Accueil Forum Episodes Galerie Liens Contact


Informations :
Auteur : Johnelizabeth
: 15/06/2006
Note : 9
Nombre de votes : 1


Histoire :
John sortait du bureau d'Elizabeth, visiblement furieux, elle se tenait dans l'embrasure de la porte et avait l'air au bord de la crise de nerfs.

Elizabeth : Revenez ici, j'ai pas fini de vous engueuler !

Il ne se retourna même pas et continua son chemin en serrant les poings, il fallait qu'il aille se défouler, la salle d'entraînement était tout indiqué pour ce genre de problème.
Elle s'assit sur sa chaise, elle n'en pouvait plus de cette tension. En ce moment, avec John tout les prétextes était bon pour se disputer. Ca n'allait plus du tout entre eux, leur relation se dégradait, quand ils se voyaient c'était principalement pour se crier dessus. Toute la cité était témoin du malaise qui s'était installé mais personne ne savait comment gérer la situation, ils avaient même été obligé d'aller voir Kate qui ne pouvait plus les croiser dans un couloir s'en ressentir de la pitié pour eux deux, comment l'amour peut il être aussi vite réduit à néant ? Elizabeth souffrait de cette situation, elle était incapable de dire quand tout cela avait commencé, comment ils étaient de l'amour à la haine. Elle voulait retrouver son John, son acolyte, son confident, son ami, son amant. Elle le savait c'était de sa faute, mais elle ne pouvait pas changé ce qu'elle ressentait même si elle le voulait, il y avait un part d'elle qui l'aimait toujours et une autre qui lui en voulait. Depuis quelque temps, elle se sentait vraiment seule, elle aurait voulu pouvoir revenir en arrière et comprendre ce qu'il avait bien put se passer, ce qui leur était arrivé, pourquoi en était-il arrivé là ? Pourquoi eux ?
John se battait contre un sac de sable, dans la salle d'entraînement, il ne voulait plus la revoir où il risquerait de ne plus ce contrôler et de la frapper, c'était il y a tellement longtemps la dernière fois qu'elle lui avait souri et ca lui manquait énormément, il aurait tout fait pour son sourire. C'était probablement trop tard, leur relation était endommagé à jamais, comment réparer toutes les erreurs du passé ? Elle n'était pas entièrement fautive, peut-être qu'il aurait dut essayer de la retenir au lieu de la laisser lui échapper ? Il aurait dut l'aider mais il avait fait tout ce qui était humainement possible. Le souvenir de leur bonheur lui faisait mal, ce bonheur perdu il y a trop longtemps. Comme ils étaient heureux avant tout ça, il se souvenait du temps où tout était encore possible, où tout était beau, où elle était heureuse.

FLASH BACK

John, Teyla, Rodney et Ronon tiraient sur les villageois qui avançaient en lançant des flèches sur eux, les villageois semblaient protégé l'entrée d'un château.
Teyla : On ne tiendra plus très longtemps.
John : On tiendra le temps qu'il faudra.
Ronon : On est encerclé, il faut se replier.
John : Non, on tiendra je vous dit, j'ai pas l'intention de l'abandonner.

Les villageois tombaient à terre, il ne restait plus personne debout, ils étaient tous morts, et là, ils virent Elizabeth, couverte de sang, elle avait le regard froid et vide. John courra vers elle et la pris dans ses bras. Personne ne savait qu'ils étaient ensemble à part Teyla, il aurait put être devant toute la citée qu'il ne se serait pas privé, cela faisait six mois qu'elle avait été fait prisonnière sur cette planète. Six qu'il ne l'avait pas prise dans ses bras. Ils avaient tous essayés pour la ramener mais rien n'avait fait, le SGC la considérait comme morte en mission diplomatique, c'est pourquoi ils avaient préparer cette mission secrète pour la délivrer. Leur dernière chance de la sauver.

John : Je suis là, c'est fini, maintenant.

Ils repartirent sur Atlantis, Elizabeth fut conduite à l'infirmerie, Carson lui avait donné un sédatif et il parlait au reste de l'équipe.

John : Je ne comprend pas, elle va mieux maintenant.
Carson : Elle a de nombreuses cicatrices, plusieurs côtes cassées, elle est en sous-nutrition, il y a dans son sang la présence de plusieurs drogues qui quand elles sont associés sont extrêmement dangereuses, physiquement, elle devrait pouvoir s'en sortir, avec tout ce qu'elle a subit ces derniers temps, c'est un miracle qu'elle soit encore en vie.
John : Ce qu'elle a subit ?
Carson : Ca ne fait aucun doute, cela fait plusieurs mois qu'elle est...torturée.
John : Quoi ?
Carson : Physiquement, elle ira mieux mais...moralement, même avec un suivit psychologique, on ne se remet jamais de ce genre de chose.

John ne pouvait détaché son regard d'Elizabeth, pendant tout ce temps, qu'il essayait de la sauver, elle avait été torturée, six mois, durant six mois.

