Accueil Forum Episodes Galerie Liens Contact


Informations :
Auteur : Barbie & Marion
: 30/12/2005
Note : 5
Nombre de votes : 1


Histoire :
Guet-Apens
Chapitre par Marion


John était retourné dans sa chambre pour se calmer. Il ne voulait avoir à expliquer son énervement à qui que se soit. Il revoyait Teyla et Matt allongé par terre l'un sur l'autre et le visage rayonnant de Teyla. Jamais il ne l'avait vu aussi heureuse et souriante lorsqu'elle était avec lui. Bien sur il l'avait déjà entendu rire mais jamais de cette façon qui lui réchauffait le cœur en un instant. Puis après venaient les paroles de Mattew qui se répétaient sans cesse dans sa tête " Tu as cette fille dans la peau.. " " Tu n'as rien fait " " Tu m'en veux d'avoir osé essayer "...Il ne pouvait pas avoir raison. Ce n'était pas possible ! " Teyla est juste une très bonne amie pour qui je me fait du soucis " se dit John. Mais plus il y pensait et plus la vérité s'imposait dans son esprit : il était raide dingue de Teyla et ça il ne pourrait pas le nier indéfiniment.

--------------------------------------------------------------------------------

Pendant ce temps, Teyla s'était réfugié dans une partie isolée de la cité très loin de tout le bruit qui y régnait. Elle aimait venir ici. Elle s'y sentait libre, apaisée et il pouvait se passer plusieurs heures avant que quelqu'un ne vienne la déranger. Elle se dirigea vers un balcon pour prendre l'air quelques instants. La mer était calme aujourd'hui. Teyla repensa à la dernière fois qu'elle était venue ici. C'était avec le major Sheppard. Ils se baladaient tous les deux et elle avait eu envie de l'emmener ici pour lui faire découvrir son havre de paix. Ce jour là, la mer était déchaînait, ils étaient resté tous les deux, l'un à coté de l'autre, à regarder ce spectacle pendant plusieurs heures. Durant tous ce temps aucune parole n'avait été échangée, quelques regards de temps à autres, mais la présence de l'autre leur suffisait. Teyla aurait aimé que Sheppard l'accompagne cette fois encore mais depuis tout avait changé. Il se comportait différemment avec elle, il était soit trop protecteur soit trop distant et cela l'agaçait profondément. Bien sur il y avait des moments ou elle avait l'impression de le retrouver comme avant mais ces moments ne duraient jamais bien longtemps. Tout d'un coup, sans qu'elle ne comprenne pourquoi il redevenait distant. Teyla en avait assez de se petit jeu auquel se livrait John et auquel elle ne comprenait rien. Mais que pouvait-elle y faire ? Teyla commençait à fatigué d'être debout et sa blessure la faisait souffrir alors elle s'assit par terre contre le mur et sans s'en rendre compte elle s'endormie.

--------------------------------------------------------------------------------

Mckay faisait les cents pas dans son labo en ruminant contre que Matt. Il n'arrivait pas à croire ce qu'il avait vu. Comment Matt pouvait il lui faire une chose pareil ? " C'est MON Elsa, pensa Mckay, si je le revois ne serait ce qu'une fois avec elle, je le TUE ! " Au même moment, les hauts parleurs de la cité se mirent en marche et la voix de Dr Weir retenti dans toute la cité : " Je demande votre attention à tous. Nos radars ont détecté la présence de deux vaisseaux Wraiths en orbite au dessus du continent. Par conséquent toutes les équipes SG-A sont attendues dans le hangar à vaisseaux pour partir secourir les Athosiens. Quant aux scientifiques qu'ils se remettent tout de suite à leur recherche pour trouver un moyen soit de ré-activer le bouclier soit de détruire les vaisseaux Wraiths ! Tout le monde au travail. Terminé. "

Mckay partit aussitôt chercher le Dr Zelenka pour se mettre au travail.
Teyla, s'étant endormie et se trouvant dans une zone isolée de la cité, n'avait pas entendu le message d'Elisabeth et donc dormait toujours profondément sur le balcon.

--------------------------------------------------------------------------------

Cinq minutes plus tard toutes les équipes SG-A se trouvaient en salle d'embarquement. Matt aperçu son frère et partit le rejoindre. Pendant ce temps Elisabeth était montée sur une estrade pour parler aux soldats.
- S'il vous plaît votre attention à tous. Votre principale mission est de mettre tous les Athosiens en lieu sûr durant la rafle des Wraiths. S'il le faut ramenait les dans la cité. Si vous en avez l'occasion détruisait les vaisseaux mais seulement si l'occasion se présent n'oubliez pas que votre mission première est le sauvetage des Athosiens. Deux équipes partiront dans chaque Jumper avec au moins deux personnes pouvant le piloter. Bonne chance à tous. "

Matt et John se dirigèrent tous les deux vers un Jumper où ils retrouvèrent le Lieutenant Ford.
- Major. Sergent. Prêt à faire un carnage chez les Wraiths ?
- Affirmatif ! Je suis on ne peut plus prêt à rencontrer ces Wraith et à leur faire savoir qu'ils ont maintenant deux Sheppards à leur trousse !
- Où est Teyla ? demanda Ford. Je ne l'ai pas vu en arrivant dans le hangar.
- J'espère qu'elle est à l'infirmerie, répondit John. Dans son état il ne serait pas prudent qu'elle vienne avec nous.
- C'est de son peuple dont il s'agit ça m'étonnerait qu'elle reste tranquillement à l'infirmerie en attendant qu'on revienne.
- Tu as sûrement raison frérot mais ce serait vraiment stupide de sa part. Ce n'est pas dans son état qu'elle aidera son peuple.
- Qu'est ce que tu en sais ! Je suis sûr qu'elle est plus forte que toi même blessée !
Matt rajouta à voix basse, espérant sans doute personne ne l'entende, " j'espère quand même qu'elle ne fera pas de folie et qu'il ne lui arrivera rien à ma Teyla " Mais malheureusement pour lui John avait tout entendu et ne pu en vouloir à son frère car lui-même pensait à la même chose.

Quelques instants plus tard, tous les Jumpers avaient décollés et se dirigeait vers le continent où ils atterrirent quinze minutes plus tard.
En sortant du Jumper le Major Sheppard pris la direction des opérations en tant que plus haut gradé.
- Bien ! Notre priorité est de mettre à l'abris les Athosiens alors tous ceux que vous trouverez à proximité des Jumpers emmenés les à l'abris à l'intérieur. Pour les autres faites tout ce que vous pouvez pour les abriter et les protéger. Allez c'est partie !
Tous les soldats partirent en direction du campement armes à la main et aux aguets car pour le moment aucun bruit ne se faisait entendre. Ils étaient en alerte constante, avançant prudemment et scrutant les alentours. Ils formaient une longue ligne afin de ratisser au mieux le terrain. Ils trouvèrent quelques Athosiens en chemin qui fuyaient le campement. Ils les amenèrent directement jusqu'aux Jumpers. Les deux vaisseaux se trouvaient toujours en orbite mais bizarrement ils n'avaient toujours pas attaqué. Le major Sheppard commençait à se poser des questions il ne trouvait pas ça normal que les wraiths n'ai toujours pas attaqué. D'habitude, dés qu'ils arrivaient sur une planète, ils commençaient l'attaque. Tandis que les autres soldats avançaient, John s'arrêta pour observer les vaisseaux. Tout un coup l'un deux disparu et au même moment le second commença l'attaque. Des rayons lumineux parcouraient à présent le continent raflant toutes les personnes se trouvant sur leur passage. Les soldats accélérèrent leur rythme. Ils devaient atteindre le village avant qu'il n'y ait trop de victime. Des bruits de tirs commencèrent à se faire entendre. Puis des cris. Et enfin plus rien. Le silence était revenu aussi vite qu'il était arrivé. Les soldats venaient enfin d'arrivaient au camp qu'ils découvrir absolument intacte. Si les Athosiens n'avaient pas été pas regroupé au centre du village, apeurés et le visage blême, on aurait pu croire que tous ce qui venait d'arriver n'était qu'un rêve. Mais après tout s'en était peut être un ...

