Accueil Forum Episodes Galerie Liens Contact


Accueil/Fanfics/Un jeu qui change tous
Informations :
Auteur : Atlantis
: 27/12/2005
Note : 8.5
Nombre de votes : 2


Histoire :
Auteur : Atlantis31

Mail : Atlantis31@aol.com ou Atlantys31@hotmail.fr

Disclamer : Je ne touche pas d'argent pour cette fic, j'écrit pour le plaisir. Les personnages ne m'appartiennent pas ( dommage, j'aime bien John lol )

Genre : Aventure, Romance (shweir, et oui chui une grande adepte pour ce couple, et ronnon/teyla, ben moi je trouve qu'ils iraient bien ensemble.)

Episode : saison 2 (enfin j'aimerai bien).

Note 1 : J'ai écrite cette fic pour le concours lancer sur www.gateship-one.net, c'est ma 1ére fic, soyer indulgent mais laisser moi des comm pour me dire comment c'était merci beaucoup.

Note 2 : J= John
E= Elizabeth
B= Beckett
F= Ford
T= Teyla
R= Ronnon
M= Mckay

Bonne lecture à touss !!! en espérant que ça vous plaise !




Porte des étoile sur P4X233

J : Allez, allez, dépêchez-vous Mckay !!! A enfin

C'est donc sur ces derniers mots et sous les tires ennemis, que l'équipe du colonel Sheppard passa la porte des étoiles. Mais arrivé sur Atlantis, un des tires ennemis passa juste avant que le vortex ne se ferme et atteigna John de plein fouet, il tomba, inconscient.

E : (pensante) non pas lui. A haute voix : Vite une équipe médical en salle d'embarquement.

Et elle descendu à tous allure au coté des médecin et du reste de l'équipe.

E : Docteur, prévenez moi en cas de problème
B : Pas de problème
E s'adressant au reste de l'équipe : quand à vous, en salle de briefing immédiatement.

Briefing :

E : Que c'est-il passé sur cette planète ?!!

M : Eh bien, en fait, à notre arrivé, nous sommes tombé sur un peuple, les
Zyraniens, tous ce passé bien, jusqu'au 2ème soir, la fille du chef, Kya, est tombé sous le charme de notre cher colonel Sheppard.

T : elle lui à demander de se marier avec elle et de lui donner un enfant

E : de lui quoi ????

T : vous avez bien entendu, de plus, le chef lui à aussi demandé de rester en tant que chef de ses armées.

E : Et qu'a répondu John ?

M : non

E : non

R : oui il a répondu non, en disant que son cœur appartenais déjà à quelqu'un.

E : (pensante)Alors comme ça son cœur appartient déjà à quelqu'un, mais à quI ? A haute voix : A t'il dit à qui ?

F : non, il n'a rien dit, mais la fille du chef n'a pas beaucoup apprécié, et ce matin, en se réveillant, Mckay à remarqué qui lui manqué son arme. Peut de temps après, on a était appelé par le chef, et il a redemander à John d'épouser sa fille et de conduire ses armées, mais John a refuser une nouvelle fois et s'en est suivi d'une dispute.
Le colonel a dit qu'on repartait sur le champ, on est alors parti, mais on a était suivi, il nous tiré dessus, et c'est la que l'on a remarqué que c'était Kya qui tenait l'arme de Mckay, on a réussi a passer la porte de justesse, et vous connaissez la suite.
E : eh bien , il semblerait que ce peuple soit quelque peut rancuniers, ils ne doivent pas avoirs l'habitude qu'on leur dise non.

F : oui ya pas de doute la dessus.

E : Bon sur ce, vous êtes en repos jusqu'au rétablissement de Sheppard. Vous pouvez disposer.

Et tous ce petit monde se dirigea à l'infirmerie pour voir ou en était l'état de santé de john.

E : Docteur Beckett

B : oui

E inquiète : comment va t'il ? est ce qu'il va s'en remettre ?