FIN DU FLASH BACK

Avant cette mission, où elle avait été faite prisonnière, où l'on l'avait torturé pour avoir son code d'identification sur Atlantis, avant tout ça, oui, ils avaient été heureux, peut-être avaient ils eut leur compte de bonheur, peut-être que c'était définitivement fini maintenant. Non, il ne voulait pas y croire, il ne pouvait pas y croire, il ne l'abandonnerait pas, pas encore une fois.
Elle avait changé, elle l'avait fait souffrir mais il n'a jamais cessé de l'aimer.


Elizabeth partait se coucher, elle marchait dans les couloirs en repensant à John, il faut dire qu'elle pensait tout le temps à John. Perdue dans ses pensées, elle ne vit pas qu'elle aller percuter quelqu'un, elle lui rentra dedans avant de se rendre compte que le hasard avait vraiment un dent contre elle. Ils étaient tout les deux gênés.

John : Désolé, je ne t'avais pas vu.
Elizabeth : Pas grave, moi non plus je ne regardais où j'allais.
John : Ca va ?
Elizabeth : Bien, tu sais ce que c'est, diriger une citée c'est fatiguant, j'allais justement me coucher.
John : Il faudrait qu'on parle.
Elizabeth : Je ne vois pas de quoi.
John : Cette situation devient insupportable.
Elizabeth : Il te faut pas grand chose.
John : S'il-te-plaît...
Elizabeth : Je suis fatigué, bonne nuit.

Elle partie laissant John dans le couloir, tout seul.

John ( murmure ) : Bonne nuit.

Il l'avait senti, il y avait encore quelque chose, derrière la gêne et les longues pauses silencieuses, il y avait ce parfum dans l'air, elle ne réagirait pas comme ça, si elle ne l'aimait pas encore, ne serait ce qu'un tout petit peu.
Elizabeth se blotti sous ses couvertures, comme si elles allaient la protéger du monde et de la réalité. Elle l'aimait tellement, mais elle ne pouvait pas, elle n'avait plus confiance, elle ne pouvait plus le voir sans avoir un douloureux pincement au cœur qui lui rappelait tout ce qu'ils avaient vécue et tout ce qu'elle avait perdue. C'était trop dur de l'aimer pourtant elle ne pouvait pas s'en empêcher, elle ne pouvait rien y faire, elle aurait voulu enfouir son amour tout au fond de son cœur, elle aurait voulu tuer sa douleur mais elle l'aimait, quoi qu'elle fasse, elle l'aimait.

FLASH BACK

Depuis qu'elle était revenu, Elizabeth semblait perdue, toujours le regard dans le vide, ne souriant plus. John aurait voulu faire quelque chose mais il ne savait pas quoi. Comment la faire se sentir en sécurité? Ils étaient dans ses quartiers, Elizabeth était assise sur le lit John lui apportait à manger, il s'assit lui aussi sur le lit.

John : Il faut que tu mange quelque chose.
Elizabeth : Je n'est pas faim.

Il posa le plateau sur la table de chevet, Elizabeth regardait dans le vide.

John : J'ai l'impression que tu m'échappe, j'ai l'impression de te perdre un peu plus, chaque jour qui passe, et je ne sais pas quoi faire pour te retenir, Kate pense que toi seul peut réglé tes problèmes mais je veux te rendre heureuse, comme avant.

Elle le regarda dans droit dans les yeux et dit avec détachement :

Elizabeth : Il n'y aura plus jamais de comme avant, quoi que tu pense, ca ne s'arrangera pas, je ne suis pas aussi forte que tu le croit, je ne peut pas survivre à ca, je ne peux pas reprendre une vie normal après ça et tu ne peux pas m'aider.
John : Je ne veux pas te perdre encore.
Elizabeth : Tu ne m'a jamais vraiment retrouvé.
John : Je suis sûr qu'on peut surmonter ca.
Elizabeth : Je surmonterai ca, toi aussi, mais ce ne sera pas ensemble.
John : Eli...
Elizabeth : Vas-ten, la seule chose que tu peut faire pour moi c'est partir, pas seulement de cette pièce, mais de ma vie, sort de ma vie.

Cela faisait trois mois qu'Elizabeth était revenu et aujourd'hui elle voulait qu'il parte, durant ces trois mois, il était resté au près d'elle tout le temps, il la prenait dans ses bras quand elle se réveillait en sueur la nuit, il la consolait quand elle pleurait. Il ne pouvait pas l'abandonner. Ce jour là, il resta auprès d'elle, ainsi que le jour d'après et le jour suivant, jusqu'à ce qu'il en arrive à penser qu'elle serait mieux sans lui, après six longs mois de lutte acharnée pour qu'elle aille mieux, il jetait l'éponge, il la laissait seule avec ses démons.
Quelque temps après, elle allait visiblement mieux, elle reprit le contrôle de la citée et tout redevint presque comme avant, sauf pour eux deux.

FIN DU FLASH BACK

Plus d'un an que le bonheur était mort et pourtant...
Il n'avait pas su la rendre heureuse, lui faire retrouver le goût de vivre.
Il en était sûr c'était à ce moment là, que tout avait dérapé, quand il avait refusé de s'accrocher.



Rechercher dans les fanfics (auteur, titre, mot, ...)


Reunion Stellaire David Hewlett - FR The Scifi World SeriesTele.net
Tous droits réservés © 2010 GateShip-One.net | Equipe | Copyright | Favoris
TinyButStrong