A présent les soldats regardaient fixement les Athosiens. Ils ne comprenaient plus rien. Ils avaient pourtant entendu des cris et des bruits de tirs ! Le major Sheppard se dirigea vers Halling qui se trouvait avec les autres Athosiens au centre du village tandis que les autres militaires sécurisaient le périmètre.
- Halling ! Vous allez bien ?
- Je vais bien merci.
- Que s'est-il passé ?
- Je ne sais pas exactement ! Il y a environ une heure nous avons vu apparaître les deux vaisseaux Wraiths alors nous avons commencé à fuir mais ils n'attaquaient pas. Ensuite nous nous sommes tous rassemblé au village pour essayer de comprendre ce qu'il se passait et puis nous avons vu vos Jumper arriver et 5 minutes plus tard un faisceau lumineux s'est abattu sur la forêt et des bruits de tir et des cris se sont fait entendre. Nous allions nous diriger vers les Jumpers quand tout s'est arrêté. Et puis vous êtes arrivé ! Mais Teyla n'est pas avec vous ?
- Je ne l'ai vu nulle part mais sa m'étonnerait qu'elle soit resté dans la cité.
- Pourtant elle n'est pas là ! Sinon je suis sur que je l'aurais vu.
- Dans ce cas Beckett a dû l'enfermer à l'infirmerie pour l'empêcher de venir !
- A l'infirmerie pourquoi ?
- Teyla a été blessée lors de notre dernière mission. Mais ne vous inquiétez pas elle s'en ai très bien remise.
- Tant mieux.
- C'est étrange tout de même cette attaque des Wraiths. Vous êtes sur que personne n'a disparu ?
- Personne qui était au village en tous cas. Certains étaient dans la forêt vers vos vaisseaux quand l'attaque a commencé, peut être que ceux...
- Je pense que se sont ceux que nous avons mis à l'abri dans les Jumpers.
- Je ne comprends rien. Ça ne ressemble pas aux Wraiths d'attaquer sans prendre d'otages. D'habitude ils attaquent dés qu'ils arrivent et enlève la moitié de la population.

John était perplexe il ne comprenait pas plus qu'Aling ce qui se passait. Tout à coup il entendit Matthew l'appeler de l'autre bout du village, il tourna la tête vers lui et le vit courir dans sa direction apparemment bouleversé
- Matt, qu'est ce qui se passe ?
- (Essouflé) Le vaisseau... il est parti... il ... se dirige vers la cité.
John leva les yeux au ciel et constata avec effroi que le vaisseau Wraith se diriger bien vers la cité. C'est alors que tout s'éclaira dans son esprit. Il pris sa radio et transmit un message à tous les militaires :
- Que tout le monde se replie dans les Jumpers. On doit retourner à la cité le plus vite possible. Exécution !
- John , qu'est ce qui se passe ? On ne doit pas rester ici pour veiller à ce que les Wraiths ne reviennent pas ?
- Ils ne reviendront pas ! Leur cible c'est la cité et depuis le début. C'était juste une diversion pour éloigner tous les militaires de la cité, maintenant elle est à leur merci. On s'est fait avoir comme des débutants ! Pourquoi s'attaquerait il aux Athosiens alors que la cité leur permettrait d'accéder à la plus grande réserve de nourriture qu'ils aient jamais vu !
- Pourtant je n'ai pas rêvé ! Il y a bien eu des bruits de tir et des cris ? et se faisceau lumineux ! Il était bien là ?
- C'étaient des leurs ! Les Wraiths ont la capacité de faire voir et entendre des choses qui n'existent pas !... Et Teyla est dans la cité !
- Comment ça ? Elle n'est pas venue avec nous ?
- Apparemment non ! Je ne l'ai vu nulle part et Halling aussi !
Les deux frères accélérèrent le pas pour retourner le plus vite possible jusqu'aux Jumpers. Le temps leur était compté. Les Wraith avaient déjà commencé à attaquer la cité.


Seule Contre Tous
Chapitre par Marion



Après avoir donné ses instructions aux militaires, le Docteur Weir retourna dans la salle de contrôle. Elle voulait surveiller le déplacement des vaisseaux. Elle s'assit devant le tableau de commande à coté de Grodin.
- Alors toujours aucun changement ?
- Non. Les deux vaisseaux sont toujours en orbite au dessus du continent.
- Bien. Les troupes devraient bientôt arriver. J'espère juste qu'il ne sera pas trop tard !

Cinq minutes plus tard les troupes atterrirent sur le continent. Grodin appela Elisabeth qui était dans son bureau.
- Dr Weir ? Les Jumper viennent d'arrivaient sur le continent.
- J'arrive tout de suite.
- Mais ... attendez...
- Grodin qu'est ce qui se passe ? dit-elle en accourant vers lui.
- L'un des vaisseaux a disparu !
- Quoi ? Mais c'est impossible ! Un vaisseau ne se volatilise pas comme ça !
Cinq minutes s'étaient écoulées avant le radar ne détecte de nouveau le vaisseau.
- Dr Weir le vaisseau vient de réapparaître, il ... oh mon dieu ! Il se trouve au dessus de la cité !

--------------------------------------------------------------------------------

Au même instant Teyla se réveilla en sursaut. Elle venait de faire un cauchemar dans lequel les Wraith se préparaient à envahir la cité. Mais tout à coup elle ressentit un étrange malaise. Ce n'était pas un rêve ! Les wraiths allaient réellement envahir la cité. Elle se redressa et se mit a courir le plus vite possible pour rejoindre le centre de commande. Arrivée devant le premier transporteur qu'elle devait prendre elle stoppa nette. Les hauts parleurs s'étaient mis en marche et la voix du Dr Weir retentissait dans toute la cité.
- Votre attention a tous. Un des vaisseaux Wraiths se trouve en ce moment même au dessus de la cité. Leur présence au-dessus du continent était une feinte pour éloigner tous les militaires de la cité. Alors que tout le monde se rendent à la réserve d'arme et prennent autant d'arme que possible. Ensuite rendez-vous autour de la salle de commande afin de sécuriser le périmètre au maximum en attendant le retour des militaires. Terminé.
Teyla n'arrivait pas à le croire ! Ils étaient tous partie sur le continent, s'en l'avertir ! D'un autre coté s'était une bonne chose car elle pourrait défendre la cité en attendant leur retour Elle savait qu'elle était trop loin du centre de la cité pour atteindre la réserve principal d'armes avant que les Wraiths arrivent mais heureusement le Dr Weir avait pensé à entreposer des armes dans toutes les partie de la cité au cas où la réserve principale ne serait plus accessible. Teyla décida donc de se rendre directement dans la réserve la plus proche quitte à ne plus pouvoir rejoindre les autres lorsque les Wraiths auront débarqués. " Au moins j'aurais l'effet de surprise à mon avantage, se dit-elle ".

