Accueil Forum Episodes Galerie Liens Contact


Informations :
Auteur : Na
: 21/02/2007
Note : 0
Nombre de votes : 1


Histoire :
Auteur: Na
Catégori: Shweir
Disclame: Rien à moi etc, etc...........

Alors, dite moi vraiment ce que vous pensez de ma fic, tt critique est bonne a entendre ;). Et puis, je ne me vexe aps rapidement donc, vous pouvez tt me dire lol.


C'était une journée comme les autres sur Atlantis. Comme les autres ? Non, bien sur. Aucune journée n'est pareil sur Atlantis, mais comme d'habitude des équipes sont en mission, dont l'équipe SGA-1 et Elisabeth est dans son bureau.
Tous d'un coup on entendit une activation non programmé de la porte des étoiles. Elisabeth alla dans la salle de contrôle pour voir ce qu'il se passait.

Elisabeth : Nous avons un code ?
Technicien : Oui, c'est celui de Teyla.
Elisabeth : Déjà ? Mais ils ne devaient rentrer que dans 3h. Baissez le bouclier.

Elisabeth descendit rejoindre l'équipe pour voir quel était le problème car l'équipe SGA-1 devait aller négocier une alliance avec un peuple qui ressemblait à la Terre dans les années 1960 donc, normalement, il ne devait pas y avoir de problème. Quand ils arrivèrent Elisabeth fut surprise de voir passé, derrière Ronon et Teyla, une vingtaine d'adolescents et un homme suivit de John et Rodney. Elisabeth alla tous de suite voir John.

Elisabeth : John ?
John : Des explications sur leur présence ?
Elisabeth : Se serait bien oui.
John : Et ben.....Comment dire.
Elisabeth : " impatiente " John !
John: D'accord, le chef du village nous a dit que se serait bien pour une classe d'aller sur la cité des Anciens.
Elisabeth : Ah oui ?
Rodney : Oui, il a dit que les ados de 16/17 ans apprenaient les origines de la porte des étoiles et aussi tous ce qu'ont laissé les anciens, donc, vous comprenez, ils n'allaient pas louper une opportunité d'en apprendre plus.
Elisabeth : Mais, vous ne leur avez pas dit que cela pourrait être dangereux pour eux ?
Rodney : On leur a dit, mais ils ont dit qu'ils ne risquaient rien vu qu'ils allaient sur la cité des anciens.
Elisabeth : Ils sont assez étranges.
Rodney : Oui, mais nous n'aurons pas le temps de leur faire visiter la cité ou même de leur apprendre des choses.
Elisabeth : Et je n'est pas assez de place pour tous les loger aussi.
John : Ca ce n'est pas un problème on peut trouvez de la place.
Rodney : Ah oui et ou ?
John : " regardant Elisabeth dans les yeux " Je ne m'en fait pas pour ca.
Rodney : " voyant leur manège " Ouais ? Mais il faut faire attention, sans doute qu' un de ses mômes a le gène de anciens.

John et Elisabeth se retournèrent en même temps vers Rodney.

John : Quoi ?
Rodney : Vous n'avez pas lu la légende de leur planète ? Les anciens y sont allés et il y en a qui y sont resté.
Elisabeth : Donc il se pourrait que quelque un des ces adolescents soit les descendants des anciens et qu'ils aient le gène des anciens ?
Rodney : Oui, et je suis presque sûr qu'il est plus puissant que celui de John.
Elisabeth : C'est inquiétant.
John : Pourquoi ?
Elisabeth : On ne sait pas ce qu'il peut se passer s'ils activent une machine.
John : Ah ouais c'est vrai. Il va falloir faire attention et, au pire, on leur assigne deux gardes.
Rodney : Oui, c'est pas bête.
Elisabeth : Bon vous les amenés tous à l'infirmerie ensuite vous me rejoignez dans mon bureau.
Rodney et John : Ok.

John et Rodney accompagnèrent la classe à l'infirmerie avec Teyla et Ronon.

30min plus tard l'équipe SGA-1 plus Carson allèrent dans le bureau d'Elisabeth. Quand ils arrivèrent il y avait Caldwell qui attendait avec Elisabeth et sa avait l'air de chauffer.

John : On dérange peut-être ?
Elisabeth : " regardant mal Caldwell " Non on avait fini.
Caldwell : Oui.

Sur ce il s'en alla énervé du bureau.

John : J'espère qu'on n'interrompe rien ?
Elisabeth : Non, une différence d'opinion comme d'habitude rien de grave. Bon Carson nos invités vont bien ?
Carson : Oui, ils sont en parfaite santé.
Elisabeth : Vous avez cherché s'ils avaient le gène des anciens ?
Carson : On est entrain de chercher.
Elisabeth : Très bien.
Rodney : Et pour les loger ont fait comment ? Car moi il n'est pas question que je laisse mes quartiers ou même que je les partage.
Elisabeth : Justement je voulais vous voir pour ca justement, il faut qu'il y est des personnes qui laisse leur quartier pour le temps ou les ados seront là. Ils sont combien ?
John : Ils sont 13 en comptant le prof.
Elisabeth : Don déjà il peut y avoir 2 élèves par chambres ce qu'il fait plus que 6 chambres, 7 si on compte celle du professeur. Donc il faut 7 personnes qui laisse leur quartier pour allez avec d'autre personne.
Rodney : Il y en a on va pas leur demander avec qui ils vont aller.
John : Pourquoi vous dite ca ?
Rodney : C'est logique, Teyla va aller avec Ronon, Laura avec Carson et vous avec Elisabeth.
John : " surpris " Vous vous trompez peut-être.
Rodney : Mais bien sur. Dite moi que ça ne vous a pas traversé l'esprit.
John : Bon vous la mettez en veilleuse si vous voulez pas que je vous refile quelqu'un dans vos quartiers.
Rodney : Oh ! Ca va. J'essayais juste de vous aidez.
Teyla : Le Dr Mckay a raison
Elisabeth : Comment ca ?
Teyla: Les adolescents ne reste que 1 semaine, donc pour une semaine on peut faire comme il a dit. Moi ça ne me dérange pas.
Ronon : Moi non plus.
Carson : Je pense que Laura n'y verra pas d'inconvenant.
Elisabeth : Bon très bien on fait comme ca. Mais ça ne nous fait que 3 chambres, il nous en reste 4 à trouver.
John : Oui c'est vrai. Je propose que l'on demande à tout le monde.
Rodney : Bien sur, vous imaginez le temps que cela va prendre de faire ça ?
Elisabeth : Il a raison, nous n'avons pas le temps d'attendre.
John : On peut l'imposer.
Elisabeth : Comment ça ?
John: On désigne les gens nous même.
Elisabeth : Non on ne peut pas faire ça. Bon cette après midi j'ai 4 debriefing je le proposerai aux équipes.
Rodney : Bonne idée.
Elisabeth : Bon John vous vous occupez des jeunes le temps que je finisse les debriefings.
John : Quoi ! Moi avec des ados ?
Elisabeth : Oui, vous n'avez qu'à leur faire visiter la cité, et si Teyla et Ronon veulent venir avec vous, pas de problème.
Teyla : Ca sera avec plaisir.
Ronon : Euh ! Moi j'ai des choses à faire.
John : Oh s'il y a Teyla , je vais le faire c'est bon.
Elisabeth : Alors c'est réglé, bon non pas que je n'aime pas que vous me teniez compagnie mais j'ai des debriefings à préparer.
Rodney : Oui on va vous laisser.
Carson : Je vous donne les résultats dès que j'ai fini.
Elisabeth : D'accord.

Tout le monde sorti et quand John passa à côté d'Elisabeth il lui glissa dans l'oreille.

John : Il me faudra une récompense ce soir Dr. Pour ce que vous me faites faire.
Elisabeth : " répondant à John qui était arrivé à la porte " Vous parlez du fait de faire visiter la cité à des adolescents ?
John : " se retournant " Oui, de faire la nounou en gros.
Elisabeth : Mais je suis sur que vous vous en sortirez très bien.
John : Ouais, mais je veux quand même une récompense pour avoir fait ca.
Elisabeth : On verra.
John: On verra?
Elisabeth: D'accord, laissez moi travaillé.

John parti du bureau et Elisabeth alla dans la salle de briefing.

Le soir Elisabeth avait trouvé les 4 autres personnes qui allaient laisser leur quartier. Il ne manquait plus qu'à le dire à tous les adolescents. John lui avait dit qu'ils étaient au self donc elle alla les voir. Quand elle arriva elle vit que John "était entrain de faire l'idiot avec les ados, elle se dit qu'il restera toujours un gamin.

