Accueil Forum Episodes Galerie Liens Contact


Accueil/Fanfics/Post-Mortem
Informations :
Auteur : Johnelizabeth
: 13/06/2006
Note : 9
Nombre de votes : 1


Histoire :
Résumé : Voici la suite de "Continuer à vivre ?", pas la peine de l'avoir lu pour comprendre, il suffit juste de savoir que dans la fic précédente Elizabeth est morte.


Cela faisait quatre mois qu'Elizabeth était morte. La vie semblait difficilement avoir repris son cours pour la plus part des gens mais John, lui, avait beaucoup plus de mal à s'en remettre. La Terre n'avait toujours pas envoyez de remplaçant, pensant que c'était encore trop tôt pour infliger un nouveau choc à la cité. Rodney restait enfermé dans son laboratoire, sortant à peine pour manger ( c'est dire si s'était grave ) . Teyla et Ronon ne faisait que s'entraîner et John. John, lui, ne voyait plus personne, ne parlait à plus personne, il s'était renfermé sur lui-même, l'on aurait une coquille vide. Il semblait au reste du monde que John Sheppard ne se remettrait jamais complètement de la mort d'Elizabeth. Atlantis reçut un message de la planète Kaliana, le colonel Sheppard et son équipe devait venir de toute urgence. Bien que John n'avait pas très envie d'y retourner, il avait besoin de prendre l'air et de voir autre chose que la base. Une fois arrivé, ils virent le jeune homme qui accompagnait la vieille femme les attendre.

Jeune homme : J'ai cru que vous ne viendriez jamais.
Rodney : On est là alors qu'y a t-il ?
Jeune homme : Il faut que vous voyez ca de vos propre yeux, suivez moi !
Il avait l'air surexciter, l'équipe le suivit, jusqu'à une cabane, un peu à l'écart du village.
Jeune homme : On y est !
Rodney : Vous nous avez fait venir pour nous montrer votre intérieur ?
Jeune homme ( se tournant vers la cabane ) : Tu peux sortir !
Une jeune femme sorti à cette instant.
Rodney : Ho mon dieu !

Elizabeth se tenait debout, devant eux. Quant il la vit, John sentit son cœur s'arrêter de battre durant quelques secondes. Il n'en croyait pas ses yeux, il aurait voulu lui sauter dans les bras mais il restait pétrifier. Il semblait manquer d'air, ses pied crispés s'enfonçait dans la terre. Il ne pouvait ni bouger, ni parler, ne pouvant réfléchir correctement. Il ne pouvait détaché son regard du sien, il ressentait tellement de chose en même temps : la joie, la surprise, le bonheur, l'amour, l'espoir, la colère, qu'il la laisse croire qu'elle était morte pendant quatre mois alors qu'elle était bien là. Il lui en avait tellement voulu mais aujourd'hui cela n'avait plus d'importance. Elle lui était enfin revenu. Elle était là. Oui, Sa Elizabeth était bien là, devant lui. Il avait tellement imaginer qu'il la retrouvait, il avait tellement rêver de ce moment, rêver d'elle, enfin elle était de retour auprès de lui.
Elizabeth semblait fasciné par John, elle avait son regard ancré dans le sien, ne pouvant se détaché de cette force qui la poussait vers lui ( Elle était habillé genre Teyla avec la jupe super fendu...).

John : Promettez-moi que si je ferme les yeux, vous serez encore là quand je les rouvrirais.
Le reste de l'équipe aurait put être surpris par cette remarque en d'autres circonstances mais ils avaient tous vu à quelle point la mort d'Elizabeth l'avait affecté.
Teyla : Es ce que vous allez bien ?
Elizabeth ( au jeune homme ) : Danny, qui sont ces gens ?
Danny : J'aurai cru que les revoir t'aiderai à te souvenir.
Rodney : A ce souvenir ?
Ronon : Vous avez perdu la mémoire ?
Danny acquiesça d'un signe de tête.
Rodney : C'est sûrement dut à l'explosion. Quelle est la première chose dont vous vous rappelez ?
Elizabeth : Je me suis réveillé, ici, il y a trois mois et demi mais vous allez me dire qui vous êtes ?
Danny : Elle avait de grave blessure alors je l'ai soigné, j'attendais d'être sûr qu'elle aille mieux et qu'elle puisse vous rencontrer avant de vous appelez.
Teyla ( à Elizabeth ) : Vous ne vous rappelez vraiment pas de nous ?
Elizabeth : Désolé, je ne vous connaît pas.
Teyla : Nous sommes vos amis, on va vous ramenez sur Atlantis.
Elizabeth : Non, je vit ici, je n'irait nulle part avec vous.
John : Elizabeth...
Elizabeth : Je m'appelle Julia. Je suis désolé, Danny m'a raconté pour votre amie, toute mes condoléances mais vous vous trompez de personne.
Elle s'apprêtait à partir, mais John la retint par le bras.
John : Attendez, je vous en prie, ( son regard se fit plus insistant ) faites un effort, ( quelques secondes passèrent, ils étaient toujours les yeux dans les yeux ) vous vous souvenez ?