Deux minutes plus tard, elle avait rejoint la réserve. Elle prit plusieurs explosifs, des munitions, l'arme qui allait avec. Ensuite elle partie en direction du centre de la cité, pour surveiller l'arrivée des Wraiths.

--------------------------------------------------------------------------------

Tout le personnel de la base, excepté Teyla, étaient maintenant réunit autour du Dr Weir.
- Ecoutez moi tous. Les Wraiths vont débarquer d'une minute à l'autre dans la cité alors je veux que vous vous répartissiez à chaque entrée menant au centre de commande et à la porte des étoiles. Restez en contacte radio nous vous préviendrons de l'avancé des Wraiths. Allez-y !.... Grodin, centrait l'écran de contrôle autour du centre de commande, mieux vaut se concentrer à surveiller les alentour plutôt que toute la cité. Et prévenez moi dés que vous verrez quelque chose bouger.

Plusieurs minutes s'écoulèrent, tout le monde étaient en place prêt à défendre la cité au péril de sa vie. Puis un rayon lumineux allant du vaisseau à la cité apparue. Les Wraiths venaient d'entrer dans la cité.

--------------------------------------------------------------------------------

Teyla s'arrêta. Elle les sentaient. Ils se trouvaient dans la partie est de la cité à mi-chemin entre Teyla et la porte des étoiles.
A présent elle devait réfléchir à un moyen de gagner du temps. Elle ne pourrait pas tous les vaincre toute seule et ce n'était certainement les scientifiques qui allaient le faire ! Alors elle devait les ralentir au maximum. Mais comment faire ? Ils se trouvaient plus près de la porte qu'elle !

Elle se mit à courir le plus vite qu'elle le pouvait pour atteindre un transporteur et aller au devant des Wraiths. Il ne fallait surtout pas qu'ils atteignent l'entrée des deux salles principale, les scientifiques ne pourront pas les repousser et il y aura beaucoup trop de victimes.
Le transporteur l'emmena dans un couloir adjacent à celui où se trouvaient les Wraiths.

- Dr Weir ! Une personne vient d'apparaître à la sortie du transporteur se trouvant prés des Wraiths !
- C'est impossible tous le personnel se trouve autour des deux salles. A-t-on un moyen de contacter cette personne ?
- Je ne pense pas. On ne peut pas utiliser le haut parleur sinon cela alerterait les Wraiths et nous n'avons aucun moyen de savoir si cette personne à une radio ni même si ce n'est pas un Wraith !
- Bien dans ce cas, attendons de voir.

Teyla avança jusqu'au bout du couloir. Elle entendait les pas de Wraiths qui résonnaient dans toute la cité. Elle se colla contre le mur pour ne pas être vu, attendis que les Wraiths se rapprochent encore un peu, puis, lorsqu'ils furent assez prêt, elle jeta sur eux tous les explosifs qu'elle avait pris et se jeta à terre pour se protéger. L'explosion avait été si forte qu'elle avait résonnée dans toute la cité et que même les scientifiques en faction à l'entrée des deux salles l'avaient entendue. Teyla se redressa et avança prudemment dans le couloir pour voir s'il y avait des survivants ce qu'elle n'espérait pas. Elle découvrit tous les Wraith à terre mais malheureusement pour elle, quatre d'entre eux se régénéraient à vue d'œil si bien qu'elle n'eu pas le temps de s'enfuir avant qu'ils ne se relèvent.

A présent les quatre Wraiths se tenaient debout face à Teyla arme à la main tandis qu'elle même pointait son arme sur eux. Elle vida son chargeur sur le premier qui ne résista pas et tomba à terre. Les trois autres s'avançaient dangereusement vers elle. Elle prit un nouveau chargeur et tira sur le second. Malheureusement cela ne suffit pas et elle dû vider son dernier chargeur sur lui pour enfin arriver à l'abattre. Mais il en restait deux et elle n'avait plus pour seule arme que son couteau. Elle redoutait plus que tout un combat au corps à corps. Elle savait pertinemment qu'elle ne pourrait vaincre, à elle toute seule, deux Wraiths en pleine forme alors qu'elle même se remettait tout juste de sa dernière blessure. Pourtant il le fallait bien. Elle ne pouvait pas les laisser atteindre la porte des étoiles. Les deux Wraiths n'étaient maintenant plus qu'à deux mètres de Teyla. Celle ci se mit alors en position, prête à combattre jusqu'à la mort...


Une Aide Inattendue
Chapitre par Barbie



Les Wraiths furent les premiers à attaquer : l'un se jeta sur elle dans une telle furie qu'elle eut beaucoup de mal à l'esquiver. Le second l'imita, Teyla sortit son couteau et commença à se défendre. Elle était entourée par les deux créatures. D'un coup violent, elle réussit à propulser le premier à terre. Mais elle n'eut pas le temps de regarder s'il se relevait, l'autre était toujours là. L'Athosienne fit volte face et attaqua le Wraith. Celui-ci frappait avec une forte incroyable, Teyla ne savait pas comment elle pouvait résister. Leur combat était spectaculaire. Teyla ne savait pas d'où lui provenait cette force et cette détermination, mais elle ne tenait pas à le savoir. Elle se concentrait sur ses gestes, essayant de trouver un moyen pour faire tomber son adversaire. Malheureusement, le monstre fut le plus rapide : il l'attrapa par la gorge et la plaqua contre le mur.

- Inutile de résister vermine. Ta fin n'en sera que plus douloureuse...
En se concentrant, elle réussit à dégager son arme, coincée derrière son dos, et frappa de toutes ses forces sur son ennemi. Elle ne tarda pas à voir que ce coup était plutôt réussi, le Wraith lâcha son emprise et tomba sur le sol. Teyla prit quelques pour respirer. Elle regarda cet être hideux, qui gisait sur le sol. Il ne tarderait pas à se relever. Ce coup ne pourrait lui être fatal.

Perdue dans ses pensées, elle ne se rendit pas compte que l'autre Wraith s'était relevé. Il s'approcha d'elle et se rappela à son bon souvenir en la frappant dans le dos. Sa plaie se rouvrit, elle tomba de douleur sur le sol. Les larmes lui montaient aux yeux. Elle ne pouvait pas abandonner, pas comme ça. C'était impossible.
Elle se retourna : l'ennemi la regardait de haut. Souriait-il ? Elle l'aurait parié. Elle se mit à ramper en arrière, il fallait qu'elle retrouve son couteau. A mesure qu'elle reculait, le Wraith s'approchait d'elle. Il savait qu'elle ne s'en sortirait pas. Sa mort n'était plus qu'une question de minutes. Il allait bientôt passer à table...
Teyla s'était jurée de ne jamais faiblir devant les wraiths, mais elle ne se contrôlait plus : la peur l'avait bel et bien envahie.