Elisabeth : Alors on s'amuse ?
John : Elisabeth, enfin sorti du bureau ?
Elisabeth : Oui. Bon écoutez-moi tous, on va vous donner des quartiez. Vous serez 2 par chambres d'accord ?
Tous : Oui.
John : " à Elisabeth " Vous avez trouvé les 4 dernières personnes ?
Elisabeth : Oui il y a 2 militaires et 2 scientifiques.
John : D'accord. Bon vous vous débrouillez avec eux ? Moi je vais allez prendre une douche.
Elisabeth : Vous me laissez seul avec eux ? Pourtant vous aviez l'air de bien vous amusez.
John : Peut-être, mais là je vous laisse la place. On se retrouve après.

Il ne lui laissa pas le temps de dire quoi que se soit qu'il parti. Elisabeth se retourna vers Teyla pour avoir des explications.

Teyla : On va dire que les adolescents n'ont pas arrêter de le questionnez sur la cité alors il en a un peu marre à force.
Elisabeth : Je comprends mieux " aux ados " Bon vous êtes tout prêt ?
Tous : Oui Dr.
Elisabeth : Bon venez je vous y emmène.

Elisabeth passa 30min à tous leur donné une chambre. Ensuite elle partie vers ses quartier. Quand elle arriva elle ne vit pas tous de suite John.

Elisabeth : John ?
John : Oui ?

Elisabeth sursauta quand elle l'entendit derrière elle. Elle se retourna et quand elle vit le sourire qu'il avait sur le visage elle se dit qu'il avait une idée derrière la tête.

Elisabeth : J'aime pas trop ce sourire.
John : " avançant vers elle qui, elle, reculait " Tu n'as pas oublier que tu me dois une récompense ? Non en faites je vais plutôt me venger.

Sur ce il la prit dans ces bras.

Elisabeth : John ! Repose moi tous de suite.
John : Alors ca jamais.

Il était entrain de l'amener vers la salle de bain.

Elisabeth : Que compte tu faire ?
John : Tu verras.

Il était devant la douche et la Elisabeth comprit.

Elisabeth : Alors la n'y pense même pas. Si tu fais ca tu risque d'allé dormir avec Rodney.
John : je suis sur du contraire.

A ce moment il la mit sous la douche pour la mouillée. Elisabeth était complètement trempée.

Elisabeth : John ! Tu abuses là.
John : Quoi ? Je te trouve très jolie mouiller moi.
Elisabeth : J'ai peut-être envie que tu le sois aussi.

Elisabeth le poussa sous la douche et il se retrouva aussi trempé qu'elle.
Elisabeth : Maintenant on est à égalité.

John lui sourit et l'embrassa fougueusement en la plaquant contre le mur de la douche.

John : Tu as raison c'est bien d'être avec toi sous la douche.

Il reprit ces lèvres et ce n'est pas la douche qu'ils prirent mais ils firent quelque chose de pas super catholique "bon dsl mais vous imaginez la suite car c'est pas un truc que je sais faire lol ). Leur petit "sport" sous la douche se fini dans le lit toute la nuit.
Le lendemain se fut John qui se réveilla en premier et admira Elisabeth. Elle se réveilla 1h plus trad.

John : Bonjour.
Elisabeth : Bonjour.
John: Bien dormi?
Elisabeth : Pour le peu, oui.

John sourit à sa remarque.

Elisabeth : Sa a un avantage, tu n'es pas obligé de partir à 5h du matin.
John : Ouais c'est vrai. Au moins, pas de levez tôt, pas de soupçon de la part des autres et la grasse mat'.
Elisabeth : Profite, car sa va pas durer qu'une semaine.
John : Ouais, évite de trop me le rappeler pour le moment.

Elisabeth lui sourit.

John : " mettant sa tête dans le cou d'Elisabeth " J'ai pas envie de me levé.
Elisabeth : " mettant sa main sur la tête de John et lui caressant " pourtant il va falloir.
A ce moment, quelqu'un frappa à la porte.

John : Oh c'est pas vrai même ici on est pas en paix.
Elisabeth : " le poussant un peu " Reste là je vais voir qui c'est.

Elle attrapa un long t-shirt et alla voir qui c'était. Quand elle ouvrit elle fut surprise de voir 14 ados, 2 garçons et 2 filles.

Ado1 : Dr. Weir, désolé de venir vous embêter à cette heure mais ont avaient une question à vous posez.
Elisabeth : ce n'est pas grave. Quel est votre problème ?
Ado2 : Ont aimeraient rester sur la cité toute notre vie et vous aidez à battre les Wairths.
John : Vous voulez rester sur la cité ?

John c'était habillé entre temps et avait rejoint Elisabeth.

Ado4 : Oui.
Elisabeth : Et pourquoi ?
Ado4 : Car sa ne nous plaît pas d'être sur notre planète.
Ado2 : Vous, vous êtes évoluez.
Ado3 :
Et il y a plus d'action avec vous, ce que nous cherchons.
Elisabeth : Mais vous vous rendez compte de ce que vous nous demandé ?
Ado1 : Oui.
John : Vous savez aussi que c'est dangereux de resté là alors.
Ado3 : Oui, mais je suis sur qu'ont pourraient vous être utiles.

Elisabeth regarda John, qui était juste derrière elle, pour savoir ce qu'il en pensé. Après avoir échangé un long regard avec lui et se retourna vers les ados.

Elisabeth : Ecoutez, on ne peut rien pour vous.....
Ado3 : " la coupant " Je suis sur que si vous insistez assez on pourra venir.
Elisabeth : Sa ne dépend pas de nous, nous avons des supérieurs à qui il faut le demandait.
Ado3 : S'il vous plaît essayé au moins.
Elisabeth regarda l'adolescente qui venait de lui répondre et se dit qu'elle avait de la ressource.
Elisabeth : Bon je vais essayer, mais je ne vous garantie rien.
Ados : Merci.
Elisabeth : De rien, mais comment vous appelez-vous ?
Ado1 : Katleen.
Ado2 : Karim.
Ado3 : Espérance.
Ado4: Et moi c'est Tim.
Elisabeth Très bien je vais voir ce que je peux faire, maintenant retourné dans vos quartiers avant que vous vous fassiez gronder.
Ados : Encore merci.

Les 4 ados partirent puis Espérance se retourna vers John et Elisabeth.

Espérance : Vous savez vous faite un très beau couple.

John et Elisabeth ouvrirent de grands yeux.

John : Je ne vois pas de quoi tu parle.
Espérance : Je ne suis pas myope vous savez.
John : Nous ne somme pas ensemble je te dis.
Espérance : Oh je sais vous aussi vous avez la loi contre l'amour entre deux leaders.
Elisabeth : Ecoute, tu as raison, mais tu dois nous promettre de ne rien dire d'accord ?
Espérance : Oui ne vous en faite pas je ne dirait rien, je n'ai pas envie de vous causé du tord.
John : Merci.
Espérance : De rien.
Elisabeth : Tu devrais y allais.
Espérance : Oui, au revoir.
Elisabeth : A tout à l'heure.
Espérance : Oui, à tout à l'heure.
Espérance partie et John et Elisabeth rentrèrent.

John : Et ben dit donc elle en a de la ressource celle la.
Elisabeth : Oui beaucoup. Bon je vais à la douche autrement je vais être en retard.
John : Je peux venir avec toi ?
Elisabeth : Je sais pas, j'aurai quoi en retour ?
John : Euh ! Un massage ce soir ?
Elisabeth : Alors c'est oui.

La douche a était plus longue que d'habitude vu que John arrêté pas d'embêter Elisabeth. Elle à durée tellement longtemps que Elisabeth arriva en retard et malheureusement pour elle, Caldwell était dans son bureau et l'attendait.

