Accueil Forum Episodes Galerie Liens Contact


Informations :
Auteur : lizzyana
: 05/03/2007
Note : -
Nombre de votes : 0


Histoire :
Titre : Rapprochement et coût de jus.


Spoilers : Aucun.


Genre : Romance, shweir.


Disclamer : Rien n'a moi, même pas Carson.


Bonne lecture a tous.


Monologue.

Depuis déjà 3 années, John et Elisabeth se côtoyaient en temps qu'amies, mais
depuis peux, John avait proposé a Elisabeth d'aller plus loin si elle le voulait, mais d'y aller progressivement, après ce qui c'était passés. Tous ces événements bouleversants, la mort d'un ami très cher, la dépression de celle-ci (Elisabeth).
Cette passade en enfer que la dirigeante avait passé au plus vite grâce au colonel Sheppard son ami de toujours maintenant. Depuis la révélation de celui-ci (John).
Il ne c'était rien passer de trop excessif à part des gestes tendre qu'aurait une amie, pour son ami. Ils ne sans rendaient pas compte mais ils se rapprochaient petit à petit.

Fin du Monologue.



C'était en fin de journée, John avait eut pour ordre de réparer le jumper 4 après le court circuit qu'il venait d'avoir.
Il y'avait des tournes vices par tout, des files qui traînaient et John qui essayait tant bien que mal de bidouiller les files.
Il n'entendit pas la jeune femme entrez dans le hangar pour le rejoindre, il était tellement concentré.

Elisabeth s'approcha sournoisement de lui.
E : 'Lui faisant peur'. Bouhhh.
John sursauta et s'électrocuta le doigt.


J : Mais sa va pas la tête, tu ma fais peur. Une seconde plus tard.
... Et aie ça fait mal. Elisabeth rigolait devant la mine de ce beau militaire, il fallait bien qu'elle se l'avoue à elle-même.


John c'était prit un bon coût de jus, voyant cela Elisabeth s'approcha instinctivement de lui et lui pris son doigt pour l'examiner. Elle remarqua une petite brûlure et ce mis à lui sucé son doigt pour calmer la douleur. Devant le regard étonné de celui-ci. (Je crois qu'il me semble que j'ais vue ce genre de scène dans Farscape donc je me suis inspiré). Sa peau était douce, John commençait à s'habituer a ce genre de gestes de sa par. Mais son contacte était vraiment électrisant, c'était le cas de le dire. Elisabeth rencontra le regard vert profond de John, sans même se souciait qu'elle tenait toujours son doigt dans sa main.

E : 'Soudain confuse' Je suis désolé, mais tu avais mal. Elle baissa vivement ses yeux sur le sol noir.

J : Hé, il n'a pas de mal, et en plus je n'ès plus mal dit-il en lui offrant un sourire tendre. Elle répondit à son sourire rassuré.


E : Alors tu arrive a réparé le jumper ?
J : j'essai, mais ce n'est pas gagné d'avance.

E : Tu veux que je t'aide ?
J : Pourquoi pas, mais fais attention a ne pas de prendre de cou de jus, ça fait très mal.


E : Oh pauvre chochotte dit-elle en avançant sa main dangereusement vers les files et...

E : Aie, mais ça fait mal.
J : Je te l'avais dis, a son tour il prit son doigt et il fit pareil qu'elle lavait fait pour lui.


Elle le regarda dans les yeux, et lui sourit quand elle le vit embrassé son doigt tendrement. John tenait la main d'Elisabeth dans la sienne à présent, il entrelaça doucement c'est doigt aux siens, Tous les deux ne se lâchaient pas du regard.
Naturellement John la rapprocha de lui pour qu'ils aient plus de contact.
Tous les deux s'avaient qu'il était tant pour eux de faire le premier pas, si ils voulaient pouvoir s'aimaient, il fallait déjà qu'il passe aux étapes.


E : Je n'es plus mal au doigt, dit-elle essayant de caché vainement son stress.
J : ' La tirant a lui par la taille'. J'espère bien.

Le beau colonel normalement séducteur voyait bien qu'Elisabeth avait le trac.
J : Tu as peur Elisabeth ?


E : ' Faisant l'nnocente'. De quoi ? Il s'approcha considérablement d'elle.
J : Que je t'embrasse ? John sentit le coeur de la dirigeante s'accélérés.


E : Je vais êtres franche avec toi, il y'a au moins deux ans que je n'est pas eu de relation et j'appréhende un peu. Elle se sentit mieux tout d'un cou.

J : Je ne vais pas te mordre, si tu ne te sens pas encore prête je peux attendre.
E : Si je suis prête, c'est juste, oh et puis zut, elle s'approcha de lui et posa ses

lèvres sur les siennes, dans un doux baiser, lent et tendre. Inlassablement John la tira plus près de lui et répondit à son baiser. Après de longues secondes ils se détachèrent, enfin ils avaient fais le premier pas, c'est un sourire aux lèvres qu'ils reprirent tous les deux les files du jumper.


Fin.
Rechercher dans les fanfics (auteur, titre, mot, ...)


Reunion Stellaire David Hewlett - FR The Scifi World SeriesTele.net
Tous droits réservés © 2010 GateShip-One.net | Equipe | Copyright | Favoris
TinyButStrong