Elle s'apprêtait à accepter sa défaite quand, sans rien y comprendre, elle vit tomber à terre, et s'abattre sur elle. Sa première réaction fut de pousser un cri d'épouvante. Puis elle se calma et leva les yeux.
- Vous allez bien ?
Face à elle se tenait Elsa, un P-90 entre les mains. La jeune femme se précipita auprès de Teyla.
- Est-ce que ça va ?
Teyla ne chercha pas à comprendre, elle acquiesça gentiment.
- Il faut qu'on bouge avant qu'ils ne reviennent à eux... ajouta Elsa
Le docteur l'aida à se relever, mais Teyla grimaçait. C'est là qu'elle vit la blessure dans le dos de l'Athosienne.
- Je dois vous amener en lieu sûr. Il ne faut pas laisser votre plaie comme ça. Est-ce que vous savez où nous pourrions trouver de quoi vous soigner ?
Sa voix était douce et apaisante. Teyla se sentait en sécurité. Elle examina rapidement la jeune femme. Il lui semblait l'avoir déjà croisée dans la cité. Sans plus...

Tandis qu'elle se mettait debout, Elsa ramassa son couteau et le lui donna.
- Merci...
- De rien... Je m'appelle Elsa.
- Et moi Teyla.
- Hé bien, Teyla, je dois vous avouez une chose : je n'ai pas la moindre idée de ce que j'ai fait !
- Vous m'avez sauvé la vie. Mais comment vous avez su que...
- Quand j'ai entendu l'appel du docteur Weir, je suis montée vers la salle de contrôle. En arrivant, j'ai croisé deux hommes qui discutaient. L'un d'eux prétendait qu'un individu non identifié allant bientôt servir de repas à ces monstres. Je ne pouvais pas rester sans rien faire, alors je suis venue. Sans aucun plan dans la tête d'ailleurs. Alors j'espère que maintenant, vous savez quoi faire...
Teyla réfléchit quelques minutes.
- Suivez-moi !
Prenant appuie sur son nouvel allié, Teyla se mit en marche, direction les étages inférieurs.

--------------------------------------------------------------------------------

Le Jumper du Major Sheppard fut le premier à atteindre la base. Dès l'activation de la porte, Matthew prit les devants. Teyla était en danger, il en était persuadé. L'équipe le suivait de près.
- Attends !
Matt se retourna vers son frère.
- Quoi ?
- Pas par là...
Son détecteur de signes vitaux à la main, John tourna sur lui-même avant de s'arrêter devant un petit escalier.
- Il y a deux individus isolés au niveau -4.
Matt s'approcha de lui.
- Si tu as envie de te faire quelques wratihs, c'est ton problème John. Moi je veux d'abord retrouver Teyla.
- Si c'est vraiment ce que tu veux, alors suis-moi...
John s'engouffra dans l'escalier. Matthew ne comprenait pas. Qu'est-ce qu'il faisait ?... Bates s'avança vers lui.
Le colonel Castel s'avança vers lui.
- Venez Sergent. Si votre frère a des envies suicidaires, ce n'est pas notre problème. Nous devons rejoindre les civils restés au contrôle de la base. Ce sont eux notre priorité !
Matthew soupira. Pourquoi John était-il parti comme ça ? C'était insensé ! Il ne l'aurait pas fait sans une bonne raison. Il vit alors McKay emprunter à son tour le même chemin que le Major. Il croisa le regard du scientifique, incrédule. Dans le couloir, toutes les équipes s'étaient mises en route vers la porte des étoiles. Matt entendit la voix du colonel lui parvenir :
- C'est un ordre Sergent !
Un ordre... n'avait-il pas promis de les suivre ces ordres ? Quelque soit les circonstances ?
" Désolé John " pensa-t-il.
Et il courut rejoindre Rodney...

--------------------------------------------------------------------------------

- Ce n'est pas très joli à voir...
Le docteur Sevin avait installé Teyla dans un coin du laboratoire. Elle essayait de retirer doucement les morceaux de tissu collés à la peau de l'Athosienne... Teyla lâcha une grimace de douleur.
- Pardon.
- Non, c'est moi, je suis un peu trop douillette !
La jeune femme lui sourit. Puis, elle demanda :
- Vous ne m'avez pas dit où nous étions ?
- C'est un laboratoire des Anciens que nous avons découverts il y a plusieurs mois de cela maintenant. Apparemment, les Anciens l'utilisaient pour des expériences scientifiques... Nous y avons découvert un virus très dangereux vous savez !
- Nous ne sommes pas en sécurité alors ?
- Si... Tout a été nettoyé depuis. Le docteur McKay a décidé de le remettre sur pied. " On pourrait en avoir besoin " a-t-il dit !
- Il n'avait pas tort...
Elle se leva et déchira le bas de son vêtement.
- On fait avec ce qu'on peut, précisa-t-elle.
Elle se mit à appuyer sur la plaie de Teyla...


- Puisque je vous dis que c'est par ici !
- Excusez-moi, mais je commence à douter de vos talents de guide Doc' !
Les deux jeunes femmes stoppèrent toute activité : des voix venaient par là...
- Rien ne vous obligeait à venir...
- John m'aurait étripé s'il avait su que je ne vous avais pas accompagné.
- Je n'ai pas besoin de garde du corps mon petit !
- N'empêche, vous êtes bien content que je sois là... Pas vrai Doc' ?
- Et arrêtez de m'appeler comme ça !
- Quoi ? Ça va ! J'aime bien vous taquiner...
- C'est ici !
Elsa regardait Teyla. Celle-ci lui sourit. Lorsque le regard de Sevin revint sur l'entrée du laboratoire, elle vit le docteur Rodney.
- Nous l'avons trouvée Sheppard... fit-il soulagé.
Teyla essaya de le lever. John était venue la chercher.
- Teyla !

L'Athosienne vit alors Matthew se précipiter vers elle.
- Vous allez bien ? Vous êtes blessée ?
- Euh... non, je...
- Ça va allez maintenant, le rassura Elsa.
Matt prit Teyla dans ses bras. D'abord surprise par ce geste, la jeune femme finit par refermer à son tour ses bras autour du sergent.
- J'ai eu tellement peur pour vous Teyla.
- Je vais bien...
Elle desserra leur étreinte.
- Un problème ?
- Vous... vous me faites mal...
- Pardon !
Il la lâcha à regret. Rodney vint près d'elle et lui prit la main. Il regarda Elsa sans rien dire, juste d'un petit sourire qui signifiait " merci ".

--------------------------------------------------------------------------------

- Et merde !
Seul au milieu du couloir, John regardait les Wraiths, allongés sur le sol. Il y en avait une bonne vingtaine à vue de nez. Mais seulement de points subsistaient sur son détecteur. Deux horribles bestioles encore en vie, mais visiblement blessées. Il plongea la main dans son sac pour en sortir sa radio...
- Docteur Weir ? Ici Sheppard, à vous...
Aucune réponse.
- Elizabeth, vous m'entendez ?
Il relâcha le bouton de la radio, espérant recevoir à son tour une communication.
- Liz ? Vous êtes là ?
- John ? Où êtes-vous ? Toute la cavalerie est arrivée mais aucun wraiths ne nous a encore attaqué. Remontez à la base.
- Je ne peux pas.
- John ! Vous ne aurez pas à vous seul ! Arrêtez de toujours vouloir tout faire par pitié ! Je ne veux pas que vous vous en occupiez seul alors revenez sinon...
Il la coupa.
- Vous ne comprenez pas : ils sont morts Elizabeth !
- Morts ?
- Oui. Enfin, dites au colonel de descendre avec des hommes, il y en a encore deux en vie. Dites-lui de les capturer et de les enfermer dans la cellule de Steeve. Je suis au niveau -4.
- Ne bougez pas, ils arrivent...
Mais John avait déjà éteint sa radio et reprit son détecteur. Quelque chose lui disait que Teyla n'était pas loin. Il devait la retrouver...

