Accueil Forum Episodes Galerie Liens Contact


Informations :
Auteur : L&J forever
: 17/01/2007
Note : 0
Nombre de votes : 1


Histoire :
Résumer : l'équipe part en mission diplomatique sur une planète mais bientôt il vont découvrir les face cachée de celle-ci...

Genre : Shweir et aventure

Saison : je ne sais pas

Note : ben juste que je ne touche pas argent pour ces fic

*************************************************************************************************

Depuis plusieurs heures l'équipe du colonel Sheppard préparait la mission sur Safaris une planète ou son équipe était allez récemment et où il devait retourné pour signé une alliance. Ils étaient revenus car le chef de la planète ne voulait traiter qu'avec le chef d'Atlantis donc le Docteur Weir en personne. L'alliance était surtout commerciale, ils devaient échanger de la nourriture contre des armes afin que les habitant de cette planète puisse se défendre contre les Wraiths. Sheppard avait enfin fini de préparer le vaisseau avec l'aide de Mac Kay et s'en alla. Quelques minutes plus tard il arriva au bureau du Docteur Weir.

John : coucou !!
Liz : bonjour John.
John : vous êtes prête ?
Liz : oui il faut bien !!!
John : bon eh bien on y va.

Tout deux prirent la direction du hangar à Jumper. Lorsqu'ils arrivèrent au hangar Ronon et Teyla étaient en pleine discussion et tout les deux n'avaient pas remarqué John et Elisabeth arriver. Rodney lui faisait des vérifications de routine.

John : vous croyez qu'on devrai les interromprent ???
Liz : oui je pense, si nous voulons partir.
John : bon d'accord. Eh oh on est là.

Tout trois se tournèrent vers eux.

Rodney : enfin !!
John : taisez vous Rodney !
Rodney : ok je me tais. Bon alors on y va.
John : petit changement de programmes.
Rodney : quel changement ?
John : vous restez là.
Rodney : pourquoi ??
Liz : il me faut quelqu'un de confiance pour diriger la cité pendant notre absence. Et comme je ne veux pas que ce soit un militaire... (John la regarda bizarrement) je voulais dire je ne veux pas que se soit le Colonel Caldwell.
John : je préfère.

Liz le regarda il avait un air d'enfant à qui on avait dit que son dessin n'était pas beau. Liz rigola en le voyant.

John : bon on monte dans le vaisseau.
Liz : bon allons s'y.

Tout les quatre montèrent dans le Jumper. John et Elisabeth étaient devant et Ronon et Teyla derrière. C'était la deuxième fois qu'Elisabeth montait dans le Jumper, la dernière fois qu'elle y était montée il y avait eu quelques avaries. D'ailleurs si John n'avait pas réussi à atterrir en catastrophe sur le continent ce voyage aurai pu très mal finir ( autre fanfic à moi négociation et accident 1et2).

Liz : John ?
John : oui ?
Liz : pas de mauvaise blagues cette fois ci.
John : ok je vous le promets. De toute façon le trajet va durer environ 1h00 car on va s'arrêter pendant 10 minutes pour se dégourdir les jambes.
Liz : ok si vous le dîtes.

Au bout de 40 minutes de vol John s'arrêta sur une planète et atterri. Il occulta le Jumper et en sortit. Teyla et Ronon sortir dormaient ainsi qu'Elisabeth. John sortit du Jumper et marcha pour se dégourdir les jambes. A une dizaine de mètre, se trouvait un arbre immense. John s'asseya dessous et ferma les yeux. Il était bien là à l'ombre de cet arbre. Quelques secondes plus tard John s'était assoupi. 8 minutes était déjà passer et dans le Jumper Liz s'éveilla peu à peu. Elle regarda autour d'elle. Derrière dormaient Teyla et Ronon mais elle remarqua que John n'était pas là. Elle sortit du Jumper et regarda dehors. Elle aperçut John qui dormait sous l'arbre. Elle s'approcha doucement et le regarda. Elle ne voulait pas le réveiller mais comme elle ne savait pas quoi faire elle le réveilla.