Elizabeth ne comprenait pas ce qui lui arrivait mais il lui semblait qu'elle connaissait cette homme, leur regard se fit encore plus insistant mais Elizabeth se dégagea.
Elizabeth : Vraiment désolé.
Elle partit en direction d'une forêt mais John n'allait pas abandonné, il couru pour la suivre , il se retrouvèrent seuls. Elizabeth continuait de marcher et sans remarquer sa présence.
John : Je ne vous est pas retrouvé pour vous perdre encore !
Elizabeth s'immobilisa un instant puis se retourna vers lui.
Elizabeth : J'ai l'impression de vous connaître.
John ( en souriant ) : C'est un début.
Elle le regardait d'un air tellement triste.
John : Venez, on est pas obliger de retourner sur Atlantis maintenant, on peut rester ici, en attendant, en plus, c'est jolie par ici, j'adore les forêt, regardez cette arbre, il est magnifique.
Elle lui sourit.
Elizabeth : Si vous avez raison dites-moi qui je suis ?
John : Vous êtes Elizabeth Weir, vous êtes une grande diplomate, vous dirigez la cité d'Atlantis et vous êtes mon amie. Venez avec moi.
Elizabeth : Vous ne m'emmènerai pas sur votre planète mais je vous accompagne jusqu'à la cabane.
John : N'ayez pas peur, je suis vraiment votre ami.
Elizabeth : Je n'est pas peur, ( en souriant ) pas de vous en tout cas !
John : Ne vous moquez pas de moi, je peux être très dangereux si je le veux.
Elizabeth : J'en suis sûre.
John : De quoi avez vous peur ?
Elizabeth : Vous me troublez, je vous connaît mais je ne vous connaît pas, vous me rappelez quelqu'un mais je ne sais pas qui, j'ai l'impression de vous avoir déjà vu et...
John : Nous nous sommes déjà vu, nous nous connaissons et je vous rappelle... ( il chercha dans sa mémoire )...moi.
Elizabeth : On verra.
Ils partirent tout les deux rejoindre les autres mais quand ils arrivèrent, Teyla, Rodney et Ronon était genoux à terre avec des armes pointer sur le front et Danny était à côté mort d'une balle dans la tête. Des hommes amenèrent John à côté de ses compagnons et Elizabeth se précipita vers Danny, elle était accroupi à côté de son corps, du sang sur les mains, elle leva la tête vers le chef, les yeux emplie de larmes, avec une voix à peine audible :
Elizabeth : Qu'es qui c'est passé ?
Chef : Il l'ont tué !
Ronon : C'est pas vrai !
Un homme donna un énorme coup de pied à Ronon pour le faire taire, ce qui l'assomma.
Chef : Ces gens sont accusés de haute trahison envers l'état, ils sont venus accomplir leur complot dont tu es la victime.
John : Ne l'écoutez pas !
John subit le même sort que Ronon.
Chef : Ils veulent se servir de toi pour arrivé à leur fin, Danny était avec eux, c'était un traître et quand il a essayez de les doubler, ils l'ont tuer. ( à ses hommes ) Emmenez-les !
Elizabeth essayait d'enregistrer les informations.
Elizabeth : Attendez ! Vous n'avez pas de preuves de ce que vous dites !
Chef : C'est la vérité. Ils ont essayez de te manipuler mais tu es plus intelligente que ça. Tu connais les sanctions, la sentence sera la peine de mort...pour tous !
Rodney : Elizabeth ! Vous n'allez l'écouter !
Rodney se fit bâillonner et ils furent emmener dans une prison.