--------------------------------------------------------------------------------

Rodney s'activait dans le labo. Où avait-il bien pu mettre ses bandes ? Elsa aussi s'était mise à chercher. Il fallait bander Teyla au plus vite, avant que la plaie ne commence à s'infecter. Celle-ci était assise dans un coin, blottit dans les bras de Matt. Il lui caressait doucement les cheveux, ne quittant pas des yeux les deux scientifiques qui s'activaient autour d'eux.
- Je les ai ! cria Rodney, montrant avec joie la boite de bandage, à la manière d'un trophée sportif.
- Venez par ici, lui dit Elsa.
Ils retournèrent près de Teyla, dont Matt s'était dégagé quand McKay avait hurlé sa victoire.
- Vous auriez un peu d'eau ? demanda Sevin
- Oui, dans mon sac.
Rodney se leva et se mit à fouiller dans son sac. Matt l'imita. Ce fut lui qui trouva en premier sa gourde.
- Voilà, je...
Il vit Teyla retirer son débardeur.
- Oh pardon...
A peine retourné, il revint sur ses pas. Elsa se mit à rire. Teyla, elle, ne s'en était même pas aperçue. Matt s'approcha de Rodney, toujours à fouiller dans son sac.
- Pas la peine Doc', j'ai trouvé.
- Ah, très bien...
Matt l'empêcha de se retourner.
- Non Doc', à votre place, j'attendrais un peu avant de me retourner.
McKay ne posa aucune question lorsqu'il vit que le visage du sergent avait tourné légèrement au rouge pivoine.

--------------------------------------------------------------------------------

Sheppard regardait autour de lui. Pourquoi cette cité était-elle aussi grande ? Un véritable labyrinthe ! Puis, il remarqua quelques choses sur le sol. Il s'accroupit et frôla le sol du bout des doigts. Ceux-ci étaient recouverts d'une couleur rougeâtre.
- Du sang ?
Il savait qu'il touchait au but. Teyla était-elle blessée ? John se remit en route quand il aperçut de la lumière.
" Mais oui, le labo ! Suis-je bête ? "
Il courra jusqu'à la lueur.
- Teyla ?

" John ? '
La jeune femme se leva, désormais enfermée dans son cocon de bandage. Matt voulut la retenir mais il ne put. Et lorsque John apparu devant la porte, elle le rejoignit. Il vit immédiatement qu'elle était blessée. Il voulait lui dire qu'il aurait préféré arriver plus tôt, mais elle ne le laissa pas parler. Elle se jeta dans ses bras. Un peu maladroitement, il l'enlaça. Il la sentit trembler contre lui. Alors qu'elle s'était obligée à rester forte jusque là, dans les bras du Major, elle ne put retenir ses larmes...
- J'ai eu si peur...
- C'est fini.
Il l'embrassa tendrement sur la tête.
- Je suis là.
Elsa et Rodney échangèrent un regard amusé devant ce spectacle. Matthew lui... un peu moins.
- On peut savoir où tu étais ?
John ne répondit pas. Matt se leva et s'approcha d'eux.
- Je dérange ?
Teyla quitta à contre cœur les bras du Major.
- Je suis tombé sur des wraiths...
- Ils sont encore vivants ? demanda Teyla, inquiète.
- Non... Deux seulement. Mais à l'heure qu'il est, le colonel et ses hommes doivent les avoir capturés.
- Dieu soit loué ! fit Mc Kay. Enfin une bonne chose de faite !
- Est-ce qu'il y en a d'autres ? demanda John
- Je ne crois, répondit Elsa. Quand j'ai quitté la base, un seul vaisseau avait attaqué. J'ai bien peur que tout ceci n'ait été qu'une simple invasion histoire d'intimité les humains. Ils veulent vous montrer qu'ils sont les plus forts. Malheureusement, avec des gens comme Teyla, ils ont plus de fil à retordre !
- Mais je ne m'en serais jamais sorti sans toi Elsa... Je te remercie.

Sevin n'aimait pas les compliments, les félicitations. Durant toute son adolescence, elle les avait trop souvent entendus. Mais jamais des bonnes personnes. Elle avait appris à s'en passer.
- C'est naturel... tu n'as pas à me remercier.
Puis, elle s'adressa aux hommes présents dans la salle.
- Si le danger est écarté, vous devriez remonter notre blessée à l'infirmerie. Elle a besoin de vrais soins. J'ai fait ce que j'ai pu mais la plaie a besoin d'être véritablement désinfectée.
Matthew ne se fit pas prier, il passa délicatement son bras autour de la taille de Teyla et la souleva de terre.
Elle fut surprise de se retrouver aussi vite dans ses bras !
- Allez-y Doc', montrez-moi la voie !
Rodney se dit que décidément, il ne pourrait rien faire contre Matt. "Quelle tête de mule !'

Le trio disparu dans le couloir. Elsa ramassa les affaires éparpillées sur le sol. John l'imita. Il prit le débardeur de Teyla et le rangea dans son sac.
- Vous devriez les rejoindre Major. Je vais finir de ranger, ne vous en faites pas...
Il mit son sac sur ses épaules, prit le P-90 sur la table et se dirigea vers la sortie. Mais il s'arrêta. Il oubliait quelque chose.
- Elsa ?... c'est bien votre prénom ?
- Oui.
- Merci Elsa. Merci beaucoup...


Erreur d'Approche
Chapitre par Marion


John était soulagé de savoir que Teyla n'avait rien de grave mais il avait sentit, lorsqu'il l'avait serrée dans ses bras, que cette épreuve ne l'avait pas laissée indemne. Il s'en voulait de ne pas avoir su la protéger une fois de plus. Elle avait du affronter les Wraiths seule, pendant que lui était bien en sécurité dans son Jumper. Mais pourquoi avait elle fait ça alors qu'elle aurait pu rejoindre les autres dans les salles principales ? Il devait lui parler et le plus vite possible. Il ne voulait surtout pas qu'elle recommence à prendre des risques inconsidérés. Alors qu'il se dirigeait vers l'infirmerie, pour lui parler, il se rappela que c'était Matt qui l'y avait conduit. " Et en plus, il la prise dans ses bras ce petit... Arrgh, pensa John, mais qu'est ce qu'il peut m'énerver par moment celui-là ! " Il jugea préférable d'aller, en premier lieu, faire son rapport au Docteur Weir
" Avec un peu de chance Matthew sera parti lorsque j'irais voir Teyla ".

--------------------------------------------------------------------------------

Entre temps, les deux Wraiths avaient été emmené en cellule comme l'avait présumé John. Ils avaient déjà étaient bien amoché par Teyla et Elsa ce qui rendu plus facile leur capture pour la troupe de 20 militaires du colonel Castel. En arrivant, le major Sheppard aperçu dans la salle de briefing le colonel Castel, le sergent Bates et le Dr Weir. Pensant qu'ils parlaient des derniers évènements, il alla les rejoindre.
- Colonel Castel. Bates. Dr Weir je suis ravi de voir que vous n'avez rien. Comme d'ailleurs quasiment tout le personnel de cette base. Et je suppose qu'à présent les deux wraiths sont en cellule ?
- Tout à fait ! J'ai d'ailleurs été surpris de voir avec quelle facilité nous les avons stoppés.
- C'est sans doute dû au fait qu'ils étaient déjà bien amochés.
- Déjà bien amoché ! Mais par qui ? demanda Elisabeth. Expliquez vous John !
- Je crois que le mieux serait de demander à Teyla qui doit être en ce moment même à l'infirmerie.
- Dans se cas allons-y tout de suite.
Aussitôt ils partirent en direction de l'infirmerie.