Liz : John ?? (Rien) John c'est moi ? Réveillez vous.

Comme il ne se réveillait pas elle déposa sa main sur la joue de John.

Liz : (pour elle) : réveille toi mon ange.

Puis John se réveilla. Liz enleva vite sa main et le regarda.

Liz : alors la belle au bois dormant s'est réveillée.
John (avec un sourire charmeur) : ah non si j'avais été la belle au bois dormant j'aurais reçu un baiser de mon prince.
Liz (détournant l'attention) : depuis combien de temps nous sommes ici ?
John (regardant sa montre) : environ 8 minutes. Il faut repartir.
Liz : vous pouvez vous reposez encore un peu.
John : non s'est bon. Ne vous inquiétez pas.

Tout deux reprirent la direction du Jumper. Ils montèrent et reprirent leur place l'un à coté de l'autre.

Liz : eh bien je crois que Ronon et Teyla dorment bien.
Ronon : j'entend tout se que vous dîtes.
John : encore un sommeil éveillé. ( à Liz) je déteste quand il fait ça.
Liz : et ... il fait sa souvent ?
John : oui assez.
Teyla : eh quand est ce qu'on arrive ??
John : dans environ dix minutes.

Les dix minutes qui restaient passèrent très vite. Et bientôt il aperçurent la cours du palais ou il s devaient atterrir. John amorça la descente vers l'endroit ou il devait atterrir. Bientôt une foule s'était rassemblée pour les saluée. Un homme corpulent s'approcha.

Homme : bonjour !! Je suis Markus chef de Safaris. Je vous souhaite la bienvenue.
Liz : bonjour. Je Suis le docteur Elisabeth Weir. Et vous devez connaître l'équipe du colonel Sheppard.
Markus : oui. Evidemment. Venez je vous invite à dîner à ma table.
Liz : merci.

Tous prirent la direction de l'endroit ou le banquet était servi. Tous s'assirent. Markus était au bout de la table. A sa droite il y avait John ; et Elisabeth était à sa gauche donc en face de John. Pendant qu'Elisabeth parlait John lui la regardait intensément ;

Liz : notre accord est donc clair. Vous nous donnez de la nourriture en échange de quelques armes pour vous défendre.
Markus : oui oui exactement. Mais ne nous occupons pas de ça se soir. Nous allons vous montrer vos chambres.

Ils suivirent un homme qui les conduisit dans plusieurs couloirs.

Homme : Melle Emagan voici votre chambre. Mr Dex voici la votre (il montra une autre chambre).

Puis il reprit son chemin et tourna dans un autre couloir.

Homme : colonel Sheppard voici votre chambre et Docteur Weir voici la votre.
Liz : merci.

Liz entra dans sa chambre et regarda à l'intérieur. Tout à l'intérieur était magnifique le lit les mur ainsi qu'une immense cheminé et une porte au fond. Elisabeth enleva sa veste et commença à enlever son tee-shirt quand tout a coup la porte s'ouvrit et John apparu. Elisabeth remis son tee-shirt comme elle le pouvait.

John : Alors s'est là que cette porte conduisait.
Liz : vous auriez pu frapper.
John : désolé.

Ils se regardaient et ils entendirent un toussotement. A coté de la cheminée était installé une petite fille qui dormait profondément. Liz s'approcha d'elle.

Liz : Eh oh. Réveille toi.

Mais la petite fille ne répondait pas. Liz s'approcha et la regarda. Elle était pâle. Liz posa sa main sur son visage. La petite était brûlante de fièvre. Liz se releva et regarda John.

Liz : John venez m'aidez vite.

John marcha jusqu'à elle et vit lui aussi la petite fille. Elle ne devait pas avoir plus de 6 ans. Elle portait une robe déchirée. Elle devait faire 1 m 10 pesez pas plus de 20 kilos, elle était brune.