A son réveil, John était avec son équipe dans une petite cellule.
John : Qu'es qui c'est passé ?
Teyla : On a été condamné à mort !
John : Elizabeth ?
Rodney : On en sait rien.
C'est à ce moment qu'ils la virent arrivé vers eux. Elle parlait d'un ton froid et détaché.
Elizabeth : J'ai réussit à négocier votre libération, vous pouvez partir.
Rodney : C'est vrai ?
Elizabeth : Oui.
John : On va pouvoir tous retourner sur Atlantis.
Elizabeth : Faites ce que vous voulez.
John : Vous venez avec nous.
Elizabeth : Non, je ne vous connaît pas, je sais d'où vous venez et je ne sais pas si les accusations contre vous était fondés ou non.
John : Mais vous nous avez fait libéré.
Elizabeth : Il n'y avait pas de preuves solides contre vous, retournez chez vous, maintenant.
John : On part pas sans vous.
Elizabeth : Si vous ne partez pas dans les 24 heures vous vous ferai tués.
John : ON PART PAS SANS VOUS !
Elizabeth : Alors vous mourrez ici !
Elizabeth fit demi-tour pour partir.
John : Vous m'avez dit dans la forêt que vous aviez l'impression de me connaître, vous ne vous souvenez pas de ce qui vous est arrivé avant les quatre dernier derniers mois, pourquoi les croire eux et pas nous ?
Elizabeth se retourna.
Elizabeth ( sa voix était redevenu normal ) : Je vous en prie, il faut que vous partiez !
John : NON !
C'est à ce moment que le chef arriva.
Chef ( à John ) : Vous ne renoncerez pas, hein ?
John : JAMAIS !
Chef : Il y a un moyen, si vous voulez vraiment la récupérer.
John : Lequel ?
Elizabeth : C'est ridicule !
Chef : Dans les anciennes traditions, quand un homme veut enlever une femme, il doit l'affronter en combat au corps à corps, sans armes, si vous gagnez vous pourrez l'emmenez.
John : Vous ne vous y opposerez pas ?
Chef : Non, je respecterai les traditions, personnes ne vous empêchera de l'emmener mais si vous perdez vous et vos amis mourrez.
John : D'accord.
Chef : Le combat aura donc lieu tout à l'heure. ( à Elizabeth ) J'avais raison. Tu ne peux pas sauver tout le monde.
Elizabeth ( avec mépris ) : Si tu croit que c'est ca qui va m'arrêter !
Elle partit de la pièce, le chef l'imita quelques secondes après.

Le combat eut lieu. John prit place en face d'Elizabeth , il était sur un terrain de terre et presque tout le village était venu assister à l'événement. John était sûr de gagner. Le combat commença, John avait l'avantage mais la tendance se renversa rapidement, Elizabeth prit le dessus, les spectateurs hurlaient, Elizabeth enchaînait les coups, John qui, au départ, ne voulait pas la blesser abandonna vite l'idée voyant que ce n'était pas réciproque et qu'il risquait de perdre. Mais cette tactique n'eut pas beaucoup d'effet, John continuait de se retrouver à terre mais se relever tout de suite après. Le combat reprit de plus belle quand Elizabeth lui assena le coup final, John tomba à terre, à moitié inconscient.
Chef : La sentence se maintient donc à la mort !
La foule était en délire, elle hurlait, fier d'avoir gagner contre les intrus. Elizabeth, le regard triste mais déterminé, était au dessus de John.
Elizabeth : Il fallait m'écouter !
Elle partit, en direction du bois, la bouche en sang, des bleus un peu partout et avec au moins deux côte cassé. John sombra dans l'inconscience.

Il se réveilla toujours dans la même cellule avec ses compagnons.
John : Où est ce qu'elle à appris à ce battre comme ça ?
Ronon : Je vous avez dit que j'aurais dut y allez.
John : Ce qui est fait est fait. Je vous présente mes excuse, à tout les trois, on va mourir et c'est de ma faute, on avait une chance de partir et je n'est pas assuré.
Rodney : On vous en veux pas, on aurait fait la même chose.
Teyla : On ne pouvait pas partir sans elle.
Ronon : Idem.
John : Merci les amis.
Rodney : Le bon côté, c'est qu'on va mourir tous ensemble.
Teyla : Qu'elle bonne nouvelle !
John : C'est la dernière ligne droite alors autant tenté le tout pour le tout. ( s'adressant au garde ) Dites à Elizabeth...Julia, dites à Julia de venir.
Garde : Elle ne veut pas être dérangé..
John : Dites lui que la survie de son peuple en dépends.
Le garde partit la chercher, elle arriva quelques minutes plus tard.