--------------------------------------------------------------------------------

Rodney et Matthew, portant toujours Teyla dans ses bras, arrivèrent à l'infirmerie. Rodney parti aussitôt prendre de quoi soigner Teyla pendant que Matt la déposait délicatement sur le lit. Ceci fait, il lui pris la main et y déposa, du bout des lèvres, un tendre baisé. Teyla fut très surprise par ce geste mais la trouver tout de même très agréable. La surprise passée, elle adressa un sourire radieux à Matt qui le lui rendit mais ne lâcha pas pour autant sa main. Deux minutes plus tard Mckay revenait les bras chargé de tout un tas de bandage et sur lequel reposait un flacon de désinfectant. Il retira le bandage fait dans le labo pour désinfecter la plaie. De ce fait Teyla se retrouva de nouveau en sous-vêtement. Mais cette fois ci Matt ne se retourna pas. Il serra un peu plus fort la main de Teyla, qu'il tenait toujours au creux de la sienne, et la regarda droit dans les yeux. Celle-ci fit de même et ils restèrent ainsi jusqu'à ce qu'un raclement de gorge les fasse revenir à la réalité. C'étaient John qui venait d'arriver accompagné du colonel Castel, du sergent Bates et du Dr Weir. Aussitôt Teyla retira sa main de celle de Matt. Celui-ci ne comprit pas son geste. Il n'avait pas eu l'impression que cela la dérangeait d'avoir sa main dans la sienne. Il aurait même plutôt eu l'impression du contraire. Alors pourquoi un changement si brusque ?

En arrivant, Elisabeth avait tout de suite remarqué les deux mains lié de Matt et Teyla et avait trouver cette scène très attendrissante mais à en juger par le regard que lançait John à son frère, celui-ci n'avait pas vraiment apprécié la scène. John avança vers Teyla essayant de rien laisser paraître de sa colère et s'assit sur le lit en face d'elle. Il la regardait fixement mais pas de façon tendre comme il en avait l'habitude. Et ça Teyla le remarqua tout de suite. Elle avait du mal à discerner ce que ressentait John en la regardant ainsi. Etait-ce de la colère ? Possible mais pas envers elle, ça elle en avait la certitude. De la tristesse ? Possible, mais pourquoi ?
Voyant que John ne réagissait pas, Elisabeth décida de prendre les choses en main :
- Teyla, je crois qu'il est temps de nous raconter à tous ce qui s'est passé ! Et depuis le début.

Teyla commença alors son récit, depuis le moment où elle s'était endormie sur le balcon à l'arrivée d'Elsa et enfin aux retrouvailles dans le labo. Elisabeth n'arrivait pas à en croire ses oreilles. Teyla avait défié à elle toute seule 20 wraiths ! Et elle qui pensait que John était le seul à prendre des risques. Il faudrait à l'avenir qu'elle surveille Teyla aussi.
- Eh bien ! Teyla je tiens à vous remercier au nom de toute la base. Sans vous nous serions sans doute morts à l'heure qu'il est.
Teyla acquiesça simplement d'un signe de tête, trop fatiguée pour parler d'avantage. Rodney profita du silence qui s'était installé dans la pièce pour intervenir.
- Bon ! Je pense que nous devrions laisser Teyla se reposer après ce qu'elle vient de vivre elle doit être fatiguée. Elisabeth ? Peut-être voudriez-vous parler à notre 2ème héros ? Il ne lui laissa pas le temps de répondre et rajouta : Je vais vous la chercher tout de suite !
Rodney sortit en courant de l'infirmerie pour chercher Elsa. Les autres partirent également afin de laisser Teyla se reposer. Mais celle-ci ne put se reposer réellement car dès qu'elle fermait les yeux elle revoyait les Wraiths prêts à la tuer. Au bout d'une demi heure elle perdit tout espoir de dormir sereinement.

--------------------------------------------------------------------------------

En ouvrant les yeux elle fut surprise de découvrir John assis sur une chaise à coté d'elle. Celui-ci était revenu discrètement après le départ des autres afin de parler à Teyla mais lorsqu'il la vit endormie, il ne put se résoudre à la réveiller. Il l'a regardait dormir depuis maintenant près de vingt minutes se disant que jamais il ne pourrait se lasser de la regarder. Quant à Teyla elle fut plus que ravie de le voir auprès d'elle. Elle se sentait en sécurité lorsqu'il était avec elle et après ce qu'elle venait de vivre, elle en avait bien besoin ! Mais John n'était pas venu pour la réconforter comme elle l'aurait espéré.
- Bonjour Major ! Que faites-vous ici ? Je vous croyez parti avec les autres.
- En effet, j'était parti mais je voulais vous parler.
John lui avait parlé d'une voix dur et sèche ce qui ne rassura pas Teyla qui se demandait ce qu'elle avait fait pour qu'il lui parle ainsi.
- Mais qu'est ce qui vous a pris d'affronter seule vingt Wraiths ? Vous êtes tombée sur la tête ou quoi ?
- Quoi ... mais je ...

Comment pouvait il lui reprocher de risquer sa vie pour protéger ses amis alors que s'il avait pu il aurait sûrement été le premier à le faire ? Teyla était profondément vexé et aussi très triste qu'il ne pense qu'à la réprimander alors qu'elle aurait plutôt besoin de son soutien et de son réconfort. La fatigue ne l'aidant pas, elle sentait les larmes lui montaient aux yeux mais elle ne voulait surtout pas craquer devant John après ce qu'il venait de lui dire.
- Vous vous rendez compte que vous auriez pu vous faire tuer ! C'était de la pure folie !
- Je vous interdis de me reprocher une telle chose ! Si vous aviez pu vous auriez fais exactement la même chose ! J'ai seulement voulut protéger les membres de cette base parce que n'étant pas entraînés comme des militaires, ils n'avaient aucune chance de s'en sortir avant que vous arriviez ! Je savais pertinemment ce que je risquais mais je devais au moins essayer de les ralentir en attendant votre retour. Je regrette que vous ne puissiez pas comprendre une telle chose !

--------------------------------------------------------------------------------

Teyla sortie en courant de l'infirmerie. Elle ne pouvait plus retenir ses larmes s'en était trop ! Comment avait il osé ? Elle était envahit par la colère mais aussi par la tristesse car elle avait l'impression d'avoir perdu la confiance de John. Déjà lors de leur dernière mission elle avait eu cette impression, lorsqu'il ne l'avait pas écoutée alors qu'elle était persuadée qu'ils étaient en danger. Alors cette fois si elle en était sur John n'avait plus confiance en elle et ça elle ne pourrait pas le supporter. Sans s'en rendre compte elle s'était retrouvée devant la chambre de Matthew. Mais pour le moment elle n'avait envie de parler à personne aussi décida-t-elle d'aller se défouler en salle de sport.