Liz : mais qu'est ce qu'une enfant de cette age fait ici.
John : je n'en sais rien mais elle à l'air mal en point.
Liz : cette enfant est très malade. Il faut l'emmener.
John : oui vous avez raison dépêchons nous.

John et Elisabeth se dirigèrent vers la salle ou ils étaient. John portait toujours la petite et il sentait que la fièvre montait car le corps de la fillette était de plus en plus chaud.

John : Elisabeth ?
Liz : oui ?
John : la fièvre à encore augmentée, je le sens. Son corps est de plus en plus chaud.

Tout deux se dépêchait et bientôt ils arrivèrent dans la salle qu'ils recherchaient. Là il virent Markus.

Liz : chef Markus ?
Markus : Docteur Weir ?
Liz : nous avons trouvez cette enfant inanimées dans ma chambre. Elle est très malade. Elle est brûlante de fièvre. Il faut la soigner.
Markus : Céliatus emmène là.
Céliatus : oui.
Markus : ne vous inquiétez pas on s'occupe d'elle.
Liz : merci.

Liz et John reprirent la direction de leurs chambres. Liz était inquiète et John le voyait.

John : ne vous inquiétez pas.
Liz : je sais ils vont la soigné enfin je le pense.

John se tourna vers elle et déposa un baiser sur sa joue.

John : ils la soigneront. Bonne nuit Elisabeth.

Liz ouvrit la porte de sa chambre et entra à l'intérieur. Que signifiait se baiser ? Mais non rien il s'inquiétait s'est tout. Elle se dirigea vers son lit et se coucha dedans. Elle s'endormit quelques minutes après. Le lendemain le soleil commençait à se lever et il pénétrait dans la chambre de Liz. Peu à peu elle ouvrit les yeux. Elle se leva et sortit dans le couloir là elle percuta quelqu'un et tomba.

Liz : aïe.
John : je suis désolé.

John aida Elisabeth à se relever.

John : vous ne vous êtes pas fait mal.
Liz : non sa va.
John : bon on va aller prendre le petit déjeuner ?
Liz : oui.

Tout les deux partir en direction de la salle à manger et au détour du couloir ils rencontrèrent Ronon et Teyla entrain de s'embrasser. John l'avait remarqué et plaqua Elisabeth contre le mur. Elle n'avait rien vu.

Liz : quoi ?
John : regardez.

Liz se tourna vers l'endroit que John lui indiquait. Elle vit elle aussi le spectacle. Ses yeux s'arrondir en une surprise.

Liz : eh bien je n'aurais jamais imaginer sa !!!
John : comme vous dîtes.

Tout deux rièrent et se montèrent.

John : alors on se cache ?

Teyla et Ronon se séparèrent d'un seul coup.

Teyla : nous... nous...
Liz : ne vous inquiétez pas nous n'avons rien vu. N'est se pas John ?
John : eh bien je ne sais pas. Se n'est pas ma réputation qui va en prendre un coup. Hein Ronon ? Le grand guerrier est en faites un homme au cœur tendre.
Liz : vous garderez le secret ?
John : je ne sais pas...
Liz : dans se cas il faudrait qu'il se passe quelques choses pour que Ronon puisse avoir une garantie. Vous voyez se que je veux dire ?
John : eh quoi ? Me consigné dans ma chambre.
Liz : non ! Mais autre chose. Ronon regardez bien ceci est VOTRE garantie.

Là elle s'approcha de John le plaqua contre le mur et l'embrassa de manière assez brutale.

Liz : eh bien voilà. Vous avez de quoi le faire chanter si il dit quelques choses.

Liz s'en alla suivit de Ronon et Teyla qui était mort de rire. Et John était toujours contre le mur encore un peu étonné de se qui venait d'arriver. Il secoua la tête et partit derrière ces trois autres camarades.

John : eh vous savez que c'est déloyale ce que vous avez fait j'étais pas préparer.
Ronon : c'est ça qui est drôle. Si vous aviez vu votre tête.
John : ah ah ah ah très rigolo.

