson : C'est de pire en pire. Vous aussi ca n'a pas l'air d'aller. Allongez-vous.
John s'installa sur le lit juste à côté d'Elizabeth. Il la regarda.
John ( à la linguiste ) : Dépêchez-vous.
Linguiste : Je fais ce que je peux, l'experte c'est pas moi c'est le docteur Weir.
Ronon : Elle est un peu occuper pour le moment.
Linguiste : C'est pas la peine de crier.
Rodney : Concentrez-vous au lieu de parler.
Linguiste : "Aucun poison, aucune torture n'est plus douloureuse que cette possession, le" ca veut dire quoi ca ?
Elizabeth cria encore, on pouvait comprendre toute sa peine à son simple cri.
Linguiste : "le malade" enfin si on peut dire "revit son plus sombre passé amplifier des milliards et de fois et est torturé de par son corps qui se consume pour finir par s'éteindre, le mal étant trop fort pour quelconque personne."
John : Et après comment on la sauve.
Linguiste : J'y viens ! 2 secondes ! "les deux personnes infecter doivent" c'est quoi ce mot..."tenir" oui c'est ca, elle "doivent tenir le bracelet au même moment pour que le mal parte de cette organisme rongé par la souffrance" et tout et tout.
Rodney : Et tout et tout ?
Linguiste : Tenez ce foutu bracelet en même temps !
Ronon : C'est aussi simple que ca ?
Linguiste : C'est vous qui vous compliquer la vie !
John mit le bracelet dans la main d'Elizabeth et teint l'autre bout.
Elizabeth hurla à la mort, son cri reflétait toute l'horreur qu'elle était en train de vivre, elle s'agrippait au drap, bougeait dans tout les sens, elle était à l'agonie, on sentait qu'elle ne tiendrait plus très longtemps.
John : Ca ne marche pas !
Linguiste : C'était pas tenir.
Teyla : Non , vous croyez ?
Linguiste : Laissez-moi réfléchir !
Rodney : On a pas le temps !
Linguiste : Bien sûr que c'est pas tenir, c'est déchirer.
Ronon : Déchirer ?
Linguiste : Déchirer, détruire, découper, vous devez tirer tout les deux en même temps dessus pour qu'il se casse, elle ne peut pas se contenter de juste le tenir pendant que vous le détruirai, il faut aussi qu'elle tire dessus.
Carson : Si vous avez tort, on ne pourra pas faire machine arrière, une fois qu'il seras détruit...
Linguiste : C'est ça ! Je vous dit, je suis sûre !
Ronon : Je doute qu'elle soit très coopérative dans son état.
John : Je suis toujours connecter à elle, je peux peut-être essayer de lui dire.
John s'allongea sur le lit, ferma les yeux et entra dans l'esprit d'Elizabeth, tout était tellement confus, il n'y avait rien de logique, on arrivait pas à s'y retrouver.
John ( en pensé ) : Elizabeth, à trois tirez avec moi, sur le bracelet qui est dans votre main droite, c'est le seul moyen de vous faire sortir de là.
John ouvrit les yeux.
John : Je croit que ca a marcher.
Il mit le bracelet dans la main d'Elizabeth et prit l'autre bout, elle serrait le bracelet.
John : 1...2...3 !
Ils tirèrent tous les deux sur le bracelet qui se brisa. Elizabeth ne bougea plus, elle restait immobile. John avait l'air affolé.
John : Qu'es ce qui se passe ?
Carson : Je lui ai donné trois sédatifs, c'est normal, je débranche le coma artificielle, tout de suite, voilà c'est fait.
John : Elle est sortit d'affaire.
Carson regarda les signes vitaux d'Elizabeth et tout allait bien.
Carson : Elle est sauvé.
John souffla comme soulagé d'un immense poids, il regarda Elizabeth, ferma les yeux et s'endormit sur le lit.