Elisabeth : Oula sa sans mauvais.
John : Quoi ?
Elisabeth : Caldwell, il m'attend et vu sa tête il a pas l'air content.
John : T'inquiète pas, je suis sur que tu vas trouver un truc.
Elisabeth : Je l'espère aussi.
Elisabeth et John rentrèrent dans le bureau.
Elisabeth : Caldwell, un problème ?
Caldwell : Oui, déjà vous êtes en retard et ensuite j'apprends que 14 personnes sont obligé de partagé des quartier car des adolescents sur la cité.
Elisabeth : Oui il y a en effet des adolescents mais ce n'est que pour 1 semaine donc ce n'est pas très grave. Et pour ce qui est du retard nous avons eu une visite ce matin c'est pour ca que nous sommes en retard et puis je n'est pas de compte à vous rendre colonel.
Caldwell : Peut-être mais vous auriez du demandé une autorisation pour que ces jeunes reste ici.
Elisabeth : Ecoutez, il ne reste que 1 semaine donc ce n'est pas un problème et puis il faut que je m'occupe de quelque chose car 4 adolescents veulent restaient sur la cité.
Caldwell : Quoi ? Mais vous connaissez les risques pour ces jeunes de resté ici !
Elisabeth : Oui mais comme ils nous l'ont dit il pourrait nous être utile. Sur ce je suis désolé colonel mais j'ai du travail donc au revoir.

Caldwell s'en alla furieux du bureau d'Elisabeth.

John : C'est la deuxième fois qu'il repart énervé de ton bureau.
Elisabeth : Oui, il va commençait à s'en lacé à force, j'espère comme ca il ne viendra plus m'embêtez.
John lui sourit puis se fut à ce moment que le professeur entra.
Prof : Excusez-moi de venir vous déranger Dr. Weir.
Elisabeth : Non ce n'est pas grave. Vous vouliez quoi ?
Prof : Voilà Katleen, Karim, Espérance et Tim mon dit pour leur demande qu'ils vous ont fait.
Elisabeth : Ah oui. Il faut que vous sachiez que si votre chef ne veux pas nous ne les garderons pas.
Prof : Oh non s'ils veulent resté ils peuvent, sa sera même un grand honneur pour eux qu'ils restaient sur la cité des anciens, non ce n'est pas du même problème que je veux vous parler sur eux.
Elisabeth : Allez-y.
Prof : Voilà, les 4 adolescents qui sont venus vous voir sont des surdoués.
John : Des surdoués ?
Prof : Oui, ils sont très intelligents, surtout Espérance.
John : " regardant Elisabeth " Sa, on l'avait remarqué.
Prof : Il faut que vous compreniez qu'ils comprenaient très vite et a mon avis s'ils vous ont demandaient de resté sur la cité c'est qu'il y a une raison.
Elisabeth : Et à votre avis qu'elle est la raison de leur envie de resté sur la cité ?
Prof : Je n'en sais rien, il faut leur demander. Je peux aller les chercher si vous voulez.
Elisabeth : Oui si sa ne vous dérange pas.
Prof : Mais pas du tout.

Le prof parti cherché les ados et ils revint 5min plus tard avec eux.

Katleen : Vous vouliez nous voir Dr. Weir ?
Elisabeth : Oui, écoutez votre prof nous a dit votre particularité et nous voudrions savoir pourquoi vous vouliez rester sur la cité.
Espérance : Et ben, en faite......
Tim : En faite, nous avons remarqué que nous en apprendrons plus si nous restions sur la cité des ancêtres plutôt que de resté sur notre planète.
Elisabeth : Donc vous voulez rester juste car vous en apprendriez plus ici que sur votre planète.
Tim : Oui.
Elisabeth : D'accord, je vais contacter nos supérieurs et leur demandé.
Ados : D'accord. A plus tard Docteur, colonel.

Les ados et le prof partirent rejoindre leur groupe pendant que Elisabeth et John allèrent demander une dérogation à la terre pas l'intermédiaire de la porte.

Landry : Dr. Weir, Colonel Sheppard, que me vaut cette petite transmission radio ?
Elisabeth : Ils nous faudraient une dérogation si possible.
Landry : Une dérogation ? Et pourquoi ?
Elisabeth lui expliqua toutes l'histoire des ados. De leur demande ce matin à l'intervention du prof tout à l'heure.
Landry : Des enfants veulent rester sur la cité ?
Elisabeth : Oui, mais ils ont 16/17 ans donc ce n'est plus des enfants.
Landry : C'est pareil. Vous imaginez le risque pour eux de resté sur la cité ?
Elisabeth : oui je sais. On a eu beau tous leur expliqué mais ils veulent quand même rester. Je pense qu'ils resteront là même si ont leur disaient non.
Landry : Bon je vais voir ce que je peux faire. J'appelle le Pentagone pour leur demandé et je vous recontacte après.
Elisabeth : Très bien.

Puis la porte se referma, terminant la conversation en même temps.

John : Tu....Vous croyez qu'ils vont vouloir ?

Il s'était rattrapé de justesse. Un peu plus et il allait dire à tout le monde qu'ils étaient ensemble.

Elisabeth : " lui lançant un regard noir " Je n'en sais rien COLONEL. Mais j'espère qu'ouï car, comme ils nous l'ont dit, ils nous seraient utiles ici.
John : J'espère que vous avez raison. Bon moi je vais en salle d'entraînement. A plus tard Elisabeth.

John parti en salle d'entraînement et Elisabeth partie vers tous ses rapports.
Quand John arriva en salle d'entraînement il y avait les ados avec Teyla et Ronon. Il voulut partir mais un des ados l'avait vu.

Ado : Bonjour Colonel Sheppard.
Tous les ados: Bonjours Colonel.
John : Bonjours. Vous faite quoi ici ?
Karim : Ils nous expliquent quelques techniques de combats aux bâtons.
John : Oh ! Et bien je vais vous laisser alors.
John parti mais fut très vite rejoint par Karim, Tim, Espérance et Katleen.
Tim : Colonel.
John : " se retournant " Oui.
Katleen : Alors vous avez eu la réponse ?
John : Non, on l'attend toujours.
Tim : Et vous pensez l'avoir quand ?
John : Je ne.....
Il ne pu finir sa phrase que l'alarme de la cité s'activa et l'on pu entendre qu'une activation non programmé de la porte venait de se faire.
John :.......sais pas. Peut-être que c'est votre réponse. Je vais allé voir.
Katleen : On peut venir ?
John : Je ne sais pas, vous devez rester ici.
?: Ils peuvent venir avec vous se n'est pas grave.
Le prof venait de sortir de la salle.
John : Bon d'accord vous venez.

John parti devant et les ados le suivirent tout content. Quand Elisabeth vit arrivé John avec les ados elle le questionna du regard.

John : Ils ont voulut venir car je leur ai dit que c'était sans doute leur réponse.
Elisabeth : Ah d'accord. Tu...Vous avez bien fait car, justement, c'est le SG-C.
Elisabeth venait, elle aussi, de se rattrapée. John lui avait envoyer un sourire pour lui faire comprendre qu'elle aussi c'était fait avoir.
Landry : Dr. Weir ?
Elisabeth: Oui général.
Landry : Ils viennent, à l'instant, de me donner leur décision.
Elisabeth : Et alors ?

Pendant toute l'attente, les ados étaient restés silencieux te étaient pendu aux lèvres d'Elisabeth mais aussi très attentifs à ce que disait le général. On pouvait voir sur leurs visages de l'impatiente mais ils étaient, aussi, très angoissé pour la réponse.

Landry : ils n "ont pas accepté.
On pu lire de la déception sur le visage des ados.
Landry : Mais ils n'ont pas dit non plus.
Elisabeth : Vous pouvez redire s'il vous plaît ?
Landry : Ils veulent que vous et les adolescents viennent sur Terre pour expliqué leur requête.
John : Ils veulent qu'ils viennent sur Terre ?
Landry : Oui.
Elisabeth : Mais qui va s'en occuper ? Vu que leur professeur doit resté ici ?
Landry : Vous.
Elisabeth : Moi ? Je suis désolé mais je suis pas sur de pouvoir m'occuper de 4 adolescents tout seul.
Landry : Vous n'avez qu'à venir avec quelqu'un pour qu'il vous aide.
John : Je peux s'il faut.
Landry : Voilà, vous avez quelqu'un pour vous aidez. Bon je vous attends dans 1h pour que vous reveniez par la porte.
Elisabeth : Très bien. A tout à l'heure général.
Landry : A tout à l'heure Elisabeth.
La porte se referma et Elisabeth se retourna vers les ados et John.
Elisabeth : Bon. Et ben on va tout allé sur Terre alors " vers les ados " Bon vous allé venir sur Terre avec nous. Vous n'avez qu'à prendre le strict minimum on vous trouvera des choses sur Terre.
Ados : Très bien.