Lorsqu'ils arrivèrent à la salle du petit déjeuner la table était remplie de plats multiples. John, Liz, Teyla et Ronon s'installèrent. Il y avait Markus qui mangeait de manière assez répugnante. Elisabeth se tourna vers lui.

Liz : comment va la petite fille que l'on a retrouver dans ma chambre hier ?
Markus : oh la petite Maya ! Elle va mieux elle à repris son travail.
Liz : sont quoi ?
Markus : son travail ! La mère de Maya travaillait comme servante. Elle est rentrée à mon service à la mort de son mari et avec son unique fille elle devait la nourrir. Elle devait me servir pendant 30 ans. Il y a quelques mois elle est morte et il lui restait 13 ans à travailler. Maya la remplace.
Liz : quoi ? Je veux la voir.
Markus : Maya ?

La petite fille arriva elle tenait à peine sur ces jambes. Elle était encore très faible et très pâle. Liz s'approcha d'elle.

Liz : bonjour Maya. Je m'appelle Elisabeth Weir. Est-ce que tu vas bien ?
Maya : j'ai mal à ma tête.
Liz : est ce que quelqu'un t'a examiné ?
Maya : non.
Liz : depuis combien de temps tu es malade ?
Maya : depuis longtemps. Aide moi si te plait.

La petite tomba inanimée dans les bras d'Elisabeth. Liz se tourna vers Markus.

Liz : vous m'avez dit que vous l'aviez soignée.
Markus : et pourquoi ?
Liz : c'est une enfant, elle à le droit à des soins.

Liz la regarda.

Liz : Maya quel age tu a ?

La petite la regarda et réussi à lui montrer cinq doigt.

John : quoi ? Vous exploitez une enfant de 5 ans. En plus elle est orpheline vous n'avez pas honte. Là d'où nous venons sa s'appelle de l'esclavage et s'est passible de la peine de mort. ( John se leva et s'approcha dangereusement de, Markus)
Liz : John je sais se que vous ressentez je le ressens aussi mais ne faîtes rien. (À Markus) L'alliance est rompu je refuse de signer une alliance avec vous. La grandeur d'un peuple se mesure à sa capacité d'assumer son histoire, celle d'une société égalitaire qui n'exploite personne ou toutes les personnes sont libres et égaux en droit. Et non une société dictatoriale qui exploite son peuple jusqu'à le faire mourir d'épuisement pour que vous vous puissiez vivre comme un pacha. Nous partons.
Markus : vous refusez l'alliance ?
John : oui on la refuse. Et on amène Maya, là où nous allons il y a le nécessaire pour la soignée et elle sera plus heureuse.

John prit la petite dans ces bras.

Markus : cette enfant est ma propriété.
Liz : elle n'est la propriété de personne. C'est une enfant et avant tout un être humain. Personne n'a de contrat sur elle ni maintenant, ni jamais.
John : venez Elisabeth on part.
Markus : attendez ? Maintenant que vous avez rompu l'alliance vous n'êtes plus les bienvenue ici.

Les gardes poster de chaque cotés de Markus commencèrent à s'agiter. John les voyait et savait exactement se qui allait se passer.

John : Liz prenez Maya sa va chauffer.

Liz fit se que John lui dit. Elle prit Maya dans ces bras et la petite s'accrocha très fort à elle comme si Elisabeth était son seul moyen de survi. Les gardes se dirigeaient vers eux et John tira une balle juste au dessus de Markus.

John : si vous ne nous laissez partir, je viserais juste la prochaine fois.
Markus : laissez les partir.

Les gardes s'écartèrent et les laissèrent passer. Lorsqu'ils arrivèrent presque au Jumper, des coups de feu retentir. John se retourna et tira à son tour. Il se plaçait devant Elisabeth et Maya afin qu'elle ne soit pas blessé.

John : vite dans le Jumper.

Tous montèrent dans le Jumper. John se mit au commande, alluma le Jumper et commença à prendre de l'altitude. Liz tenait toujours Maya dans ces bras. John partit à fond les gamelles. Au bout de 10 minutes ils étaient en orbite autour de la planète.