3 jours plus tard
22 h
Infirmerie

Elizabeth se tenait debout.
John : Vous devriez rester assise !
Elizabeth : Sa va je vais mieux, qu'es que vous faites là ?
John : Je venais voir comment se portait notre malade.
Elizabeth : Je voulais vous remercier de m'avoir sauvé...encore.
John : C'est toujours un plaisir, je suis un peu votre super man !
Elizabeth : Et moi votre Loïs ! (2)
Ils se regardèrent et sourirent.
John : Quand j'étais dans le temple, j'ai cru que je n'arriverai jamais à me relever et je n'éprouver pas le quart de se que vous éprouviez.
Elizabeth : Les hommes sont tous des gros bébés ! (3)
John lui sourit encore plus puis reprit son sérieux.
John : J'ai eut un flash et je vous ai vu en train de pleurer, il y a longtemps.
Elizabeth : Ca ne m'est pas arrivé qu'une seule fois dans ma vie, ajouta elle vu qu'elle voyait qu'il voulait une explication sur ce qu'il avait vu.
John : Vous aviez vraiment l'air...abattu. Et sa m'a permis de me relever, ca m'a donner du courage pour continuer.
Ils se regardèrent, Elizabeth avait l'impression que cet homme pouvait la comprendre juste avec son simple regard.
Elizabeth : Merci...pour tout.
Elle avait dit ca sans détaché son regard du siens et il lui semblait qu'elle aurait put s'y perdre durant des heures mais elle revient finalement à elle.
Elizabeth : Je suis fatiguer, je vais me coucher mais je préfère mon lit que celui de l'infirmerie.
John : C'est bien que vous vous reposiez.
Elizabeth : Pourquoi ?
John : C'est ce que j'essayais de vous dire l'autre jour, vous vous surmenez trop vous devriez pensez à prendre des petites vacances de temps à autres, en profitez pour vous détendre allez faire du surf.
Elizabeth sourit à cette remarque.
Elizabeth : Je vais y pensé, voyant que cette réponse n'avait pas l'air de le satisfaire elle rajouta, d'accord je prendrais des vacances mais pour l'instant je vais dormir.
John : Bonne nuit.
Elizabeth : Bonne nuit à vous aussi.
Elizabeth partit pour un long sommeil, ne voulant pas penser à la journée du lendemain.

Le lendemain
8h
Salle de debriefing

Rodney était lancé dans une de ses explications, Ronon jouait, comme à son habitude, avec son couteau, Teyla avait l'air intéressée quant à John et Elizabeth, il faisaient toujours semblant d'écouter le canadien.

Ronon ( en pensé ) ( en chantant ) : Un wraith, deux wraith, trois wraith, un Ronon, un P-90 et plus de wraith. (4)

Teyla ( en pensé ) : Le pauvre Rodney, personne ne l'écoute, il faut bien que quelqu'un se dévoue à faire semblant.

Rodney ( en pensé ) : Pourquoi je continue à m'acharner ? Sa se voit, il s'en fiche de se que je raconte à part Teyla et Elizabeth mais je suis pas sûr qu'elles comprennent tous de toute façon !

Elizabeth ( en pensé ) : Ce que j'ai envie de faire du surf, ( elle regarda John qui la fixa à son tour ) c'est vraiment dommage qu'on ne lise plus dans les pensé l'un de l'autre. J'aimais bien son esprit. Et...( elle le regarda avec plus de détail ) ...arrête avant de déraper !

John ( en pensé ) : ( la fixant toujours ) Je me demande pourquoi elle pleurait, ca avait l'air grave, elle n'a peut-être pas eut un passé facile comme je le pensait, elle est plus forte qu'elle n'y paraît, il faut vraiment que je l'emmène faire du surf, des petites vacances ca ne nous ferait pas de mal. On ferait du surf sur la plage...en maillot de bain...( il la scruta du regard )...stop ! Arrête de rêver John ! En tout cas, pas pendant les debriefing !

Ils se sourirent, un brin de complicité dans le regard puis se retournèrent vers Rodney pour continuer à jouer les intéressés alors que personne ne l'écoutait vraiment, tous trop occupé avec leurs pensées inavouées.

THE END !!


(1) Je sais, c'est vraiment très bête, mais sa me fait toujours rire !

(2) Ils auraient très bien put dire : je suis super man / et moi Loïs mais ils ont dit votre super man et votre Loïs !! Hum ! Hum !

(3) Oui, je sais, ca c'est Anastasia mais j'ai put m'en empêcher.

(4) Je tiens à dire que je ne sais pas d'où sa peut me venir mais c'est sûr c'est pas net !
Rechercher dans les fanfics (auteur, titre, mot, ...)


Reunion Stellaire David Hewlett - FR The Scifi World SeriesTele.net
Tous droits réservés © 2010 GateShip-One.net | Equipe | Copyright | Favoris
TinyButStrong