B : Du clame Elizabeth, il souffre d'un déchirement osseux à cause de la balle qui lui à traversé l'épaule. Il est sous sédatif et ne se réveillera pas avant demain matin, mais il devra rester a l'infirmerie pendant 2 jours au cas ou il y aurait des complications, puis il devra rester au repos pendant 10 jours.

E : ça sa risque de pas lui plaire

B : oui mais il aura pas son mot a dire, il n'a pas le choix.

Lendemain matin, infirmerie, 8.00

B : Non John, vous devez rester coucher !

J : il est hors de question que je reste cloîtré ici !

E : eh bien, qu'elle enthousiasme de bon matin

J : ah, Elizabeth, dîtes à se cher docteur, que je vais beaucoup mieux et que je peut sortir d'ici sans problème.

E :Désolé colonel, mais je suis entièrement d'accord avec le docteur Beckett, vous avez besoin de repos.

J : Rohhh nonnn !!! se tournant vers Élizabeth avec un regard mi-charmeur/mi-défiant : je me vengerais

E avec le même regard : oh mais j'attend de voir ça John !

Et c'est ainsi que John passa c'est 2 jours à l'infirmerie, à se plaindre du matin au soir, au grand désespoir de notre cher docteur Beckett. Puis, à l'aube du 3éme jours (7.30), Beckett autorisa John à sortir, à leur plus grand soulagement, et John se dirigea vers le bureau du docteur weir.

J : déjà au travail ?

E surprise : Ah, le docteur Beckett vous a laissé sortir ?

J avec un grand sourire: Non non en faite je me suis échappé par les conduits d'aération.

Elizabeth fit un grand sourire,(pensante) : décidément c'est un don chez lui, il arrive toujours a me faire rire, même dans les pire moment.

J fier de son effet : alors, à quand la prochaine mission ?

E : Ah mais il n'y a pas de prochaine mission, je vous signal que vous êtes encore au repos pendant 8 jours.

J : mais sa va beaucoup mieux, je vous assure .

E : j'ai dit non, arrêter de faire l'enfant

J : faisan la moue : Méchante

Et c'est sous un dernier sourire d'Élizabeth, qu'il parti rejoindre Beckett pour sa séance de kiné.

John passa sa semaine à déambuler dans la cité, à regarder ces enregistrements de foot et de hockey et à faire ses interminables séances de kiné.
Bureau du docteur Weir

E : Quoi 2 smaines ?!

M : oui 2 semaines madame, je ferais au plus vite.

E : Ya interet Mckay

Elizabeth se dirigea alors vers les quartiers de John, pour lui annoncer la nouvelle, mais elle ne le trouva pas. Elle se dirigea donc en direction de la salle d'entraînement, elle s'arrêta net quand elle entendit rigoler. Elle sut alors qu'il était avec Teyla. Elizabeth senti un sentiment de jalousie lui monter au nez (ben ça se comprend lol) et ne pût s'empêcher d'écouter à la porte (oh lala c pas bien sa, bon dac jme tait).

J : allez Teyla, un peu de nerf, vous êtes pas à fond là ?

T : Non c'est vrai, j'ai la tête ailleurs en ce moment

J : Bon on arrête là, c'est tous pour aujourd'hui ; et pour votre question de toute
à l'heure, je vous donne la réponse au retour de la prochaine mission.

T : merci John

J : mais avec plaisir Teyla.

E perdu dans ces pensées : je me demande ce qu "elle a bien pu lui demandé, mais vu la façon dont ils se regardent, elle a sûrement dû lui demander de sortir avec elle, maintenant je sais à qui son cœur appartient ...
J : Docteur Weir

E: colonel

J : sa fait longtemps que vous êtes là ?

E confuse : non, je ... je viens d'arriver

J : et que me vaut cette visite ?