Lorsqu'elle arriva dans la salle de sport, elle fut heureuse de voir qu'il n' y avait personne. Pendant un quart d'heure elle s'acharna sur le punching-ball malgré sa blessure qui la faisait souffrir. Mais sur le moment son envie de cogner était beaucoup plus grande que sa raison. Elle finit pas s'interrompre, jugeant ce la plus prudent, lorsqu'elle ressentit une vive douleur dans le dos au niveau de sa blessure. Elle alla s'asseoir sur le rebord de la fenêtre pour se reposer. C'est à ce moment là que Matt entra dans la pièce.
- Teyla ? Vous ne devriez pas être à l'infirmerie ?
- Sans doute. Mais je n'avais pas envie d'y rester répondit-elle d'un ton sec et sans réplique.

Teyla n'avait absolument pas envie de parler et aurait aimer que sheppard s'en aille mais celui-ci n'était pas décidé à laisser Teyla sans avoir d'explication sur sa mauvaise humeur. Il avait tout de suite vu en arrivant qu'elle était en colère mais il ignorait pourquoi.
- Qu'est ce qui ne va pas Teyla ? Dites-moi.
- Cela ne vous regarde pas sergent ! Ce sont mes affaires.
- Je viens de croiser John et il avait l'air aussi en colère que vous. Vous ne vous seriez pas disputé par hasard ?
Teyla lui jeta un regard noir mais ne répondit rien. Elle prit ses deux bâtons et se mit face à Matt en position de combat.
- Euh...Teyla, je ne crois pas que se soit très prudent de faire ça dans votre état. Vous êtes en colère, vous ne savez plus ce que vous faites. Vous pourriez vous faire mal.
Voyant l'air décidé de Teyla il crut bon de rajouter :
- Ou plutôt... vous aller me tuer ! J'ai déjà vu ce que vous saviez faire lorsque vous étiez calme alors je n'ose pas imaginer ce que c'est quand vous êtes énervée !

Matt se décida finalement à prendre deux bâtons, préférant avoir de quoi se protéger. Il n'avait jamais vu Teyla dans une telle colère mais il voyait également dans ses yeux beaucoup de tristesse et ça il ne le supportait pas. Il était sur que son frère en était la cause et pour ça il lui en voulait énormément. Il aurait tellement aimé la prendre dans ses bras pour la réconforter mais il voyait bien que pour le moment c'était la dernière chose à faire s'il ne voulait pas s'attirer les foudres de l'Athosienne. Il du se résoudre à combattre contre Teyla lorsque celle-ci lança la première attaque. Elle n'essayait absolument pas d'épargner Matt mais au contre frappait de toute ses forces. Matt esquivait les coups les uns après les autres ce qui n'était pas aussi dur qu'il l'aurait cru car la colère de Teyla empêchait celle-ci de se battre correctement. Elle ne cherchait pas à faire un combat mais plutôt à frapper aussi fort qu'elle le pouvait. Matt n'arrivait pas à se résoudre à la frapper si bien qu'il ne faisait qu'esquiver chaque coup mais il commençait à fatiguer et savait qu'elle finirait bien par l'avoir. Il profita d'une seconde d'inattention de Teyla pour lui prendre les jambes et la faire tomber au sol. Celle-ci gémit de douleur en touchant le sol. Elle eut juste le temps de se retourner avant que Matt ne se mette à califourchon sur elle et lui bloque les bras au sol pour éviter qu'elle ne bouge. Elle se débattit autant qu'elle pouvait mais Matt la maintenait fermement au sol.

- Lâchez-moi tout de suite !
- Non ! Je ne crois pas que se soit une bonne idée. Vous allez encore me frapper si je vous lâche.
Teyla se calma. Matt la regarda dans les yeux comme pour lui demander s'il pouvait lui faire confiance et la lâcher. Celle-ci lui adressa un maigre pour toute réponse. Après une courte hésitation il finit par la lâcher. Il regretta aussitôt car Teyla venait de renverser la situation. A présent c'était elle qui se trouvait sur lui en lui bloquant les bras au sol, la seulz différence étant que le visage de Teyla s'était considérablement rapproché de celui de Matt. Ils n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. Leurs regards étaient liés l'un à l'autre. Doucement leurs visages se rapprochèrent l'un de l'autre et bientôt ils purent sentir le souffle chaud de l'autre sur leur visage. Matt combla le dernier espace qui les séparait et l'embrassa d'abord tendrement puis, voyant que Teyla ne le repoussait pas, il la fit roulé sur le sol, pour se retrouver de nouveau sur elle, et approfondis son baiser. Tout à coup, Teyla le repoussa.
- Je suis désolé Matt. On aurait jamais du faire ça.
Teyla sortie rapidement de la pièce sans donner plus d'explication à Matthew qui resta figé assis en plein milieu de la pièce.
- Mais qu'est ce que j'ai fait !

--------------------------------------------------------------------------------

Rodney avait passé un quart d'heure à chercher Elsa pour enfin finir par la trouver dans le couloir menant au réfectoire vers lequel elle se dirigeait. Rodney alla se mettre à sa hauteur pour lui parler.
- Mlle Sevin ?
- Oui. Et vous êtes ? Excusez-moi il me semble que nous n'avons pas été présenté.
- C'est exact. Je suis le Dr Rodney Mckay mais vous m'appelez Rodney.
- Bien dans ce cas appelez moi Elsa.
- Avec plaisir. Le Dr Weir m'a chargé de vous dire qu'elle souhaiterait vous voir.
- Bien, alors je vais aller la voir.
- Euh... Voudriez manger avec moi ?
- A vrai dire je dois déjeuner avec un ami mais ce sera pour une prochaine fois.
- Ah ! D'accord alors une prochaine
Quand Elsa fut assez éloigné pour ne plus l'attendre Mckay rajouta :
- Mais ce n'est pas possible d'avoir aussi peu de chance ! Et puis c'est qui cet ami d'abord ?

A ce moment là le Dr Weir s'arrêta à coté de Rodney.
- Qu'y a-t-il Rodney ?
- Oh Elisabeth ! Rien .... Y a rien. Je suppose que vous non plus vous ne pouvez pas manger avec moi ?
- Bien sur que si ! Pourquoi refuserais-je ?
- ... Euh... pour rien.
Rodney et Elisabeth partirent donc ensemble en direction du réfectoire.
- Dites-moi Elisabeth ? Vous ne voudriez pas vous teindre en blonde par hasard ?
Elisabeth le regarda très surprise par cette question.
- Bien sur que non ! Pourquoi ?
- Oh pour rien ! (Plus bas pour qu'Elisabeth ne l'entende pas) Dommage !