Liz : Maya sa va ?
Maya : oui. Mais j'ai eu très peur. ( elle se mit à pleurer)
Liz (la serrant et la berçant) : chut ne pleure pas. C'est terminé. D'accord.

John trouvait qu'elle se débrouillait plutôt bien avec les enfant. Elle savait comment parler, quel ton employer et surtout comment réagir. La petite se calma peu à peu. Environ une demi heure plus tard elle fini par s'endormir.

John regarda derrière lui. Elisabeth tenait toujours Maya dans ces bras, la petite dormait et Elisabeth touchait régulièrement son front pour voir si la fièvre avait diminuée mais sans grand succès. Ce tableau émerveillait John. Elisabeth était si intentionnée avec cette petite que John pensait qu'elle ferait une maman formidable. D'en environ dix à vingt minutes ils seraient sur Atlantis. A proximité de la porte John composa l'adresse de la cité.

John : Atlantis ici Sheppard.
Rodney : colonel ? Alors cette alliance.
John : enterrée je vous expliquerait. Je demande une équipe médicale dans le hangar à Jumper.
Rodney : quelqu'un est blessé ?
John : sa aussi je vous expliquerez.

John vit la porte s'ouvrir. Il ralenti à son approche. Puis il passa la porte, gara le Jumper et se leva de son siège.

John : donnez la moi je vais la prendre.
Liz : merci John.

John prit la petite dans ces bras mais déjà dehors le Docteur Carson les attendait avec une civière et tout le matériel médicale.

Carson : qui est cette petite ? et d'où vient t-elle ?
Liz : je ferais un debriefing dans peu de temps mais là occuper vous d'elle.
Carson : ok.

Ils allèrent tous à l'infirmerie. Ils attendaient tous devant la porte. Au bout d'un quart d'heure Beckett sortit de l'infirmerie.

Liz : alors comment va-t-elle ?
Beckett : eh bien les premier examen montre qu'elle souffre de grosse carences alimentaire d'où là fièvre car elle manque de pas mal de vitamines et de beaucoup de chose nécessaire à son développement, elle est déshydratée s'est de la que vienne les migraines et pour finir elle est dans un état de grand épuisement elle doit à tout pris se reposer.
Liz : on peut la voir ?
Beckett : oui elle vous a réclamé !

Liz entra dans l'infirmerie. Maya était sous perfusion. Elle dormait paisiblement et Elisabeth la regardait. John s'approcha.

John : elle a déjà meilleure mine.
Liz : oui. Excuser moi.

Liz partit de l'infirmerie et alla sur le balcon le plus proche. John partit également et la rejoignit.

John : sa va ?
Liz : je ne comprend pas comment des personnes peuvent faire des chose aussi horrible que sa. Exploiter une enfant orpheline de cette âge elle a perdu sa mère et du temps de sa vie. Je ne comprends pas

John s'approcha d'elle.

John : il y a des gens comme ça. On ne sait pas se qui se passe dans leur tête mais comment dire... toutes les valeurs morales sont inexistante. ( il posa sa mains sur son bras) ; mais tant qu'il y aura quelqu'un pour défendre ses valeurs morales il y aura toujours de l'espoir. S'est pour ça que je vous aime vous vous soucis des autres. vous êtes forte, courageuse et tu n'hésite pas à faire tout se que tu peut pour sauver quelqu'un même si sa peut mettre la cité en danger.
Liz : quoi ?
John : Docteur Elisabeth Weir je vous aime.
Liz : je t'aime aussi John.

Liz le regarda et ils s'embrassèrent. Ils restèrent un moment sur le balcon.

John : tu s'est je t'ai observé avec Maya tu ferait une super maman.
Liz : en parlant de ça il faut que je trouve des gens sur Athos qui voudrons s'occupez d'elle.
John : moi je dois dire que je n'aurais pas chercher si loin.
Liz : comment sa ?
John : nous pourrions l'élever ensemble comme si s'était notre fille ? Qu'est se que tu en penses ?
Liz : eh bien je dois dire que cette idée est bonne mais Maya doit être d'accord.
John : bien entendu.
Carson : Elisabeth ?
Liz : oui Carson ?
Carson : Maya c'est réveillée. Elle vous réclame.