John : Ecoutez je sais que sa vous paraît bizarre mais il faut nous croire, vous devez forcément avoir quelques souvenirs !
Elizabeth : Je ne suis pas celle que vous croyez ! Je suis désolé pour vous mais votre amie est morte !
John : Elizabeth, je vous en prie !
Elizabeth : Désolé pour vous Superman, vous ne pouvez plus la sauver.
Elle se retourna pour partir et l'on vit dans les yeux de Rodney, un clair de génie apparaître.
Rodney : Superman ! Vous l'avez appelez Superman !
John avait les yeux qui brillait, Ronon et Teyla ne comprenaient pas le génie de cette découverte.
John : Vous ne pouvez connaître Superman que si vous êtes terrienne !
Elizabeth ( essayant de comprendre ) : Superman c'est un héros habillé n'importe comment qui a des supers pouvoirs et qui vole ?
John : Oui, il arrête pas de sauver une nana qui s'appelle Loïs ! Vous vous souvenez ? Atlantis, la terre ! ( criant presque ) Vous vous souvenez ?
Elizabeth semblait défaillir, elle essayait de se tenir droite mais sentait son corps allez en arrière, son esprit vagabondait, ses pensées s'embrumaient, les paupières se firent lourdes, elle cherchait désespérément un moyen de revenir à la réalité, mais ne pouvait visiblement pas.

John : Elizabeth ?
Elizabeth ( cherchant dans sa mémoire ) : Le chef...il voulait...voulait exterminer les Jucaniens et...il avait besoin de moi pour ca...il fait partit d'un complot pour que...que la guerre reprenne...la guerre...la villa...j'ai été propulsé en arrière...et j'ai traversé une fenêtre...et c'est la que j'ai perdu la mémoire et...et que Danny m'a recueillit...( ses yeux s'emplirent à nouveau de larmes )...Danny...je me souviens de tout.
John parut soulager. Elizabeth se précipita vers les clefs et ouvrit la cellule pour les libérer.
John : Sa va ?
Elizabeth : Oui.
John : On peut rentrer à la maison maintenant.
Elizabeth : J'ai une dernière chose à faire ici avant.
Elle n'eut pas besoin d'en dire plus, John comprit de quoi elle voulait parler.
A peine arrivé, au porte de la grande salle où se trouvait le chef qu'ils se firent arrêter mais ils repoussèrent les gardes, tout Kaliana fut au cours de la trahison de leur Chef qui fut exécuter publiquement, un autre chef fut nommé, la paix fut sauver, le complot tomba à l'eau et Elizabeth fit des funérailles décente à Danny, qui s'était interposé et avait prit la balle que le Chef destinait à Danny, il reçut une médaille, post-mortem, pour son courage héroïque.

Toute l'équipe repartit sur Atlantis. A son arrivé, Elizabeth fut demandé de partout tout le monde était très content de la revoir en vie. Elle reprit sa vie d'avant, Caldwell lui rendit sa place avec joie. La vie sur Atlantis avait repris, enfin, son cours normale et tout le monde put dormir en paix.

Elizabeth était sur le balcon quand elle entendit des pas s'avancer.

John : Vous allez bien ?
Elizabeth : Oui, j'avait juste envie d'un peu d'air, l'océan m'a beaucoup manqué.
John : Vous nous avez tous beaucoup manqué. On se rend pas compte à quelle point votre travail est fatiguant et prenant.
Elizabeth ( en souriant ) : Mon travail ?
John ( gêné ) : Oui, votre travail et aussi...enfin c'était... c'était triste ici sans vous et puis tout le monde pleurait alors bonjour l'ambiance.
Elizabeth ( souriant encore plus ) : Je vous est beaucoup manqué ?
John : Oui, c'était pas pareil, ici, sans vous.
Elizabeth : Oui, mais je suis revenu.
John ( doucement ) : Heureusement.
John admirait les yeux bleu d'Elizabeth et il lui semblait voir l'océan, cette vision était apaisante, il pouvait enfin continuer à vivre.
Ils se regardèrent un long moment puis se retournèrent vers l'océan. Elizabeth respira profondément l'air marin, elle se sentait bien, en sécurité, elle était enfin rentré chez elle.




Rechercher dans les fanfics (auteur, titre, mot, ...)


Reunion Stellaire David Hewlett - FR The Scifi World SeriesTele.net
Tous droits réservés © 2010 GateShip-One.net | Equipe | Copyright | Favoris
TinyButStrong