Conflit Fraternel
Chapitre par Barbie



Rodney regardait mélancoliquement son assiette. La texture blanchâtre qui y trônait ne le mettait visiblement pas en appétit. Il leva les yeux et vit Elizabeth : la jeune femme mangeait sans en perdre une miette. Lorsqu'elle croisa son regard, elle s'interrompit :
- Un problème ?
- Comment faites-vous pour manger un truc pareil ?
- Je croyais que ce régime spécial était tout à fait approprié dans notre situation...
- Oui. Mais on voit bien que ce sont des scientifiques qui ont mis leur nez là-dedans.
Il essaya de sortir sa cuillère de la texture blanche mais rien n'y fit. Sur ce, il ajouta :
- Vitamines A, B, C, D, E, K, fer, phosphore, calcium, zinc, magnésium et autres minéraux en tout genre... le cocktail magique pour une expédition périlleuse... Un bon cuistot n'aurait jamais toléré une chose... aussi...
- Energétique ?
- J'aurai plutôt dis " dégoûtante " ou " répugnante " mais allons-y pour " énergétique " !
Weir lui adressa un petit sourire du coin des lèvres.
- Vous savez ce dont je rêve Elizabeth ? Je rêve que quelqu'un s'approche de nous et dépose devant moi un bon gros hamburger !
Il prit une pose rêveuse, les coudes sur la table.
- Je déteste ça : c'est écoeurant, beaucoup trop gras et j'ai horreur quand la sauce se faufile entre mes doigts. Mais au moins, j'ai l'impression de manger quelque chose !
- Je vous promets qu'à la prochaine connexion avec le SGC, je leur demanderai une livraison spéciale pour vous ! répliqua-t-elle

McKay sourit à son tour. Liz n'était pas mécontente d'avoir enfin pu lui décrocher ne serait-ce qu'une esquisse de sourire. Mais elle avait autre chose en tête à ce moment là...
- Dites-moi Rodney, vous n'avez rien remarqué d'anormal pendant l'attaque ?
Le scientifique la regarda, sans comprendre. Elle se pencha vers lui. Rodney l'imita.
- A propos du Major Sheppard ? lui souffla-t-elle
- Ah... Oui, John.
- S'est-il comporté de manière étrange sur le continent ?
- Si faire de grands gestes sans aucune signification et crier comme un fou sur ses compagnons est une marque de fabrique de L'US Air Force, alors je peux vous assurez que John est le militaire parfait ! ironisa-t-il. Et il se comporte merveilleusement bien !
Elizabeth sourit.
- Je pensais que vous aviez surmonté cela depuis un moment...
- Pardon ?
- Hé bien, le fait que John soit votre supérieur. Sur le terrain en tout cas.
- Je le supporte. Croyez-moi, si ce n'était pas le cas, je n'en parlerais pas comme ça !
Il s'installa correctement sur sa chaise et croisa ses bras.
- Mais maintenant que vous m'en parlez, il y a eu quelque chose...
- Quoi donc ?
- Au moment où les vaisseaux ont disparus, quand le Major a compris que leur véritable cible était Atlantis, il a... je ne sais pas si je peux vous le dire...
- Rodney, dites-le.
- Il a eu peur, Elizabeth.
La jeune femme le regarda avec insistance.
- Peur ?
Rodney acquiesça.
- Parfaitement. Et vous voulez que je vous dise... de voir John ainsi... ça ne m'a vraiment pas rassuré.
- Il avait peur de ne pas arriver à temps... soupira-t-elle
- Oui. Mais je crois qu'en fait... il a eu peur pour quelqu'un...

--------------------------------------------------------------------------------

Matthew savourait le cocon de chaleur que l'eau chaude lui procurait. Depuis son arrivée, il n'avait pas encore eu l'occasion de réellement se reposer, de se retrouver seul. Sa mission, sa nouvelle vie, ses retrouvailles avec John... et Teyla...
"Quel crétin j'ai été'

D'une main, il attrapa une serviette qu'il noua autour de sa taille, avant de rejoindre sa chambre à coucher. Il enfila un pantalon et un tee-shirt rapidement, il était temps qu'il prenne une pause en tant que militaire. Son regard se posa sur sa table de nuit : une photo de famille y était encadrée. L'une des seules choses personnelles qu'il avait envoyée avec lui. Son père, entouré de ses deux fils et de sa femme. Il s'arrêta sur John, qui lui ébouriffait les cheveux. Cette photo commençait à jaunir. Il saisit le cadre, le retourna et tomba sur une inscription :

Été 95, Californie. Pour que tu n'oublies jamais que cette coupe de cheveux était décoiffante ! (Quelle idée, pour tes 18 ans, tu aurais pu faire quelque chose d'à peu près potable non ?)
Happy Birthday frérot.
John

Il reposa le cadre sur la table de nuit quand il entendit la porte de sa chambre s'ouvrir.
- Je peux ?
John se tenait dans l'entrebâillement de la porte. Matthew lui fit signe d'entrer. Il s'exécuta.
- Je te dérange peut-être ?
- Non, pas du tout... tu voulais me voir ?
- En fait... je voulais m'excuser...
Matt le regarda, incrédule.
- Je... je n'aurais pas dû t'accuser sans preuve Matt. Pour Teyla je veux dire... ajouta-t-il.
Matthew hésita. Devait-il répondre à cela ? Il s'assit sur son lit. John en fit de même.
- J'ai tiré mes propres conclusions sans que tu ais eu le temps de t'expliquer.
- C'est juste.
- Elle te plaît j'imagine !
Pour toute réponse, le sergent lui sourit. Puis, il renchérit :
- On n'a toujours eu les mêmes goûts, pas vrai ?... Est-ce que cette situation te dérange ? Est-ce que tu arrives à la supporter ?
John éluda la question. Il aperçut le cadre, posé maladroitement près du lit.
- Mon Dieu ! Tu l'as encore ?
Il prit l'objet dans ses mains. Il regarda d'abord la photographie, puis le retourna. Une fois, deux fois...
- J'avais raison : tu étais décoiffant à cette époque-là !

Ils se mirent à rire en chœur. Matthew appréciait ces moments-là. Eux si souvent en conflit pour pas grand-chose, ils s'entendaient parfois très bien. Mais Matt avait quelque chose sur le cœur.
- Tu te souviens de la soirée que papa et maman avaient organisée pour l'occasion ?
- Un peu oui ! Je n'ai jamais eu le droit à un tel traitement de faveur de leur part.
- Kate Lewis, ça te dit quelque chose ? Elle jouait dans l'orchestre ce soir-là !
John sourit.
- Oh oui, ça pour m'en rappeler !
- Elle m'avait promis une danse... elle n'est jamais venue me rejoindre...
Le Major leva les yeux vers son petit frère.
- Où est-ce que tu réellement en venir ?
- Au début, j'ai cru qu'elle avait du s'éclipser, tu sais comment sont les femmes !... j'ai fini par aller faire un tour sur la plage.
Il marqua une pause, cherchant du regard une réaction de son frère. Mais rien.
- Et puis, je ne sais pas comment, j'ai atterri sur le parking de l'hôtel... Tu avais la vieille Cadillac blanche de papa si je ne me trompe...
- Qu'est-ce que tu essayes de me dire Matt ?
- Je vous ai vu Johnny... je vous ai vu.
John se leva, légèrement énervé.
- Et alors ? Elle était majeure à ce que je sache ! Et consentante ! C'est pas un crime me semble-t-il...
- Est-ce qu'elle t'as dit qu'on avait passé la journée ensemble, à discuter sur plage, à choisir les morceaux pour la soirée, à parler de tout et de rien ?
John voulut parler mais Matt fut le plus rapide.
- Je croyais avoir enfin trouvé une fille qui s'intéressai
Rechercher dans les fanfics (auteur, titre, mot, ...)


Reunion Stellaire David Hewlett - FR The Scifi World SeriesTele.net
Tous droits réservés © 2010 GateShip-One.net | Equipe | Copyright | Favoris
TinyButStrong