E : Je venais vous annoncer que la porte des étoiles et en révision, Mckay à remarquer quelques petit disfonctionnements ces derniers temps, vous êtes donc en vacance pendant 15 jours .

J : 15 jours

E : oui c'est le délai

J : mais qu'est ce qu'on va bien pouvoir faire pendant 15 jours

R passant par là : moi je sais, suivais moi, j'ai déjà réuni les autres dans la salle de briefing.

E : alors de quoi s'agit-il ?
R : J'ai appris que les habitants du continent organisaient une sorte de jeu de survie dans la forêt, il forme des équipe de 2 par tirage au sort, et ces équipes on 8 jours pour allez d'un point à l'autre, je vous rassure, il y a aucun danger, il faut juste se débrouiller pour trouver à manger et à boire, puis un abri en cas de mauvais temps. Le chef du village nous a tous invité.

J : Sa n'a pas l'air très compliqué, et sa commence quand ?

E : 1 minute colonel, qui vous dit que l'on va participer

J : allez quoi, sa sera quand même mieux que de rester enfermé ici

M, F, R,T : il a raison

E : bon, si tout le monde est contre moi, très bien, faisons le ce jeu.

R : ok, alors le tirage des différentes équipes aura lieu demain à 2.00 pm (14h), sur la place du village et le jeu débutera tous de suite après.

Lendemain

A 2.00 pm tapante, tous se retrouvèrent au village, pour le début du tirage des équipe (ben oui pas du loto lol).

Chef du village : Vous êtes 42 participants à ce jeu, il y aura donc 21 équipes, composé de 2 joueurs (ben oui c logique).
- équipe 1 : Zankoo et Zona
- équipe 2 : Rodney et Ford
- équipe 3 : harmon et Sara
- équipe 4 : Colonel Sheppard et docteur Weir
- 2quipe 5 : Ronnon et Teyla

Le tirage continua ainsi pour cité les 21 équipes. Puis toutes les équipes partirent ensemble, mais dans des directions opposé.

E (pensante) : comment je vais faire pour résister à se sourire pendant 8 jours, ma fille va falloir de contrôler.

J (pensant lui aussi) : Eh bien, me voilà seul pendant 8 jours en compagnie de Lyz, sa va être dur, mais c'est un bon moyen pour se rapprocher.

E le sortant de ses pensés : alors, dans quelle direction allons-nous ?

J : d'après le plan, notre prochain indice se trouve à 4 heures de marche, vers le nord.

E : eh bien, allons-y

J tous sourire : A vos ordre chef.

C'est donc dans la joie et la bonne humeur qu'ils se mirent en route.

4h plus tard :

J :J'ai trouver un papier avec le chiffre 4, je pense qu'on a atteint notre but aujourd'hui.

E : Ah bonne nouvelle ! et que dit ce papier ?

J : il dit que notre prochaine étape se trouve ou N/O, avec environ 7 h de marche

E : 7h, donc environ 3h le matin et 4 l'après midi

J : vous êtes très doué niveau calcul dîtes moi ?

E : oui, contrairement à certain

J : EHHH !! sa veux dire quoi ça ?

E : Oh rien, rien, et si on installé le camps ?

J : Ben faites donc vous qui êtes si intelligente !

E : oh, vous allez quand même pas boudé, allez venez m'aider

J : Ok de toutes façon je ne peut rien vous refuser.

Du coté de Ronnon et Teyla, ils avaient eux aussi atteins leur objectif, et avaient même trouvés un petit endroit ou passer la nuit.

T : dites-moi Ronnon, le colonel Sheppard est-il venu vous parler hier ?

R : non, il n'est pas venu, et de quoi voulait-il me parler ?

T : oh, rien de bien important, c'est histoire de passer le temps.

R : qu'est ce qu'il ne va pas Teyla ?

T : pourquoi croyez-vous que ça ne va pas.

R : ben je ne sais pas, vous semblez beaucoup appréciez le colonel, alors que lui semble plus intéresser par le docteur Weir, alors je pensais que ...