Ils partirent vers leur quartier pour prendre quelque affaire. John et Elisabeth allèrent dans le bureau de cette dernière après avoir appelé Rodney, Teyla, Carson et Ronon. En attendant John voulait montrer à Elisabeth qu'elle aussi avait faillit dévoiler leur relation aux autres.

John : Ta vu toi aussi ta faillit me tutoyer tout à l'heure.
Elisabeth :Et alors ? Toi aussi ta faillit.
John : Oui. Bon on va faire comment sur Terre ?
Elisabeth Pourquoi ?
John : Ben pour ce loger. Car, chez moi, c'est même pas le peine d'y pensé.
Elisabeth : Et pourquoi ca ?
John : ben on va dire que c'est pas super bien rangé et puis tu dois être plus proche du Pentagone que moi.
Elisabeth : Oui c'est vrai. Mais j'ai que 2 chambres/
John : Et alors ?
Elisabeth :Et alors ? On est 6, si tu n'as pas oublié.
John : Et ben on met les ados dans les chambres et nous sur le canapé.
Elisabeth : Ouais ta raison.
Rodney : Bon vous avez quoi comme problème encore ?
John : On doit allez sur Terre.
Carson : A bon et pourquoi ?
Elisabeth : 4 ados on demandait à resté sur Atlantis donc on doit aller sur Terre.
Carson : Vous allez rester longtemps ?
Elisabeth : On ne sait pas.
John : Bon, moi j'ai des affaires à préparé, à tout à l'heure Elisabeth.
John parti laissant les autres seul.
Elisabeth : Bon Rodney, Teyla vous vous occupez de la cité en notre absence s'il vous plaît ?
Teyla : Bien sur.
Rodney : Vous en faite pas.
Elisabeth : je ne m'en fait pas. Bon je vais faire comme John surtout que l'on part dans 1h.
Carson : Oui allez-y.

Elisabeth partie et elle fut suivie des autres qui partirent à leur occupation respective.
1h plus tard John, Elisabeth, Tim, Karim, Katleen et Espérance étaient devant la porte des étoiles attendant l'accord du général Landry pour passé. Quand ils reçurent l'accord, ils passèrent la porte et furent accueil par le général de l'autre côté.