Liz et John allèrent en direction de l'infirmerie. Là ils entrèrent. Ils se tenaient la main mais personnes n'osa demandez quoi que se soit. Mais tous virent les flammes de l'amour brûlées dans les yeux de John et Elisabeth. Liz se dirigea vers le lit. A peine arriver devant Maya, la petite se jeta sur elle.

Maya : me laisse pas toute seule. Si te plait.
Liz : ne t'inquiète pas ? tout ces gens veulent t'aider. Voilà le docteur Carson Beckett. C'est lui qui t'a soigné.
Maya : il est guérisseur ?
Carson : oui en quelques sortes, je suis docteur.
Maya : merci de m'avoir guéri.
Carson : y'a pas de quoi.
Liz : et là c'est Teyla et Ronon. Se sont eux qui nous ont aidez à partir.
Maya ( dans l'oreille d'Elisabeth) : ils sont drôle ses cheveux. Merci de m'avoir aider.
Teyla et Ronon : de rien.
Maya : et lui qui s'est ?
Liz : lui s'est le colonel John Sheppard.
Maya : c'est ton amoureux.
Rodney : c'est hallucinant cette enfant vous connaît depuis quelques heures et elle l'a déjà remarquée c'est une petite futée. Vous voyez même l'exterr...
Liz : sa suffit Rodney.
Maya : il parle toujours pendant tout le temps ?
Liz : euh eh bien...
John : oui.
Maya : s'est pas grave je boucherais mes oreille comme ça.

Tout le monde éclata de rire et regarda Maya mimer la façon dont elle bouchera ces oreilles si Rodney parlait trop.
John : vos avez raison Rodney elle est très intelligente. Elle vous connaît déjà quelques minutes et elle a déjà remarqué que vous faisiez de long discours.

Les éclat de rirent retentir de plus belle. Maya était sur le lit tordu de rire par les chatouilles que John lui faisait. La petite riait aux éclats et son rire emplissait la pièce d'un baume que personne encore n'avait ressenti. Quatre jours plus tard Maya sortit de l'infirmerie et Elisabeth était dans son bureau en train de montrer à Maya des photos qu'elle avait mis sur son ordinateurs. Des photos de missions, de la terre d'elle et d'autre diverse.

Maya : celle là elle est jolie.

La photo qu'elle montrait était une photo d'elle et de John lors de leur première rencontre en antarctique. John se tenait à coté d'Elisabeth et tout les deux souriait. S'était la première fois qu'ils s'étaient rencontré et tout a avait changé sa vie.

Liz : oui tu as raison.

John arriva et regarda dans le bureau. Elisabeth et Maya avaient l'air de bien s'amuser.

John : eh bien je vois que vous vous amusez bien toute les deux.

Il s'approcha de Liz et l'embrassa. Il prit Maya dans ces bras.

Maya : oui on regarde des photos.
John : ah bon.
Maya : ben oui. Comment tu fais pour peigner tes cheveux comme ça avec des piques.
John : un jour je te montrerais. D'accord ?
Maya : d'accord.
John : mesdames puis-je vous inviter à déjeuner ?
Maya : si te plait dit oui !!
Liz : d' accords.
Maya : chouette.

EPILOGUE :

John et Elisabeth élevait Maya comme si elle était leur fille. Deux mois plus tard il se marièrent et neuf mois plus tard Maya eu un petit frère du nom de Samuel. La vie sur la cité était splendide. Teyla et Ronon s'était marier eux aussi et Teyla allait accouché de Kieira et Marnon.


Rechercher dans les fanfics (auteur, titre, mot, ...)


Reunion Stellaire David Hewlett - FR The Scifi World SeriesTele.net
Tous droits réservés © 2010 GateShip-One.net | Equipe | Copyright | Favoris
TinyButStrong