T le coupant sèchement : ... pensé quoi ?!!, vous vous trompez, je considère le colonel comme mon frère et je n'ai jamais éprouvé un autre sentiment que celui la à son égard.

R : je suis désolé

T : de plus, il se trouve que j'ai déjà des vues sur quelqu'un

R : je le connais ?

T : oui, bon si nous dormions, on a encore de la route demain.

R : comme vous voudrez, bonne nuit Teyla

T : bonne nuit.

Du coté de John et Lyz

E : Colonel

J : c'est moi

E : je peut vous poser une question indiscrète ?

J : ben vous gênez pas, je vous écoute

E : hier, pendant le briefing, votre équipe m'a dit que vous aviez refuser d'épouser Kya, car vous aviez déjà quelqu'un dans votre cœur et...

J : ... vous voulez savoir qui c'est.

E :Oui, au moins, est ce que je la connais ?

J (pensant): Je n'en reviens pas qu'elle ose me poser cette question, serait-elle jalouse ? mais qu'est ce que je vais bien pouvoir lui dire ...

E : John

J : vous avez raison, c'est personnel, mais oui vous la connaissez, et même très bien d'ailleurs. Sur ce, bonne nuit, on a de la route demain.

E : bonne nuit. (pensante) : maintenant j'en suis sur, c'est bien Teyla qu'il veut, c'est la seul femme de la base que je connais très bien, à moins que ... non arrête de délirer ma fille, ça ne peut pas être toi, en plus il a dit qu'il lui donnerai sa réponse à la fin du jeu. Bon je ferais bien de dormir.

Lendemain, 8.00

J : allez cher doc., on se réveille, il est temps d'y aller.

E : Muummmhhh, quoi déjà ?

J : oui déjà, mangé ça est en route.

Ce n'est que 20 minutes, qu'ils se mirent en route, sur le chemin ils parlaient de tous et de rien.

E morte de rire : non vous avez pas fait ça .

J rigolant lui aussi : Si si je vous assure

E : et que vous a dit le prof ?

J : ils nous à dit de prendre la porte, alors Logan et moi, ben on a pris la porte et dans tous les sens du terme.

E : n'en pouvant plus de rire : Arrêter, je vais me faire pipi dessus.

J rigolant : à votre âge, vous avez pas honte ?

E : Non, vous vous êtes pas fais mal au moins

J : Ben je me suis casser le nez, vous auriez vu la tête du prof.

E : oui, j'imagine

J : Ah, je crois que l'on est arrivé, regardez

Lui tendant le papier
E : Oui, c'est bien ça, demain nous n'avons que 4h de marche, on va pouvoir se reposer.

J : Oui, on est bien ici, on devrait monté le campement

E : ok, allons-y

Quatre jours passèrent, et nos deux compères s'appréciaient de plus en plus, ils rigolaient, s'amusaient et parlaient beaucoup.
Du coté de Ronnon et Teyla, la aussi tous ce passai pour le mieux, et pour cause.

R : j'ai passé une nuit extra

T : oui moi aussi

R : sincèrement, jamais je n'aurais cru que tu répondrais à mon baiser

T : tu vois, t'a bien fait d'essayer

(entre temps ils se sont levé et commencé leur chemin)

R : oui, comme tu dis, donc si je comprend bien, ce quelqu'un sur qui t'avais des vues, c'est moi

T : hum, hum, et c'est pour ça que je t'ai demandé si le colonel était venu te parler, je lui avait demandé de te soutiré quelques informations à mon égard.

R : ben maintenant, tu connais la réponse.

T : oui

Ils s'embrassèrent, et continuèrent leur chemin.

Coté John/Lyz, soir, jour 6.

E : WOUAHHHHHHHHHHHH !!! c'est magnifique

J : tu l'a dit bouffie

E : pardon

J : moi, mais j'ai rien dit, c'est vrai , c'est vraiment splendide.