Landry : Bienvenue sur terre Docteur, Colonel.
Elisabeth : Merci général.
Landry : " vers les ados " Ce sont les adolescents demandant à resté sur Atlantis ?
Elisabeth : Oui. Quand avons-nous le rendez-vous ?
Landry : Vous l'avez demain après-midi.
Elisabeth : Pourquoi nous avoir fait arriver le matin si l'on n'a le rendez-vous que demain après-midi ?
Landry : J'ai pensé que vous voudriez profiter un peu de temps pour vous détendre.
John : Et vous avez bien fait.
Landry : Bon je pense que tout est dit. Vous pouvez y aller si vous voulez.
John : Merci général. Bon Elisabeth, vous êtes prête ?
Elisabeth : Oui ont peux y aller " aux ados " Vous venez ?
Ados : Oui.
Ils sortirent de la base avec une voiture qu'on leur avait prêté car ils étaient beaucoup donc il fallait une grande voiture.
John : Bon où allons-nous ?
Elisabeth : On devrait aller en ville pour leur achetez d'autre habit que ceux qu'ils ont dessus.
John : Oui, c'est sur que le look des années 60 c'est un peu démodé. Donc allons au centre vile, on en profitera pour mangé un bout.
Elisabeth : Oui.
Ils passèrent toute leur après midi à acheté des habits pour les ados (dsl j'ai trop la flemme de décrire la journée lol). Ils rentrèrent à 18 chez Elisabeth après êtres allés faire les courses et être passé chez John pour lui prendre des affaires.
Elisabeth : Bon je suis désolé mais j'ai que 2 chambres donc les garçons d'un coté et les filles de l'autre d'accord ?
Ados : Oui.
Espérance : Mais vous allez dormir où vous ?
John : Sur le canapé.
Karim : Mais sa va être inconfortable.
Elisabeth : Vous en faite pas pour nous.
Tim : On vous a pas dit, mais merci pour tous ce que vous avez fait pour nous et pour tous ce que vous nous avez achetez aussi.
Elisabeth : De rien c'était avec plaisir.
Katleen : Dr. Weir......
Elisabeth : Appelez-moi Elisabeth.
Katleen : Elisabeth, serait-il possible d'aller se doucher ?
Elisabeth : Oui bien sur. Venez je vais vous montrer où c'est et aussi vos chambres.
Elisabeth leur montra la salle de bain, les toilettes (ben quoi sa peut toujours servie :D ) et leur chambre, au passage elle se prit des affaires pour ne pas les dérangés le soir et le matin, puis elle alla à la cuisine pour préparé à mangée. Elle fut rejoint par John.
John : Alors ils sont bien installés ?
Elisabeth : Oui je pense. Ils ont l'air tous fatigués. Je pense qu'il ne vont pas trop nous embêtez ce soir.
John : C'est normal avec tous ce qu'ils ont fait en 1 après-midi.
Elisabeth : Oui, ils doivent pas trop avoir l'habitude de faire ca sur leur planète.
John : C'est sur " après un moment de silence " sa fait du bien d'être sur Terre.
Elisabeth : Oui c'est vrai. Mais je suis quand même pressez de rentré.
John : Oui moi aussi. Surtout que les bouchons je haie sa et aujourd'hui on en a bouffé.
Elisabeth : " souriant " Que serait la Terre sans ses bouchons en ville ?
John : je me le demande.
Ils rigolèrent tous les deux puis John aida Elisabeth à préparé le repas. Les ados arrivèrent au fur et à mesure qu'ils s'étaient douchés et mirent la table pour aidé John et Elisabeth. Ils se mirent à table à 19h15.
Elisabeth : Vous êtes bien installé dans les chambres ?
Tim : Oui, merci Elisabeth.
Espérance : C'est à quelle heure que nous avons rendez-vous ?
Elisabeth : Demain à 15h.
Espérance : J'irai au lit tôt pour être en forme demain.
John : Je pense qu'on va tous faire pareil.
Elisabeth : Oui.
Ils finirent de mangé et à 20h30 tout le monde était au lit à part John et Elisabeth qui finirent la vaisselle.
John : Je crois qu'ils ne vont pas dormir de la nuit.
Elisabeth : Oui c'est vrai. Faut dire qu'ils ont l'air si stressés à l'idée qu'on leur dise non.
John : C'est vrai. C'est drôle comment ils tiennent tellement à cœur.
Elisabeth : Ouai. Mais c'est un peu comme nous.
John : Oui c'est vrai.
Elisabeth : Tu sais il va falloir faire attention devant la commission.
John : Pourquoi ?
Elisabeth : Ils regardent tout et généralement quand quelqu'un leur cache quelque chose ils arrivent à le voir.
John : Je ne vois toujours pas ou tu veux en venir.
Elisabeth : Ce que je veux dire c'est qu'il ne faudra pas montrer de signe d'affection devant eux, autrement ils vont le découvrir et l'on n'y sera plus pour que les ados viennent sur Atlantis mais pour notre relation.
John : Ne t'en fait pas. Ils nous diront rien. Et puis on n'a qu'à s'asseoir à l'opposé l'un de l'autre.
Elisabeth : Ouai, tu as raison.
John : Et si nous aussi on allait au lit ?
Elisabeth : Oui.
Ils allèrent au salon puis regardèrent le canapé.
Elisabeth : Et on fait comment maintenant ?
John : Je sais pas " après un moment de réflexion " Oh je sais comment faire.
Elisabeth : Et comment ?
John : tu vas voir.
John s'allongea sur le canapé et fit signe à Elisabeth de se mettre à côté de lui, dans ces bras. Elisabeth y alla et se cala bien pour ne pas tombé.
John : Alors c'est pas une bonne idée ?
Elisabeth : Si, une très bonne même.
Ils s'embrassèrent puis s'endormirent comme ça.
Le lendemain, quand ils se réveillèrent, ils virent que Espérance était déjà debout. Elle était sur la table du salon entrain d'écrire sur un cahier. John et Elisabeth se regardèrent et se comprirent. John alla à la cuisine préparé le petit déjeuné et Elisabeth alla voir Espérance car de loin elle avait l'air de pleurée. Quand Elisabeth arriva, elle vit qu'elle ne s'était pas trompée et que Espérance était entrain de pleurée.
Elisabeth : Espérance sa va ?
Espérance : " séchant ces larmes " Oui, très bien.
Elisabeth : " s'asseyant à côté " d'elle " Tu sais tu peux me dire ce qui ne va pas.
Espérance :Si....si je vous le dit vous vous moquerez de moi.
Elisabeth : Non, je ne me moquerez jamais de toi.
Espérance : .......Vous savez pourquoi je veux aussi rester sur la cité des Ancêtres ?
Elisabeth : Car tu en apprendrais plus sur Atlantis.
Espérance : il n'y a pas que ca. Je veux aussi rester car là bas j'aurais peut-être une vraie famille.
Elisabeth : Une famille ? Mais tu dois en avoir une sur ta planète.
Espérance : Non. Mes....mes parents m'ont abandonné et c'est des voisins à eux qui m'ont élevé et quand je vous ai vu, vous et John, j'y ai repensé, et vous allez me prendre pour une folle, mais je me suis vu avec vous, avec une famille.
Elisabeth : " ne sachant plus trop quoi dire " Je suis désolé de ce qu'il t'es arrivée et je vais essayer de tous faire pour que tu resté, enfin, que vous restiez sur Atlantis.
Espérance : Merci Elisabeth.
Elisabeth : Mais de rien. Tu viens on va prendre le petit déjeuner.
Espérance : Oui.
Elles se levèrent et allèrent à la cuisine. Espérance était plus souriante maintenant qu'elle avait parlée à Elisabeth.
John : Bonjour Espérance, bien dormi ?
Espérance : Oui merci.
John : Sa fait longtemps que tu es levée ?
Espérance : Un quart d'heures.
John : Tu aurais du nous réveillé.
Espérance : Non, j'avais envie d'être seule un peu.
John ne demanda plus rien car Espérance avait la mine triste en repensant à tous ce qu'elle avait à Elisabeth.
John : " changeant de sujet " Bon vous prendrez quoi ce matin ?
Ils mangèrent puis les autres de levèrent petit à petit.
Ils passèrent toute la matinée à la maison puis, vers 14h, ils partirent vers le Pentagone pour passé devant la commission.
Dans al voiture le stresse se faisait sentir car personne ne parlez. Quand ils arrivèrent au Pentagone Elisabeth alla voir la secrétaire et elle lui indiqua comment la réunion allait se passée.
Secrétaire : Alors d'abord ils veulent vous voir tous pour que vous leur exposiez votre problème, après ils vont prendre les jeunes gens pour leur parlé, ensuite se sera votre tour à vous et au Colonel, et après ils iront délibérer puis ils vous diront leur décision.
Elisabeth : très bien, merci.
Secrétaire : De rien. C'est un premier.
Elisabeth : merci.
Elisabeth partie vers les autres et leur expliqua ce que venait de dire la secrétaire tout en montant au premier.
John : On va y passer la nuit encore.
Elisabeth : mais non.
John : Mais si.
Elisabeth : bon on va pas batailler. Voilà on est arrivé " vers les ados " vous êtes prêts ?
Espérance : Si on dit non sa change quelque chose ?
Elisabeth : " lui souriant " Allez on y va.
Ils entrèrent dans la pièce et virent 6 places en face des 5 représentants.
R1 : (bon j'ai la flemme d'écrire représentant en entier alors je mettrais un R puis le chiffre pour distingué chaque représentant lol) Asseyez-vous.
Ils s'assirent tous et comme l'avait dit John et Elisabeth ils s'éloignèrent l'un de l'autre en se mettant de chaque côté des ados.
R2 : Exposez votre demande Docteur Weir, Colonel Sheppard.
Elisabeth : Je suis venue car les personnes nous accompagnant on fait la demande de resté sur Atlantis.
R1 : Qu'elles sont leurs motivations ?
John : Se sont des descendants des anciens donc ils auraient mieux à trouvé en restant sur Atlantis que de resté sur leur planète.
R4 : C'est tous ?
Elisabeth : Euh...Oui.
R5 : Très bien. Docteur, Colonel, pourriez vous nous laisser pour que l'on puisse entendre leur version puis la votre.
John : et Elisabeth : Très bien.
Ils sortirent de la salle laissant les 5 représentants et les ados.
R1 : Très bien. Donné-nous vos motivations de resté sur la cité.
Espérance : Nous voulons rester sur la cité des ancêtres car, pour nous, sa nous sera plus bénéfique que de resté sur notre planète.
R2 : Et pourquoi cela ? Vous pouvez en apprendre plus sur les anciens en restant sur votre planète.
Espérance : Peut-être, mais pas technologiquement. Ce que nous recherchons avant tous c'est de pouvoir travaillé sur leur technologie, ce que nous ne pouvons pas avoir sur notre planète.
R4 : Mais vous imaginez le risque qu'il peut y avoir ?
Tim : Sa ne nous fait pas peur. Vous savez quand ont vit avec les Wairths, allez sur la cité des ancêtres qui est protégé ne nous fait pas peur.
R5 : Très bien, dite au Dr. Weir et le Colonel Sheppard de rentré.
Pendant ce temps, John et Elisabeth étaient entrain de parlé.
John : Je les sens mal ceux là.
Elisabeth : Moi, pas tellement.
John : Vraiment ?
Elisabeth : Tu sais, j'en ai vu des représentants et eux sont des anges à côté des autres.
John : Non, sans blague ?
Elisabeth : Oui, par contre je trouve étrange qu'ils veuillent nous voir à part, généralement ils prennent tout le monde ensemble et c'est tous, mais là ils nous prennent à part. Sa cache quelque chose.
John : tu crois ?
Elisabeth : Oui.
John : " après un moment de réflexion " Au fait qu'avait Espérance ce matin ?
Elisabeth : Elle.....Ces parents l'on abandonné à la naissance.
John : Ah bon ?
Elisabeth: Oui, et c'est une des raisons pour lesquels elle veut rester sur Atlantis, car elle a retrouvé une famille avec nous.
John : Mais elle ne nous connaît pas.
Elisabeth : Je sais, mais elle ma dit que c'est comme si elle s'était trouvée de nouveau parents avec toi et moi.
John : De nouveaux parents ?
Elisabeth : C'est ce qu'elle ma dit.
John : Mais elle ne nous connaît pas depuis longtemps.
Elisabeth : Je sais, mais peut-être qu'elle vous é déjà vu. Tu es sur que tu ne la pas vu quand et étais sur la planète ?
John réfléchie quelques minutes puis dit :
John : Peut-être qu'elle était dans le labo que l'on a visité car il y avait des jeunes de son âge là bas.
Elisabeth : Sa doit être sa alors.
A ce moment les ados sortirent de la salle et John et Liz allèrent à leur rencontre.
Elisabeth : Alors comment ca c'est passé ?
Tim : Plutôt bien.
Espérance : Ils veulent vous voir.
John : Très bien, allons-y alors.
Ils partirent dans la salle et se rassirent devant la commission.
R1 : Colonel, nous sommes heureux que vous soyez là.
John : Ah bon ?
R3: Oui, nous allions vous convoquer, vous et le Dr. Weir, mais vu que vous êtes avec elle nous allons prendre quelques minutes sur les autres affaires pour vous parlez.
Elisabeth : En gros, si vous nous avez prit à part des ados c'est parce que vous vouliez nous parlez à moi et au Colonel ?
R2 : Oui.
Elisabeth : " discrètement " J'en étais sur.
R5 : Vous avez dit quelque chose ?
Elisabeth : non. Allez-y.
R1 : Nous avons eu des échos, enfin le président, qui disait, soit disant, que vous entreteniez une relation.
John et Elisabeth se regardèrent et ils purent lire dans les yeux de l'autre de l'inquiétude. Se fut Liz qui se ressaisie la première.
Elisabeth : il n'y a strictement rien entre le Colonel et moi.
R2 : Pourtant nous avons des preuves de votre relation.
Elisabeth et John ne leur répondirent pas sur le cou puis c'est John qui leur dit.
John : Et pouvons-nous savoir d'où viennent ses preuves ?
R4 : Nous les avons c'est tous, alors vous nous confirmé votre relation ?
John et Elisabeth se regardèrent pour se consentir du regard puis se fut Elisabeth qui leur dit la vérité.
Elisabeth : Vous avez raisons, mais si vous devez me blâmer car je suis le leader de cette expédition et je ne veux pas que John perde sa carrière à cause de ça.
R4 : Non, mais nous ne vous blâmons pas, nous voulions l'entendre de votre bouche c'est tous.
John : Et pourquoi ?
R3 : car le Président et pour votre relation.
John et Elisabeth restèrent scotché sur place et crurent qu'ils avaient pas bien entendu.
John : pardon ?
R3 : Vous avez bien entendu. C'est le Président lui-même qui nous a dit de vous faire passer le mot. Il nous a dit aussi de vous dire qu'ils vous invitent, avec les jeunes gens, à allé le voir pour qu'il vous parle et qu'il parle aussi aux jeunes, vu qu'ils sont d'une autre planète.
Elisabeth : Vraiment ?
R1 : oui.
John : Et qu'en est-il des ados ?
R3 : Nous allons réfléchir et on vous enverra notre réponse par courrier.
R5 : " leur tendant une enveloppe " Tenez, c'est une invitation du Président pour un des bals qu'ils vont organiser cette semaine et où il vous a invité.
Elisabeth : " prenant l'enveloppe " Merci et au revoir.
John : Au revoir.
Représentants : Au revoir Docteur, Colonel.
John et Elisabeth sortirent de la salle.
Pendant ce temps, du côté des ados c'était plutôt l'angoisse palpable.
Katleen : Vous croyez qu'ils vont vouloir ?
Karim : Je n'en sais rien. J'espère.
Espérance : j'espère aussi. Surtout que plus rien ne me retient sur notre planète.
Tim : Si. Tu as encore t'es parents.
Espérance : Mes parents m'ont abandonné à al naissance donc non, je n'est plus de parents.
Tim : Mais tu as encore tes parents adoptifs.
Espérance : Je ne les ai jamais trop apprécier, alors que sur la cité des ancêtres c'est comme si j'avais retrouvé une nouvelle famille.
Tout le monde se tut à ce que venait de dire Espérance puis Katleen demanda.
Katleen : Vous croyez qu'ils vont vouloir qu'on reparte voir nos familles ?
Tim : Je pense que oui.
Espérance : Bien sur, ils ne vont pas nous gardez comme des prisonnier.
Karim : J'espère que tu as raison.
Plus personne ne dit un mot jusqu'à ce que John et Elisabeth ressortirent. Quand ils sortirent les ados leur sautèrent littéralement dessus.
Karim : Alors ?
Elisabeth : On ne sait pas encore.
John : Ils nous enverront une lettre quand ils se seront décidés.
Espérance : Et ils se seront décidés quand ?
Elisabeth : On en sait rien.
Tim : Et on va faire quoi en entendant ?
Elisabeth : Et ben on a une invitation pour allé à un bal.
Tim :Pour allé à un bal ? Mais de qui ?
John : Le Président " regardant Elisabeth qui ouvré la lettre " Alors c'est pour quand le grand bal ?
Elisabeth : Demain soir à 19h.
John : Demain soir ? Sa va être dur pour trouvé des affaires pour tout le monde.
Katleen : Mais on en a déjà achetez.
Elisabeth : Oui, mais là on n'y va pas avec ce genre d'habits.
Tim :A h bon ?
John : Non, là il faut des....plus habillé.
Tim :A h !
Elisabeth: Quelle heure est-il? Peut-être qu'on aura le temps d'y allé.
John : il est 16h45.
Elisabeth : On est resté 1h45 ?
John : Oui. Si on se dépêche on aura le temps d'y allé.
Elisabeth : Oui, allons-y.
Ils sortirent du Pentagone et partirent en ville.
John : Tu as des affaires pour demain ?
Elisabeth : Non, et toi ?
John : tu me vois avec ce genre d'habit ?
Elisabeth : " souriant " Non pas vraiment.
John : Tu sais où l'on peut trouver des vêtements comme ca en ville ?
Elisabeth : Oui, va y je vais te dire où c'est au centre ville.
Ils allèrent au centre ville et Elisabeth les amenas dans un magasin ou elle connaissait une vendeuse. Quand ils arrivèrent, ils furent accueillis par une vendeuse que Elisabeth ne connaissait pas.
Vendeuse : Bonjour, je peux vous aider ?
Elisabeth : Oui, mais est-ce que Catherine est là s'il vous plaît ?
Vendeuse : Oui, vous voulez que j'aille la chercher ?
Elisabeth : " lui souriant " Oui s'il vous plaît.
La vendeuse partie dans l'arrière boutique, puis, 2 minutes plus tard, une autre vendeuse arriva. Quand elle vit Elisabeth elle ne pu résister à l'envie de la prendre dans ces bras.
Elisabeth : Catherine, sa fait longtemps.
Catherine : "se dégageant un peu d'elle " Sa fait longtemps que je ne t'avais pas vu.
Elisabeth : Oui je sais, mais je travaille beaucoup c'est pour ca.
Catherine : Se n'est pas grave, je suis contente que tu viennes me voir " voyant les ados et John " Oula tu es venu accompagnée.
Elisabeth : Oui " présentant tout le monde " Alors je te présente tu as John, Karim, Tim, Katleen et Espérance " aux autres " Voici Catherine, une vieille amie.
Tous : Bonjour.
Catherine : Bonjour " vers Elisabeth " Tu venais pour quelque chose en particulier ?
Elisabeth : Oui, ils nous faudraient des tenues de soirée.
Catherine : Pour tout le monde ?
Elisabeth : Oui si c'est possible.
Catherine : Mais il n'y a pas de problème. C'est pour qu'elle occasion ?
Elisabeth : Un bal qu'organise le Président.
Catherine : " lui souriant " Le Président ?
Elisabeth : Oui, je t'expliquerais après.
Catherine : D'accord. Bon on commence par les ados ?
Ados : Oui.
Ils partirent tous vers l"arrière boutique et Catherine donna des tenues aux ados qui partirent dans les cabines pendant que Catherine alla demandait des explication à Elisabeth.
Catherine : Alors, un bal du Président ? Et en qu'elle honneur ?
Elisabeth : Oh a cause du travail, mais je peux pas en dire plus.
Catherine : D'accord " vers John " Vous travaillé avec Elisabeth ?
John : Oui.
Catherine : Et vous faite ?
John : je suis militaire.
Catherine : Une diplomate et un militaire ?
Elisabeth : Je suis désolé, ont est tenues par le secret professionnel.
Catherine : Se n'est pas grave, sa m'intrigue c'est tout.
A ce moment les ados sortirent des cabines. Les garçons avaient des costard cravates noir. Les filles, elles, étaient magnifiques.
Espérance avait une robe bustier rouge et beige (vous avez un peu comme les robes de marié lol), un peu décolleté qui lui descendait jusqu'au pieds et elle avait des chaussures à talons rouges qui s'assortit très bien avec la rode.
Katleen, elle, avait une robe bleue, qui s'assortit très bien avec ces yeux bleu ciel. Sa robe était simple mais tous de même très belle, elle avait des manches et des chaussures bleues, assortit à la robe.
Elisabeth : Oua, vous êtes.....
John :...Très beau.
Elisabeth : J'allais le dire.
Espérance : C'est vrai ?
Catherine : Oui, les robes et les costumes vous vont à revire.
Ados : Merci.
Catherine : Vous gardez cela ?
Ados : Oui.
Catherine : très bien. Pendant que vous allez vous changé je avis cherché un costume pour John et une robe pour Elisabeth.
Katleen : Trouvé la plus belle robe que vous ayez pour Elisabeth.
Catherine : Ne t'en fait pas pour ca.
Les ados partirent dans les cabines et Catherine alla chercher les affaires pour John et Elisabeth. Quelques minutes plus tard se fut au tour John et Elisabeth d'allé dans les cabines. Ils en sortirent quelques minutes plus tard. Quand ils se virent ils ne purent décrocher leur regard de l'autre.
Elisabeth trouvé John très sexy dans ce costume.
John, John, lui, il n'avait pas de mot assez fort pour décrire Elisabeth.
Elle avait une robe noire, décolleté et qui laissé vois ces jolies forment et les mettent en valeur aussi. Sa robe était à fine bretelle et lui descendait jusqu'au genoux, elle avait des chaussures noires qui s'accordaient très bien avec sa robe.
John : " bouche bée " Elisabeth tu es.........
Catherine : A coupée le souffle.
John : Voilà c'est tous à fait ca, tu es magnifique.
Elisabeth : " rougissant un peu " Merci. Tu n'es pas mal non plus.
John : Merci.
Catherine : Bon je pense qu'il n'y a pas d'autre choix à part celui-la.
John et Elisabeth : Oui.
Ils repartirent dans les cabines pour ce changeaient puis allèrent à la caisse payée. Elisabeth voulut payer mais John l'en empêcha.
John : Non, laisse. Je vais payer.
Elisabeth : mais sa va pas, tu imagine combien sa coûte ?
John : Et alors ? C'est pas sur.....Enfin tu sais où que l'on puisse dépenser son argent, alors t'en fait pas pour ca. Et puis j'aurai pas l'occasion de t'achetez beaucoup de chose donc, j'en profite.
Elisabeth : D'accord.
Catherine : " vers Elisabeth " Juste un collègue ? Me cacherai tu des choses ?
Elisabeth : " lui souriant malicieusement " Peut-être.
Catherine : Très bien, je ne demande plus rien.
John paya puis ils partirent.
John : Elle est très gentille.
Elisabeth : Oui, très.
John : Tu l'as connaît d'où ?
Elisabeth : C'était ma voisine, ont a grandi ensemble.
John : A d'accord. Bon on rentre maintenant?
Elisabeth : Oui.
Ils allèrent à al voiture et rentrèrent chez Elisabeth.
La soirée se passa dans la bonne humeur entre tout le monde. John avait fait découvrir les joies d'un bon match de foot avec du pop corn, mais sans les bières bien sur (lol). Quand le match fut fini, John et Elisabeth ramenèrent le pop corn et les boissons qu'ils avaient pour les rangée. Quand ils retournèrent au salon ils découvrirent tous les ados endormis sur le canapé. Ils ne voulaient pas les réveiller alors Elisabeth alla chercher des couvertures et les couvrirent avec.
John : Et ben sa les a épuisés de regardé la télé.
Elisabeth : Je pense plutôt que c'est al journée qu'ils viennent pas passé qui les a épuisés.
John : Oui c'est vrai. Et ont dort où maintenant ?
Elizabeth : ben moi dans ma chambre et toi dans celle d'amis.
John la regarda pour voir si elle était sérieuse ou non et, vu ca tête, elle avait l'aire sérieuse.
Elizabeth, elle, voulait faire peur à John et, vu la tête qu'il tirait, elle avait réussi à lui faire peur.
Elizabeth : " lui souriant " Mais non idiot, je plaisante.
John : " s'approchant d'elle dangereusement " Se n'est pas bien de mentir Dr. Weir.
Elizabeth :A h bon ?
John: Il va falloir que je vous punisse.
Elizabeth : Oh ! Vous oubliez qui commande Colonel.
John : Ouai, ben c'est pas grave.
Sur ce il fondit sur Elizabeth et l'embrassa tous en l'amenant dans la chambre. Il s'en suivit d'un........d'un.....d'un truc chaud brûlant qui serait pas très catholique à décrire :D .
Le lendemain, ce fut John et Elizabeth qui se levèrent en premier même si c'était eux qui avait passé la nuit la plus courte. Quand ils arrivèrent au salon ils virent que les ados étaient encore sur le canapé mais ils avaient changés de position. Esperance était dans les bras de Karim et Katleen avait sa tête sur l'épaule de Tim qui avait passé son bras autour de ces épaules.
John : ne sont-ils pas mignons ?
Elizabeth : Si. Je comprend mieux le tête à Karim quand il m'a demandait d'allé avec Esperance dans la chambre.
John : Et tu lui a dit non ?
Elizabeth : Tu aurais dit oui toi ?
John : " réfléchissant " Non. Mais bon maintenant ont peut les laissé allé dans les chambres qu'ils veulent tu crois pas ?
Elizabeth : Oui, je leur dirai quand ils seront réveillée.
John : Oui. Et si ont allaient prendre le petit déjeuné ?
Elizabeth : Oui, ont leur préparera le leur en même temps.
Ils allèrent à la cuisine et les ados arrivèrent 5 min plus tard.
John : Alors bien dormi ?
Karim : Ouai.
Esperance : très bien.
Elizabeth : Ecoutez, pour les chambres vous avez qu'à vous mettre où vous voulez.
Tim et Katleen : " d'une même voix " C'est vrai ?
Elizabeth : Oui.
Esperance : Merci Elizabeth.
Ados : Merci.
Les ados étaient tous souriant pendant tous le petit déjeuné et après ils allèrent changé de chambre. Esperance se retrouva avec Karim et Katleen avec Tim. John et Elizabeth les virent s'enfermé dans les chambres.
John : Je ne répondrai pas de ce qu'ils vont faire.
Elizabeth : Et qui te dit qu'ils vont faire quelque chose ? Ils ne sont pas toi.
John réfléchie un moment et ne trouva rien à répondre, certes ils n'étaient pas lui et a y réfléchire ils avaient sûrement pas attendu d'êtres sur Terre pour faire ce à quoi il pensait ( bon pas besoin de vous faire un dessin ;) ).
John : "changeant de sujet " Bon est qu'allons-nous faire aujourd'hui ?
Elizabeth : Je ne sais pas. On peut resté là et se reposé, en plus je suis sur que sa fera du bien à tous le monde de resté tranquille pendant 1 journée surtout avec le bal qui nous attend ce soir.
John : Oui c'est vrai.
La journée se passa dans le calme complet. John et Elizabeth n'avaient vu les ados que pour le repas et ils s'étaient enfermé de nouveaux dans les chambres profitant de l'autre au maximum.
A 17h on entendit John dire.