E : je crois bien que c'est notre escale, tenez

J : Oui c'est bien ça, est devinait quoi, nous avons 1 journée de repos, et nous ne somme plus qu'a 2 heures de marches de l'arrivée.

E : mais en voilà une bonne nouvelle

J : ça vous direz d'établir notre camp de base ici

E ; eh comment, puis ensuite direction ce petit lac.

En effet, ils étaient tombé sur ce qui s'appelle un petit coin de paradis, une verdure extraordinaire, des arbres magnifiques, une cascade et un magnifique petit lac.

E : Allez John, dépêchez-vous de venir, l'eau est super bonne.

J : oui, 2 minutes j'arrive

J : ATTENTION

E criant : non Johnnnn !!!

Et le colonel fît une arrivée en bombe, juste à coté d'Elizabeth, et ils s'amusèrent comme des fous pendant au moins 3h, jusqu'au moment où...

E : John arrêtez de me toucher les pieds

J : comment voulez-vous que je vous touche les pieds, je suis sortis de l'eau.

E : oh merde !

J: vite, vite dépêchez-vous !

Mais elle disparue tout à coup sous l'eau

J plus qu'inquiet : Nonnn !!!

Il plongea, et se retrouva nez à nez devant un animal, qui ressemblait étrangement à un crocodile croisé crapaud. Cette chose avait attrapé Elizabeth par la cheville, et la tirait vers le fond. John attrapa lys par le bras et tenta de la remonter à la surface, mais arriver au bord, c'est lui qui se retrouva emporté vers le fond. Il se débattit, et fini tant bien que mal à prendre son couteau, et le planta dans la jugulaire de la bête. John remonta alors le plus vite possible a la surface, il récupéra Elizabeth, elle était inconsciente et ne respirait plus. Il la remonta aussi vite qu'il le pu sur la terre ferme, et lui fît du bouche à bouche.

J : Allez Lyz respire, respire, me laisse pas, j'ten pris Lyz réveille toi !

E toussant et recrachant l'eau qu'elle avait avalé : John

J : oui, merci mon dieu, je suis là.

E : Que c'est-il passé ?

J : Vous m'avez flanqué une de ses trouilles, j'ai bien cru vous avoir perdu. Un crapaudile ..

E : un quoi ?

J : un crapaudile, la chose qui a bien faillit vous tué, elle ressemblé a un crocodile et un crapaud, d'ou crapaudile, donc ce crapaudile vous a entraîné vers le fond, alors j'ai plongé pour vous sauvé et je vous est fait du bouche à bouche.

E surprise : du bouche à bouche ?

J gêné : ben oui, je n'allait tout de même pas vous laisser mourir.

E souriante : Merci John, vous m'avez sauvé la vie.

J souriant : c'est normal, et je n'aurai pas supporté de vous perdre . Vous arriverez à marcher jusqu'au camp ?

E : oui, ça devrai aller.

Ils rentrèrent donc au camp, John alluma un feu, pour que lui et Lys puissent se réchauffer. Mais Elizabeth trembla et John le remarqua.

J : venez là, on va se réchauffer à 2.

Aussitôt dit, aussitôt fait, Elizabeth vint se coller dans les bras de John. Ce dernier repensa qu'il avait bien faillit la perde, il décida donc de lui parler sérieusement.

J : Vous savez, vous m'avez fait vraiment très peur tout à l'heure, j'ai vraiment cru un instant que je vous avez perdu.
E le regardant dans les yeux : Sa va aller John.

Il posa sa main sur sa joue, rapprocha son visage du sien et leur lèvres se touchèrent. Le baiser commençait à s'intensifier quand Elizabeth détourna la tête.