John : Il serait peut-être temps de commençait à ce changer non ?
Elizabeth : Maintenant ? Mais le bal n'est que dans 2h.
John : Oui mais je connais les femmes, elles passent 1h dans la salle de bain.
Elizabeth : Non c'est pas vrai........bon peut-être un peu mais que veux-tu, c'est comme ça que vous nous aimez.
John : oui c'est vrai.

Il en profita pour lui voler un baiser. Les ados les avaient rejoints quand ils avaient entendu John dire qu'ils faudrait qu'ils commencent à se changer.

Karim : il a raison.
Tim : Vous savez, même sur notre planète les femmes mettent du temps à se préparer.
Esperance : Et alors ?
Katleen : Vous préfèreriez qu'on ressemble à des thons ?
Tim : Non, vous êtes si belle.
Elizabeth : Bon, les hommes en premier et après les filles d'accord ?
Tous : Oui.

Les hommes partirent à la douche en premier et les filles allèrent mettre toute leurs affaires dans la chambre d'Elizabeth. Trois quart d'heure plus tard les garçons avaient fini et avaient laissé la place aux filles. Les filles mirent 1h pour ce préparer et heureusement que les garçons étaient allés en premier à la douche autrement ils seraient arrivés en retard, mais quand ils virent les filles ils en restèrent scotché tellement elles étaient belles. Il faut dire qu'elles s'étaient un peu maquillées et Elizabeth leur avait prêtée des bijoux aussi. Se fut Tim qui se reprit le plus vite.

Tom : Woua, vous êtes splendides.
Karim : Oui c'est vrai, vous êtes magnifiques.
John : Oui c'est vrai " présentant son bras à Elizabeth " je vous escorte Madame ?
Elizabeth : " lui souriant " Avec plaisir.

Elizabeth lui prit le bras, les ados firent pareil et ils allèrent à la voiture pour aller au bal du Président sans oublier les invitations pour pouvoir rentrer. Quand ils arrivèrent au bal, ils virent le Général O'Neill avec le Colonel Carter et toute l'équipe SG-1 plus Vala et se dirigèrent vers eux.

Elizabeth : Bonsoir.
Daniel : Elizabeth, Colonel, bonsoir.
Tous : Bonsoir.
Jack : Vous allez bien ?
Elizabeth : Oui, merci.
John : Et vous ?
Sam : Bien, merci.
Mitchell : Alors comment va Pégase ?
Elizabeth : Bien, à part les petits problèmes habituels.
Vala : " voyant les ados derrière eux " Ce sont les vôtres ?
John : Quoi ?
Vala : Les jeunes derrière, ce sont les vôtres ?
Elizabeth : Ah eux, non. Ils font d'ailleurs parti des petits problèmes habituels.
Sam : Ce sont les jeunes qui veulent rester sur Atlantis c'est ça ?
Elizabeth : Oui. Mais comment le savez vous ?
Sam : J'en ai eu des échos.
Elizabeth : Ah d'accord.
Daniel: Et alors? Vous avez eu la réponse ?
John : Non pas encore, ils doivent nous envoyer une lettre.
Daniel : Je croise les doigst pour vous.
?: Docteur Weir, Colonel Sheppard. Je suis heureux que vous ayez pu venir.

Ils se retournèrent tous et virent le Président.

Elizabeth : Monsieur le Président, bonsoir.
John : Monsieur.
Président : Bonsoir. Je vois que les représentants ont bien fait passé le mot.
Elizabeth : Oui, mais j'ai une question.
Président : Allez-y.
Elizabeth : Pourquoi nous avoir donné l'autorisation d'être ensemble ? Je veux dire, normalement les dirigeants ne peuvent pas être avec les subalternes.
Président : Car j'ai décidé d'abolire cette loi sur Atlantis, vous avez étaient coupé de la Terre pendant 1 ans et puis vous avez aussi sauvé la Terre en évitant aux Wraiths d'envahir la cité donc vous avez bien le droit à un peu de reconnaissance de notre part et c'est pour ça que j'ai abolie cette loi, mais bien sur vous devrez respecter le hirarchie.
John : Ca va de soi.
Président : Bon je vais vous laissez " vers les ados " je serais ravi de parler avec vous plus tard.
Esperance : Bien sur Monsieur.

Le Président repartit et ils allèrent se chercher des coupes de champagne, même les ados en prirent une (en même temps vu leur âge ils peuvent en prendre une lol).

Jack : Alors qu'allez vous faire pendant que vous attendez la réponse ?
Elizabeth : Je ne sais pas, en faite je n'y ai pas trop réfléchie. En faite cela dépend de quand l'on recevra la lettre.
Jack : Oui, si vous la recevait demain vous repartirez ensuite non ?
Elizabeth : Oui.

Le repas fut annoncé alors ils allèrent se mettre à table. C'était des tables de 6 donc ils décidèrent de se séparer. Jack, John, Mitchell, Tim et Katleen se retrouvèrent à une table et Sam, Elizabeth, Daniel Vala, Esperance et Karim à une autre.

Table de John :

Jack : Dite moi, Caldwell ne vous embête pas trop j'espère ?
John : Non, et puis il n'a rien à dire, ce n'est pas lui qui commande c'est Elizabeth.
Jack : Oui, mais le connaissant il ne doit pas être tous les jours facile à vivre.
John : Vous savez il n'est pas tous le temps là donc ça va.
Jack : Et comment là-t-il prit quand il a su pour les ados ?
John : Il la pas bien prit, mais Elizabeth lui a tellement cloué le bec qu'il n'a pas répliqué.
Jack : Dite moi, Elizabeth est plus que votre supérieure n'est ce pas ?

John ne répondit pas car il fut trop surpris de la question. Jack vit qu'il avait touché un point sensible.

Jack : Vous savez vous pouvez me le dire, ce n'est pas moi qui irait le dire. Alors ? Ce n'est pas que votre supérieure ?
John : Non.

John ne pu rien dire d'autre car, même si ils étaient libre de s'aimer, il n'arrivait pas a en parler ouvertement.

Jack : Et ben voilà vous y êtes arrivé. J'ai aussi entendu dire qu'il allait y avoir un enfant dans la cité.
John : " retrouvant la parole " Oui.
Jack : Et c'est ?
John : Carson et Laura.
Mitchell : Qui ?
John : Le Docteur Beckett et Le Lieutenant Cadman.
Mitchell : Ah bon ? Et ben ce n'est plus trop militaire.
John : Si, ce n'est pas parce qu'elle est enceinte que la cité c'est arrêté de tourner.
Jack : Et vous avez pensé à achetez quelque chose pour le futur enfant ?
John : " surpris de la question " Euh, j'avoue que non.
Mitchell : En même temps une peluche est vite acheté.
Jack : Et qui vous dit qu'il faut acheté une peluche ?
Mitchell : Car c'est généralement ce que l'on achète.
John : " mettant fin à la conversation " J'y réfléchirais avec Elizabeth.
Mitchell : " vers les ados " Dite moi, quel âge avez-vous ?
Katleen : 17 ans.
Tim : 17.
Mitchell : Au bientôt la liberté.

Les 2 ados le regardèrent de travers ne comprennent pas ce qu'il voulait dire.

Mitchell : laissez tombé.
Jack : Et vous voulez faire quoi plus tard ?
Tim : Militaire, c'est une des 2 raisons qui me pousse à rester sur la cité des anciens.
Jack : Et la deuxième raison et ?
Tim : Autre chose.
Jack : Et ben au moins tu sais répondre à côté quand il faut " vers Katleen " et toi ?
Katleen : Moi s'est les relations humaines.
Jack : je pense que tu dois bien t'entendre avec Elizabeth.
Katleen : Oui, elle est très gentille, à l "écoute quand il faut et elle sait bien commander aussi et puis personne ne discute ces ordres.
Jack : Ah bon ? Pourtant il m'a parut que le Colonel l'avait désobéit plusieurs fois pourtant.
John : Moi ? Non.
Jack : Vraiment ?
John : Bon peut-être une ou deux fois mais j'ai pas fait exprès et puis j'ai sauvé la cité donc c'est que j'avais raison.
Tim : Vous lui désobéissez peut-être mais je suis sûr que quand vous avez fait ça s'était pour la sauver.
John : tous à fait, il est très doué ce petit.
Tim : Je suis plus petit.
Mitchell : Et susceptible en plus.
Tim : Non, c'est juste que j'aime pas qu'on me prenne pour une petit c'est tout.

Tous le monde rigola à la dernière phrase et tous le repas se passa dans la bonne humeur et la plaisanterie générale (tu m'étonnes avec Jack et John ça peut qu'être de la drôle lol).

Table d'elizabeth :

A cette table ils parlaient surtout de sciences et diplomatie " en gros, boulot mdr).

Daniel : " aux ados " Dite moi, pourquoi vous voulez rester sur la cité ?
Esperance : Pour pouvoir exercer ce que nous savons faire et pouvoir mieux le faire aussi.
Sam : Et vous voulez faire quoi ? Enfin que faisiez vous avant de venir sur la cité ?
Esperance : Moi j'aidais à faire des traités avec les autres peuples, pas tous mais une moitié des traités on été fait par moi.
Daniel : Et ben tu devais avoir beaucoup de travail.
Esperance : Vous savez, mes parents adoptifs sont les personnes qui font les traités depuis longtemps donc, moi, j'ai été élevé là-dedans.
Sam : Mais comment fais-tu pour allié l'école et les traités ?
Esperance : Je ne vais pas souvent à l'école, là, j'y étais car nous avions des examens à passer qui sont obligatoire pour exercer se que je veux faire.
Elizabeth : C'est un peu ce que je fais, enfin pour les traités, c'est moi qui fait les traités.
Karim : Vous dirigez la cité et vous faite les traités ? Ca doit vous prendre du temps.
Elizabeth : Tu sais c'est l'habitude.
Esperance : Oui, c'est comme moi.
Daniel : Et toi Karim tu fais quoi ?
Karim : Scientifique.
Sam : Scientifique ?
Karim : Oui, les technologies des autres peuples, les sources d'énergies et pleins de choses comme ça.
Sam : Et vous avez trouvez des sources d'énergies sur votre planète ?
Karim : Oui, et grâce aux autre sources d'énergies trouvés sur les autres planètes nous pouvons avoir l'électricité dans les habitations et aussi l'eau.
Sam : Vous avez l'électricité dans les maisons ?
Karim : Oui.
Elizabeth : " répondant aux questions que Sam se posait " C'est un peu la Terre dans les année 60.
Sam : Vous voulez dire que c'est la Terre en moins évoluez ?
Elizabeth : Voilà, vous avez tous compris.
Sam : Ca doit faire drôle de se retrouver sur une planète qui ressemble à la Terre non ?
Elizabeth : Je ne sais pas je n'y suis pas allée.
Vala : Dites moi il y a beaucoup d'or et d'argent sur votre planète ?
Daniel : Vala !
Vala : Ben quoi je demande, on ne sait jamais.
Daniel : De toute façon vous n'irez jamais.
Vala : Et pourquoi ça ?
Daniel : Car il faut être dans Pégase et je vous interdit d'y repartir.
Vala : Et pourquoi ?
Daniel : Car je ne veux pas qu'il y est un nouveau peuple qui soit dévalisé par vous.
Vala : Mais....
Daniel : Il n'y a pas de mais.
Vala : Je me vengerai.
Daniel : J'attend de voir ça.
Vala : "
Rechercher dans les fanfics (auteur, titre, mot, ...)


Reunion Stellaire David Hewlett - FR The Scifi World SeriesTele.net
Tous droits réservés © 2010 GateShip-One.net | Equipe | Copyright | Favoris
TinyButStrong