E : non je peux pas faire sa à Teyla

J surpris : Teyla ? mais pourquoi me parlez-vous de Teyla

E : eh bien ... j'ai ... la dernière fois, quand je suis venu vous prévenir pour la porte, j'ai entendu votre conversation avec teyla, et j'en ai conclu qu'elle vous a demandé si elle est vous sa pourrait marcher ensemble.

J avec un grand sourire : on vous a jamais dit que c'est pas bien d'écouter au porte, c'est Ronnon qui l'intéresse, c'est sa qu'elle m'a demander, et c'est la réponse de Ronnon que je devais lui donner, pas la mienne.

E honteuse : Oh, vous m'en voyez soulagé, car pendant un instant j'ai haïs Teyla à un point.

J : serai ce de la jalousie ?

E : hummm peut être.

Et John s'empara à nouveau des lèvres d'Elizabeth, pour un baiser fougueux, plein d'amour, de désir et ils passèrent une bonne partie de la nuit à faire des folies de leur corps.

Au petit matin :

J chuchotant à son oreille : Lyz

E se réveillant : Hummm

J : il faudrait qu'on se lève, on est plus très loin de l'arrivé, et plus vite on y sera, plus vite on rentrera.

E sensuellement et essayant de l'embrasser : A vos ordre colonel

J : Oh mais non, comment veux-tu que je me lève maintenant.

E l'embrassant : allez debout
Ils se séparèrent à regret, se levèrent, s'habillèrent (ben oui, ils vont pas faire la route tous nu) et se mirent en route. C'est exactement 1h43 min après, qu'ils arrivèrent au village, et visiblement c'étaient les 1er.

Villageois : félicitation, vous êtes les 1er, venez, suivez moi, vous allez prendre un bon bain et manger un peu.

J : avec joie, enfin un vrai repas.

E souriante : on vous suis.

Après leur festin, John et Elizabeth allèrent attendre les autres concurrents. Ils virent arriver Teyla et Ronnon, main dans la main.

E : Je crois que Teyla a réussi à se passer de ton aide

J : oui, je crois aussi.

Villageois a T et R : félicitation, vous êtes les 2èmes arrivé.

T à J et E : alors c'est vous les 1er, bravo

J : je vois que je n'ai plus besoin de parler a Ronnon.

T : oui, on a discuter et voilà.

E : mes félicitations

R : à vous 2 aussi

J : comment êtes vous au courrant ?

R : j'ai bien vu la façon dont vous vous regardiez, et puis je vous signal que vous vous tenez la main.

J : bien observer.

E : Ah voilà Mckay et ford.

F : alors tous c'est bien passer pour vous ?

J embrassant E : oui très bien

M : oui on a vu sa

F : toute mes félicitation

J,E : Merci

F à T : et pour vous

T : pareil que pour John et Elizabeth

F : eh bien mes félicitation à vous aussi.

Villageois : maintenant que toutes les équipes sont rentré, je vais annoncer le classement, et la récompense offerte pour nos 2 vainqueurs :

1er : Le colonel Sheppard et le Docteur Weir, félicitation, vous avez gagné toute notre gratitude et notre respect, ainsi que 2 de nos meilleur chevaux et une parcelle de cette terre qu'il vous plaira.

John et Elizabeth reçurent les félicitations de tous les concurrents, puis fêtèrent leur victoire sur Atlantis.

9 mois après Elizabeth accoucha de jumeau, 1 garçon, Logan et une fille, Joy, puis 2 mois après l'accouchement d'Elizabeth, Teyla mit au monde une petite Eïvy. Et tous vécurent heureux sur Atlantis avec nos 3 nouveaux Aténiens.


THE END

Voilà, j'espere que ça vous a plu, laissez moi des comm, bon ou mauvais, sa serai très sympa merci à tous.
Rechercher dans les fanfics (auteur, titre, mot, ...)


Reunion Stellaire David Hewlett - FR The Scifi World SeriesTele.net
Tous droits réservés © 2010 GateShip-One.net | Equipe | Copyright | Favoris
TinyButStrong